AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robyn N. Delovres
"Puissance et Sagesse" - VP

avatar

Messages : 950
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 23
Année/études : 4ème année en management

MessageSujet: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Jeu 24 Aoû - 12:31

J’ai du mal à me dire que c’est la fin. Enfin, il me reste encore un an à Enamor, donc c’est pas totalement fini pour moi. Mais pour Ad, c’était sa dernière année. Et ses derniers jours aussi. C’est un peu flippant finalement. Parce que je l’ai presque toujours connu, le Adam. Et quand j’ai rejoint le poste de VP, il était déjà Président. Roi de la maison blanche, comme dirait S. Donc ouais, c’est effrayant. Et c’est déprimant de se dire que si ça se trouve, on se reverra jamais. Y a que les montagnes qui se rencontrent pas, comme dirait ma mère, mais quand même. Je vais certainement retourner à Los Angeles, dans un an - même si je suis pas sûre de rester là-bas, je quitterai certainement pas la côté ouest - et lui va certainement retourner en Floride. Et je ne vous apprends rien en vous disant que la Floride et la Californie sont carrément opposées. C’est dingue de penser que des gens avec qui t’auras passé plus de temps qu’avec ta famille durant plusieurs années, tu ne les reverras plus quoi. Holà Robyn, détends-toi, c’est pas le moment de déprimer.

Pour « fêter » le départ d’Adam, on a organisé une petite soirée entre Moonstone, histoire que tout le monde puissent correctement lui dire au revoir. Sauf qu’évidemment, on a pas décidé de s’arrêter là. Enfin, les autres si. Nous, non. Y a quelques temps, les Garnet avaient décidé de foutre notre salon à l’envers - vraiment à l’envers, on a dû racheter du mobilier, repeindre les murs, changer les tapis - mais nous avons décidé de ne pas être plus bêtes qu’eux. Alors on a plus ou moins laissé couler. Enfin si je m’étais écoutée, je serais allée inonder leur salon. J’ai la rancune tenace on va dire. Enfin bref, tout ça pour dire qu’avec Ad, on a décidé de se faire un after chez les Garnet, et d’en profiter un peu pour leur rendre la pareille. Mais que tous les deux, pour pas impliquer toute la maison dans cette entreprise périlleuse.

Du coup nous voici dans le salon rouge, après avoir réussi à déverrouiller la porte. Et y a l’embarras du choix, y a pas à dire. Mais je pense pas faire autant de dégâts qu’eux. On verra bien. Avec un peu plus d’alcool dans le sang et une chose en entraînant une autre, on sait jamais alors je m’avance pas.

J’enjambe l’accoudoir d’un des canapés, ne prenant pas la peine de retirer mes chaussures - au moins les miennes sont pas boueuses - et m’assois en tailleur, observant la salle.

- Je connais pas leur budget, mais ils s’embêtent pas quand même. Remarque, vu la tronche de la reine et du roi de coeur, j’ai bien envie de te dire qu’il fallait s’en douter. Finalement ce salon est à la hauteur de la pseudo supériorité de ces cons, je dis, me laissant tomber dans le fond du canapé. Quand un vague souvenir d’un article de S me frappe. Je me décolle rapidement du canapé, me levant d’un bond. Merde, Greloyed et Fifi l’autoroute se sont envoyés en l’air sur l’un de ces canapés, je lâche d’un air dégoûté.

Je passe ma main libre sur mes fesses, comme pour essuyer des poussières invisibles. En même temps à quoi je m’attendais, on est chez les Garnet. Pire que des lapins, les bestiaux.

- Remarque, je crois que tous les recoins de ce salon devraient être passés à la javel. Imagine la tronche de la Lopez et du Howard, s’ils voyaient leur précieux salon tout décoloré. A mourir de rire, je pouffe. Bon, honneur à toi, monsieur le Président, je fais très solennellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam H. Foster
"Puissance et Sagesse" - Président

avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 24
Année/études : 4ème année de sport

MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Ven 25 Aoû - 2:06

Qui c'est qui a le droit à son clap de fin ce soir ? C'est moi. Ce soir je termine officiellement mes études à l'UE. Fini le Canada, fini S, fini les emmerdes avec Garnet, moi je me casse. Et c'est triste à dire, mais je crois que ça va me manquer, tout ça. Les gamineries entre les blancs et les rouges, les potins débiles, les cours, tout ça. Mais c'est surtout ma maison à moi, Moonstone, qui va me manquer. Moonstone et tous ses membres, à commencer par Rob, la vice-présidente la plus cool que les blancs auraient pu avoir. Ça lui est arrivé d'avoir un comportement pas très représentatif de la maison, mais au final, qu'est-ce qu'on s'en branle. On a tous eu nos écarts à un moment où à un autre qui ont un peu crassé le blanc immaculé de Moonstone, mais avec du recul, ça nous a pas franchement fait de mal. On est les gens cool nous, pas ceux qui ont un balais dans le cul. Vaut mieux voir du côté d'Opal pour la métaphore. Ou du côté de Garnet pour le côté littéral de la chose, vu les tendances chelou qu'ont certains.

Pour fêter mon départ dignement, après la bonne soirée qu'on vient de passer avec tout Moonstone, on décide avec Rob d'offrir mon cadeau d'adieu à la maison adverse. C'est aussi une vengeance dont rêvait la Delovres depuis longtemps, et pour le coup je pense qu'il est temps d'y céder. Du coup, en guise d'after, on part bras dessus bras dessous, packs de bières en main, à la conquête du salon Garnet. Aussitôt arrivés, Robyn se cale sur l'un des canapés. Pour l'instant moi je me contente de me promener dans la salle à la recherche de crasses à faire. Et j'ai l'inspiration qui monte vite, faut dire qu'il y a pas mal de choses de valeur ici.

"Je connais pas leur budget, mais ils s’embêtent pas quand même. Remarque, vu la tronche de la reine et du roi de coeur, j’ai bien envie de te dire qu’il fallait s’en douter. Finalement ce salon est à la hauteur de la pseudo supériorité de ces cons" commente Robyn. C'est marrant, je me faisais exactement la même réflexion. C'est ça quand deux gosses de riches arrivent à la tête d'une maison telle que Garnet, ça balance du fric à vau-l'eau pour bien faire comprendre qu'ils sont au-dessus des autres. Honnêtement, je pense qu'on aurait presque pu s'entendre sur certains points, avec certains Garnet, parce qu'au final, c'est surtout une histoire de rivalité traditionnelle entre nos deux maisons. Mais c'est vraiment sur ce côté m'as-tu-vu qu'il y a le plus de discordes. C'est toujours la course à qui a les fringues les plus chères, qui a couché avec le plus de monde le weekend dernier, voire qui a eu le plus d'articles le concernant sur le panneau d'affichage. Alors que bon, être le meilleur tout en restant humble, c'est largement faisable. C'est ce que Moonstone fait chaque jour d'ailleurs, eheh. C'est clair, je pouffe seulement. J'ai pas grand chose à ajouter à ça, elle a tout dit. Leur salon est carrément représentatif de leur personnalité.

"Merde, Greloyed et Fifi l’autoroute se sont envoyés en l’air sur l’un de ces canapés" ajoute-t-elle en se relevant du canapé au plus vite. Oh merde ouais, j'avais oublié ce ragot là. Entre deux éclats de rire, je lâche un oh non putain c'est crade et me réjouis de ne pas m'être assis en même temps qu'elle. Le pire c'est que doit y en avoir un paquet qui y sont passés, en plus d'eux deux. J'suis sûr que tu peux te choper un herpès ou une mycose rien qu'en te frottant le cul contre un accoudoir, je fais en grimaçant. C'est vrai qu'il y en a eu, des histoires à propos de la Fifi qui se tapait tout le monde. Cela dit, m'étonnerait pas que Rob ait retenu ce ragot là en particulier parce qu'il concernait également le Greloyed. J'dis ça j'dis rien.

"Remarque, je crois que tous les recoins de ce salon devraient être passés à la javel. Imagine la tronche de la Lopez et du Howard, s’ils voyaient leur précieux salon tout décoloré. A mourir de rire" Ça ferait pas de mal ouais. L'idée du siècle, ce serait de ramener une lampe à UV ici, je pense qu'il y aurait pas mal de surprises un peu partout si tu vois de quoi je parle. C'est ça qu'il nous manque, un bon gros bidon de javel pour donner un sympathique air blanc Moonstone à leur salon, je réplique. Mais va trouver un bidon de javel en pleine nuit, c'est pas joué d'avance. Du coup, au moment où Robyn lance un solennel "bon, honneur à toi, monsieur le Président", j'en profite pour sortir deux bières, les décapsuler et lui en tendre une. A défaut d'avoir de la javel, on a des bières, je réponds au moment de trinquer. Tout sourire, j'avale d'une traite la moitié de la bouteille - faut dire que j'en ai déjà enfilé quelques autres dans la soirée, il n'est plus l'heure de "savourer la délicatesse du houblon" - et renverse nonchalamment le reste sur un fauteuil et le tapis juste en dessous. Oh ben merde alors j'ai pas fait gaffe.., je marmonne. Je balance ensuite ma bouteille dans un coin du salon, pas très loin d'un trophée de cheerleaders dûment gagné par l'équipe de Santana il y a quelques années. Puis je décapsule une nouvelle bière et vais me percher sur le dossier d'un canapé, en profitant au passage pour essuyer mes chaussures sur un joli coussin rouge. Eh ben, je lance tout sourire, qui aurait cru que je finirais mes études à l'UE par un after au salon Garnet, c'est vraiment un comble. Je hausse les épaules, l'air un peu béat. N'empêche que ça y est, on tient enfin notre revanche quoi, c'est pas trop tôt ! J'avoue que c'est l'hôpital qui se fout de la charité. Parce que c'est moi qui n'ai jamais voulu qu'on se venge. Si ça n'avait tenu qu'à Robyn, ce salon serait probablement toujours en reconstruction eheh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn N. Delovres
"Puissance et Sagesse" - VP

avatar

Messages : 950
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 23
Année/études : 4ème année en management

MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Ven 25 Aoû - 11:39

Ad fait le tour de la pièce, observant le luxe des Garnet. Faut dire que ça se voit, leurs meubles viennent pas d’ikea, et ça m’étonnerait même pas que leurs coussins viennent de chez Versace. Ofh, du grand Garnet. Du grand Loward surtout. J’espère qu’ils nous en voudront pas trop lol. Ils vont s’en bouffer les doigts, d’avoir cramé nos canapés, pourri nos tapis, arraché nos rideaux, « repeint » nos murs. Et pis forcément, tout ça en rouge, pour recouvrir le blanc immaculé du salon. Alors y avait pas trop de doute concernant l’identité des vandales, surtout que S en a parlé juste après, donc c’était certain. Ils en étaient tellement fiers les cons. J’vous jure, quand j’ai vu ça, si Ad n’avait pas été là, mais alors y aurait pu de salon rouge. Mais maintenant qu’on est là, j’vais en profiter comme jamais.

Adam se fout bien de ma gueule quand je me lève du canapé en catastrophe, après avoir réalisé que Fifi et Greloyed avaient certainement baisé là où j’étais assise. « Le pire c'est que doit y en avoir un paquet qui y sont passés, en plus d'eux deux. J'suis sûr que tu peux te choper un herpès ou une mycose rien qu'en te frottant le cul contre un accoudoir » il rajoute. Je recule un peu plus, manquant m’écraser sur la table basse en me prenant les pieds dans le tapis. Il se pourrait que j’aie un peu bu. Punaise et d’imaginer Fifi et Greloyed sur ce canapé, suivis de toute la maison Garnet, et tous les trucs dégueulasses qui peuvent traîner…

- Merde c’est dégueulasse Ad, je lâche en ne sachant plus où me foutre pour éviter les mycoses Garnet. Je pose plus mon cul nulle part c’est mort, j’ai pas envie de choper des saloperies, surtout si ça vient de ce con de Greloyed.

Arrête tu fais une fixette Rob là, ça va devenir chelou. Non mais je sais que j’ai un souci avec lui hein. Plus que n’importe quel autre Garnet j’ai envie de lui arracher les dents - et je suis pas une fille violente hein. Mais vraiment, lui, il a le don de me foutre hors de moi. Mais on a tous cette personne qui nous énerve juste parce qu’elle respire. C’est normal. Bien sûr que c’est normal. Et non, je n’essaie pas de me persuader, c’est faux. Vous pouvez demander à n’importe qui hein, je suis pas la seule. Je suis sûre que plein d’autres gens veulent arracher les dents de Tomen Greloyed. C’est vrai.

« C'est ça qu'il nous manque, un bon gros bidon de javel pour donner un sympathique air blanc Moonstone à leur salon » Oh oui je suis d’accord. Mais va trouver de la javel à cette heure-ci. Doit bien y avoir un local d’entretien dans le coin, mais la nuit, avec un coup dans le nez, je serais certainement incapable de le trouver. Mais j’avoue que voir leur salon couleur Moonstone ce serait vachement cool. ça leur ferait du bien. Et surtout ça désinfecterait ce bordel à partouzes. Putain je suis grossière là. L’alcool ça. « A défaut d'avoir de la javel, on a des bières » fait Ad en me tendant une bière avant de trinquer. Je ris, voyant Adam commencer à renverser la deuxième moitié de sa bière sur le fauteuil et le tapis juste à côté. « Oh ben merde alors j'ai pas fait gaffe.. » puis il balance le cadavre plus loin.

- Bah dis donc, on devient maladroit Ady, faut faire attention voyons, je fais sur un ton bien hypocrite, avant de renverser « maladroitement » un vase qui passait par là. Oh mince alors, je souffle, faussement embêtée en faisant la moue.

« Eh ben, qui aurait cru que je finirais mes études à l'UE par un after au salon Garnet, c'est vraiment un comble. N'empêche que ça y est, on tient enfin notre revanche quoi, c'est pas trop tôt ! » Je navigue dans le salon, ne sachant même plus où m’asseoir. J’aimerais bien éventrer quelques coussins.

- Je te signale, mon très cher ami, que si tu ne m’avais pas retenue, on serait déjà vengés, je raconte tout en agitant ma bière dans tous les sens. Mais bon, dans un sens t’as eu raison, j’avoue. Et prononce pas trop le mot « fin » ou tout ce qui en découle, j’vais commencer à déprimer sinon.

Je m’avance vers ce qui sert de cuisine, enfin de plan de travail, là où se trouve machine à café et tout ça quoi. J’ouvre plusieurs tiroirs, foutant tout en bordel sans me soucier de ranger quand je trouve enfin ce que je cherche : un foutu couteau. Je prends pas la peine de refermer le tiroir, préférant revenir attraper un coussin. Je pose ma bière sur la table basse et commence ma petite affaire, tirant des plumes que je balance sur Ad. Sauf qu’elles atteignent pas vraiment leur objectif, alors je préfère carrément lui balancer le coussin. AUX GRANDS MAUX LES GRANDS REMEDES COMME ON DIT.

- Vive le marié, je lance en frappant dans mes mains, heureuse de voir les plumettes s’envoler autour d’Ad. ça fait un peu envolée de colombes, tu trouves pas ? je demande en attrapant un autre coussin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam H. Foster
"Puissance et Sagesse" - Président

avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 24
Année/études : 4ème année de sport

MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Dim 27 Aoû - 1:39

Ah, je crois que j'ai dégouté Robyn quand j'ai parlé des infections aisément transmissibles de chez Garnet. Elle se relève aussitôt de sa place, et par la suite, ne se rassoit même pas ailleurs, malgré son soudain manque d'équilibre qui me fait d'ailleurs pouffer bruyamment. Ouais, le côté germaphobe qui ressort, tu vois les bactéries partout et d'un coup tu te sens à l'aise nulle part. Je connais ça, je me promène tout le temps avec du gel hydroalcoolique, une brosse à dents et un bain de bouche et, plus important que tout, des lingettes désinfectantes sur moi. Mon sac, c'est pire que le sac d'une meuf, y a un attirail complet de choses utiles à mon quotidien dedans. "Je pose plus mon cul nulle part c’est mort, j’ai pas envie de choper des saloperies, surtout si ça vient de ce con de Greloyed" dit Rob par la suite. Surtout si ça vient de ce con de Greloyed, je l'imite tout en levant les yeux au ciel, je suis sûr que t'as plus à craindre de l'hygiène de sa partenaire que de celle de Tomen en fin de compte, j'ajoute avec un regard lourd de sens et un peu moqueur. Ça a beau être un crasseux de chez Garnet, on peut pas lui retirer qu'il fait pas mal propre sur lui le gars. Après, c'est peut être que de l'apparence, et si ça se trouve il se lave jamais les cheveux et cache la crasse sous de la gomina. Mais c'est juste que Rob a souvent son nom pendu aux lèvres, alors je me permets de la taquiner là-dessus. Mais c'est parce qu'elle le déteste beaucoup beaucoup, tu comprends, ça en deviendrait presque obsessionnel et c'est marrant.

Au moment où je jette malencontreusement le contenu de ma bouteille à moitié pleine à terre, Rob me fait remarquer que je suis très maladroit et qu'il faudrait quand même faire attention. Ben oui, on est quand même pas chez nous quoi. Ce serait vachement fâcheux qu'on salope tout le salon hein.. Et au final, elle se retrouve à faire tomber un vase à son tour, telle une maladroite. Eh ben dis donc, on a vraiment deux mains gauches, ça alors !, je fais, surjouant largement la scène, les poings calés sur les hanches.

"Je te signale, mon très cher ami, que si tu ne m’avais pas retenue, on serait déjà vengés. Mais bon, dans un sens t’as eu raison, j’avoue" répond Rob au moment où je mentionne notre vengeance. Et avec ses grands gestes, là, elle fout au passage des giclées de bière partout autour d'elle. Certes, certes, elle a pas tort, et je sais bien que la vengeance aurait été encore plus cathartique si on l'avait faite tout de suite après le saccage de notre salon. Cela dit, je trouve que le proverbe "la vengeance est un plat qui se mange froid" nous correspond bien. Parce qu'on l'a attendue longtemps, et qu'on a probablement fait croire à une bonne majorité de rouges qu'on avait juste passé l'éponge sur l'histoire. Mais non, on est des rancuniers nous quand on veut. Et ils vont l'avoir bien dans le cul quand ils verront l'état de leur belle salle Garnet au réveil. Une fois de plus j'ai bien envie d'appuyer le sens littéral de la phrase mais je crois que ce serait un peu répétitif. "Et prononce pas trop le mot « fin » ou tout ce qui en découle, j’vais commencer à déprimer sinon" ajoute-t-elle. Je commence à faire la moue et lâche un ohh à la fois peiné, attendri et un shouilla nostalgique. Ok, je dirai plus rien là-dessus, je finis par céder.

Mais voilà Robyn qui a encore bougé et qui rejoint maintenant la cuisine du salon. Elle chope un couteau dans l'un des tiroirs et le plante dans un coussin rouge pétant. Quelle idée de génie. Elle en retire quelques plumes et tente en vain de me les balancer à la tronche. Mais ouais, c'est trop léger, du coup je les vois de loin mais rien de plus. Cela dit, le coussin lui, je le vois bien vite de bien près. A peine le temps d'écarquiller les yeux et d'ouvrir la bouche sous la surprise, que je me retrouve avec un coussin à moitié vide en pleine gueule et toutes les plumes qui vont avec. Je manque au passage de basculer en arrière et de tomber du canapé. Par chance, je me rattrape de mes deux mains au dossier, faisant couler au passage un peu de ma bière. Je pars alors dans un fou rire, et le "vive le marié" de Rob n'y arrange rien. Et les plumes que j'ai encore sur la langue non plus. Je m'étouffe deux secondes, et me remets à rire tout en recrachant les plumes récalcitrantes. "Ça fait un peu envolée de colombes, tu trouves pas ?" demande Rob en chopant un nouveau coussin. Je regarde tout autour de mois les dernières plumes voler et, j'avoue, ça a quelque chose d'assez poétique. J'en viendrais presque à philosopher.

Au lieu de ça, je me lève du canapé une fois mon souffle complètement retrouvé, et me mets à fouiller dans mon sac pour en ressortir mon couteau suisse. Quand je disais que j'ai un sac de meuf, je déconnais pas. C'est pas faux, mais juste des plumes sans corps du coup, je fais, perplexe. Je chope un coussin à mon tour et plante mon couteau suisse dedans. Et une fois n'est pas coutume, je balance le sac de plumes à Robyn. Je trouve que le message derrière ces coussins est très beau, je finis malgré tout par philosopher, une fois ma cible atteinte, que t'as beau être rouge en surface, à l'intérieur les plumes restent blanches. Je fronce les sourcils, pas très sûr de là où je veux en venir. Je crois que j'ai eu ma bière de trop, mais tant pis. Peut être que c'est juste un message de tolérance envers Garnet, peut être qu'ils basent tout sur leurs apparences, mais qu'au final, ils ont tous une part de Moonstone dans le fond.. ? Puis je me rends compte du débit de connerie que je peux sortir à la seconde, et écarquille les yeux, soulé par mes propres paroles. Surtout que ça n'a rien de logique, parce que ça voudrait dire en plus qu'il faut éventrer un Garnet pour se rendre compte du bon fond qu'il a. Et ça, ça s'appelle pas philosopher. Ça s'appelle faire un génocide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn N. Delovres
"Puissance et Sagesse" - VP

avatar

Messages : 950
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 23
Année/études : 4ème année en management

MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Dim 27 Aoû - 11:53

Adam se fout bien de ma gueule. Que ce soit quand j’ai failli me rétamer sur la table basse, ou quand je parle de Greloyed. Il en profite d’ailleurs pour m’imiter, l’affreux. Faut dire que, bon. L’histoire n’est pas simple. Vous savez, vous avez toujours ce mec débile et arrogant que vous avez envie de gifler, juste parce qu’il respire ? Ce mec qui a le don de vous foutre hors de vous ? Qui vous pousse au-delà de vos limites, du coup vous enfreignez les règles de votre maison, mais aussi les vôtres ? Ben moi c’est Tomen Greloyed. Ce mec a le don de me faire faire et ressentir toutes ces choses. Et rien que de parler de lui j’ai envie de le frapper. C’est dire. « Je suis sûr que t'as plus à craindre de l'hygiène de sa partenaire que de celle de Tomen en fin de compte » je lève les yeux au ciel, grognant dans ma barbe.

- C’est supposé me rassurer ? je demande, sarcastique. Non et puis arrêtons de parler de lui. Greloyed c’est le genre de mec si tu prononces trop son nom il finit par apparaître. Un peu comme Bloody Mary, mais en 10 fois pire.

Suite à ma dernière victime - ce pauvre vase - Ad fait remarquer que nous avons deux mais gauches. Je fais la moue, faussement peinée, haussant les épaules. On a du beurre dans les doigts, très certainement. C’est vraiment dommage, si ça continue on va vraiment dégueulasser ce joli salon rouge… Ahah, la blague. Si je pouvais l’inonder je le ferai. Ou le brûler. Pour venger le nôtre, notre pauvre petit. Je vous avais dit, que j’avais la rancune tenace. Et puis c’est pas comme si les rouges s’arrêtaient à notre salon. Tous leurs agissements me sortent par le nez, ils ont aucun respect pour personne, ils se foutent de tout, sauf de leur stupide tableau de chasse, ils nous humilient quand ils le peuvent, bref, tout ce que je déteste. Je suis pas parfaite, loin de là, mais eux. J’vous jure ils sont irrécupérables.

Adam accepte de ne plus parler de fin, au moins pour l’instant. J’ai pas encore envie de déprimer, je suis pas assez bourrée pour ça. C’est vrai quoi, qu’est-ce qu’on va faire sans Ad à la présidence de Moonstone ? Il incarne parfaitement ce que la maison représente. Il est sérieux, respectueux, il a confiance en lui sans être imbu de sa personne, et puis il a l’apparence quoi. Il est grand, il impose le respect, il a la gueule d’ange et le sourire colgate. En fait, si on devait définir Moonstone, on te foutrait Ad devant les yeux. C’est dire. Finalement, c’est un peu comme l’autre Lopez. Elle représente aussi bien sa maison qu’Adam. Sauf que là c’est loin d’être un compliment. Non mais allez Robyn arrête on a dit qu’on déprimait pas.

Evidemment, Adam se prend mon coussin en pleine poire. D’ailleurs, il perd l’équilibre et manque s’écraser de l’autre côté. Il parvient à ne pas tomber, mais le canapé mange chaud. Ils vont croire qu’il a plu de la bière dans leur salon à ce rythme huhu. Du coup moi je suis morte de rire, en plus de le voir moitié s’étouffer avec les plumes là, ça aide pas. Oui je ris alors qu’il s’étouffe avec les plumes. Je fais une bonne amie. Ad en profite pour se lever et choper un couteau suisse. Son sac c’est celui de Mary Poppins sans déconner. Puis évidemment il m’imite, sauf que j’étais concentrée à dépiauter mon coussin, alors je prévois pas le coup, et le choc me fait trébucher en arrière. Et je finis étalée sur cette foutue table basse, renversant ma bière qui y était posée sur le tapis. Et je ris encore plus quand je me redresse, des plumes partout sur la tronche et dans les cheveux. J’vais être belle demain matin moi.

- Tu perds rien pour attendre Foster, je lance d’un air menaçant. Comme si je pouvais l’être avec mes plumes collées partout.

« Je trouve que le message derrière ces coussins est très beau, que t'as beau être rouge en surface, à l'intérieur les plumes restent blanches. » Je redresse la tête, intriguée par ce que commence à déblatérer mon ami. « Peut être que c'est juste un message de tolérance envers Garnet, peut être qu'ils basent tout sur leurs apparences, mais qu'au final, ils ont tous une part de Moonstone dans le fond.. ? » Je regarde Adam, la tête penchée, fronçant les sourcils en essayant de piger ce qu’il raconte. Je crois qu’il est bourré ça y est. Je reste un moment sans rien dire, l’observant écarquiller les yeux.

- Ça y est ? Tu t’es rendu compte que ce que tu disais c’était de la merde ? je pouffe, avant de rire carrément. C’est ce que tu croyais quand tu fréquentais cette Chloé Machinchose ? je lance histoire de. Chacun son tour de taquiner l’autre. J’attrape une nouvelle bière au passage, la tendant à Ad pour qu’il me la décapsule. S’il te plait, je dis simplement.

J’aurais dû demander avant Chloé finalement huh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam H. Foster
"Puissance et Sagesse" - Président

avatar

Messages : 1018
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 24
Année/études : 4ème année de sport

MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Mer 30 Aoû - 15:35

Quand Robyn me demande si le fait de parler des IST de Rosario est censé la rassurer, je grimace. Ouais, très peu, hein. Dans tous les cas, ce salon est infesté, et c'est pas en accusant tel ou tel Garnet que ça va changer grand chose. Un bon coup de white spirit ici ne ferait décidément pas de mal. White spirit, esprit Moonstone, tu piges le jeu de mot eheh. "Non et puis arrêtons de parler de lui. Greloyed c’est le genre de mec si tu prononces trop son nom il finit par apparaître. Un peu comme Bloody Mary, mais en 10 fois pire" ajoute-t-elle. Ouais, elle a probablement pas tort. Et ce serait con de le voir débarquer ici alors qu'on est en train de faire la nouvelle déco de son salon, quand même. Dans une demi-heure on va le voir arriver avec je sais pas qui encore, le froc déjà baissé, il va pas comprendre ce qu'on fout là, j'imagine pour plaisanter. Enfin, j'espère que c'est pour plaisanter, je tiens pas à voir le Greloyed ce soir. Ni jamais, d'ailleurs.

Au moment où je balance l'oreiller éventré sur Robyn, ma victime part en arrière et se prend la table basse. Et c'est hilarant putain. Déjà que j'ai du mal à reprendre mon souffle à cause de toutes ces plumes, mais là alors.. Je me plie en deux devant la scène. J'étais déjà tout rouge à force de m'étouffer, maintenant je pleurs. Œil pour œil, dent pour dent hein, elle se fout de ma gueule alors que j'agonise, moi je me fous de la sienne quand elle évite un trauma crânien. "Tu perds rien pour attendre Foster" essaie-t-elle de me menacer, alors qu'elle a encore toutes ses plumes qui volent autour d'elle. Pas crédible pour un sou, la Delovres. Je fais une moue peu convaincue et me prépare à l'assaut. Je t'attends, le lance sur un ton de défit et en jouant des sourcils, tandis qu'une plume en profite pour s'échapper de mon brushing autrefois parfait.

Et j'aurais pas du partir dans un monologue philosophique. Je me suis perdu moi, et à en voir mon amie, je l'ai perdue elle aussi. Mate la rime. "Ça y est ? Tu t’es rendu compte que ce que tu disais c’était de la merde ? C’est ce que tu croyais quand tu fréquentais cette Chloé Machinchose ?" Ça, c'est pas gentil tiens. Mais bon, pas vexé pour un sou, j'éclate de rire moi aussi après quelques secondes de tentative pour rester sérieux et vexé. Robyn me tend alors une bière pour que je la lui décapsule, non mais elle a cru quoi. On me tacle, je deviens rancunier moi. Je récupère sa bière mais ne l'ouvre pas, et regarde Rob d'un air "n'abuse pas trop", pas des plus crédibles avec mes yeux toujours larmoyant depuis le début du combat de coussins, et mon sourire en coin qui ne veut pas se barrer. Pour être franc, je commence, m'appuyant à nouveau sur un dossier crasseux de canapé, Chloé était une fille bien quand je l'ai connue la première fois. Je marque une pause, plaçant les faits comme il se doit. J'essaie de rester le plus sérieux du monde, mais l'alcool n'aide pas et je finis par rire un peu avant de recommencer mon explication. Le fait est qu'elle a changé depuis, et qu'elle est devenue Garnet quoi, je finis par lâcher en pouffant et en faisant de grands gestes. Je décapsule enfin la bière de Rob, mais au lieu de la lui rendre, j'en bois quelques gorgées, comme si tout était normal et que c'était la mienne. Le mystère au final c'est, pourquoi elle a jamais pu blairer les gens qui m'entouraient. Alors que mes proches sont comme moi, à peu de choses près. Rob a probablement plus de caractère que moi, certes, mais elle reste quand même super facile à vivre, elles auraient presque pu être potes si Chloé avait été dans une autre maison.. Quoique. Après un bref silence, je me remets, une fois de plus, à rire. Mais t'sais, je crois qu'elle était super jalouse quand y avait cette rumeur qui disait que toi et moi on était en couple, je rajoute entre deux rires. Je finis par tendre la bouteille un peu vidée à ma VP en attendant de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robyn N. Delovres
"Puissance et Sagesse" - VP

avatar

Messages : 950
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 23
Année/études : 4ème année en management

MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   Jeu 31 Aoû - 21:02

« Dans une demi-heure on va le voir arriver avec je sais pas qui encore, le froc déjà baissé, il va pas comprendre ce qu'on fout là » fait Ad. Je fais la grimace avant de pouffer. Ce serait bien notre veine ça. D’ailleurs, si n’importe quel Garnet entrait, on serait dans la merde. Pris en flag, on aurait des comptes à rendre. Déjà, Loward vont certainement se douter que ce sont des blancs les assassins de leur précieux salon. Et s’ils s’en doutent pas, S va certainement tout balancer sur le PA dès demain, si elle le fait pas dès ce soir. Donc bon. J’pourrais certainement abandonner l’idée de la présidence Moonstone l’année prochaine, mais on se devait de passer la dernière soirée d’Adam ici. C’était pas négociable. Et pis la rancune était bien trop présente. Fallait que je la soulage, la pauvre.

Ad se fout bien de ma gueule quand je m’écrase en arrière sur la table basse. C’est ça, rira bien qui rira le dernier. Limite, je crois bien qu’il en pleure. Ah mais, attendez, oui, il chiale huhu. Non mais j’vous jure à ce rythme-là on va se faire choper c’est pas possible huhu. « Je t’attends » qu’il me fait, en jouant des sourcils. Et là, une plume qu’était coincée dans ses cheveux décide de lui passer devant le visage. Putain je pars dans un fou rire incontrôlable. Non mais il essayait d’être crédible et tout - il y arrivait pas qu’on soit clairs - et là y a cette plume qui décide de lui faire un gros doigt en s’envolant de sa tête. Putain j’ai trop bu.

- Chuut, chuuuut, je fais en reprenant mon souffle. La vengeance est un plat qui se mange froid, je murmure à Adam en faisant bouger mes sourcils à mon tour.

Adam refuse de m’ouvrir ma bière après que j’aie parlé de Chloé. Putain il a une de ces gueules. Mon dieu je ris. Je reprends mon sérieux pour faire mes yeux de chien battu, mais il en a visiblement rien à carrer. Moi je le laisse s’étouffer mais lui il me laisse mourir de soif. La compétition du plus mauvais ami est lancée. « Pour être franc, Chloé était une fille bien quand je l'ai connue la première fois. Le fait est qu'elle a changé depuis, et qu'elle est devenue Garnet quoi » qu’il m’explique entre deux rires. Je suis pas spécialement convaincue. On peut pas changer du tout au tout. Elle avait ça en elle dès le début, j’suis sûre. M’enfin. Pour toute réponse, je hausse les épaules. La première fois que je l’ai rencontrée, elle me semblait pas nette déjà. Adam se décide enfin à ouvrir ma bière, sauf qu’au lieu de me la rendre, il s’en boit plusieurs gorgées. Et encore, il la garde.

« Le mystère au final c'est, pourquoi elle a jamais pu blairer les gens qui m'entouraient. Mais t'sais, je crois qu'elle était super jalouse quand y avait cette rumeur qui disait que toi et moi on était en couple » A ce souvenir, je pouffe. Et pis ça c’est clair, elle avait pas trop l’air de me kiffer. T’façon, la première et la seule fois où je l’ai eue en face de moi c’était au bal du nouvel an, vous savez. On y était allés ensemble avec Ad, parce que ça fait toujours bien de s’y rendre entre dirigeants de maison, et surtout parce qu’on voulait passer une bonne soirée. Entre amis. Mais c’était d’ailleurs cette époque là, comme il a dit Ad. S disait qu’on couchait ensemble, alors forcément les gens nous dévisageaient. Et ça a pas manqué pour la Garnet. Elle m’a regardé de haut en bas sans aucune gêne. Et pis oui, niveau jalousie j’en sais rien, mais elle bouffait Ad du regard, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure.

- Non mais elle était mordue Ad, j’te jure. Vu comment elle te regardait.. Et pas seulement le genre de regard « oh je le trouve canon lui » mais plus le genre de regard « oh je t’aime Adam Foster ». Elle te kiffait, c’est certain. Ça se voyait, il aurait fallu être aveugle pour pas le voir. Attends… tu t’en étais rendu compte au moins ? je fais, pas certaine. Puis il me tend ma bière. Azy, garde-la tu l’as vidée, mais rouvre m’en une s’il te plait mon chat, je lui demande en jouant des sourcils en lui tendant une nouvelle bière, qui j’espère sera la mienne.

J’arrive pas à croire comment les gens ont pu croire qu’on était ensemble, ça se voit qu’on est bons amis mais rien de plus, non ? C’est pas comme si on était h24 collés l’un à l’autre. Les gens sont vraiment crédules.

- Ce qui me semble bizarre c’est que les gens aient cru qu’on sortait ensemble, mais pour les Loward ils aient jamais rien soupçonné. Surtout qu’eux, c’est limite s’ils prenaient pas leurs douches ensemble. Et pis ils sont du genre à avoir chaud au cul, donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chut, chuuuuuut |Adam&Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Hillary Clinton, la colistière d’Obama … chut
» [Terminé] "Non, chut ! Tu vas tout gâcher..." [ P & D ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: L'université et ses alentours :: Les salons :: Salon Garnet-