AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PAPANAVADROUILLE A HAWAII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frances Cooper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/11/2017
Age : 23
Année/études : études ? késséssé ?

MessageSujet: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Sam 11 Aoû - 19:23

Croyez-le ou non, mais nous sommes à Hawaï dans un hôtel 5 étoiles.

Que je vous explique la situation : j’ai participé à un concours à la con à Walmart. Vous savez, ces trucs là où on vous dit « Gagnez une Jaguar, un voyage luxueux tout compris dans un hôtel en bord de plage à Hawaï ou des stylos 4 couleurs ». On gagne des stylos normalement ? Eh bien j’ai gagné le voyage luxueux tout compris dans un hôtel en bord de plage à Hawaï. Et c’est même pas une blague.

Du coup nous voilà, Ez, Ivy et moi, à Hawaï, après un vol d’environ 5h30. Dans un hôtel qu’on aurait jamais pu s’offrir même en bouffant des patates tous les jours pendant un an. Et si enfant j’ai parfois fréquenté des lieux huppés, c’était quand même pas le genre d’hôtel où tu peux rencontrer Chris Martin en allant à la plage. Franchement c’est impressionnant. Bon, au début Ez faisait la gueule parce que c’était un voyage gagné à Walmart et il bosse à Target. Je suis presque sûre qu’il est venu me murmurer des « traitresse » la nuit quand je dormais. Vous comprenez, c’est l’ennemi. Mais bon, on s’en bat les couilles, on a fini par le convaincre.

On nous a conduits à notre suite, le truc est immense. Deux espaces nuit, deux salles de bain, et un petit salon. J’ai l’impression d’être Kylie Jenner.

- BORDEL DE MERDE, je m’exclame en passant dans l’une des salles de bain.

Y a une baignoire - c’est bien un truc de riche ça, aimer se ramollir la peau dans de l’eau chaude (non en vrai c’est cool, je suis juste pauvre) - et y a genre une immense fenêtre qui donne sur l’océan Pacifique. A peu près comme toutes les fenêtres de cette chambre.

- Le monde entier va peut-être voir mes boobs MAIS JE M’EN FOUS ! Je me tourne vers la douche. C'EST UNE DOUCHE À L'ITALIENNE, C'EST ANTIDÉRAPANT. Merci pour mon cul.

Je cours partout, j’ai d’ailleurs jamais autant couru de ma vie. Je suis pas une sportive moi. A part la marche à pied et le sport de chambre quand je trouve un mec. Et puis bon, ça me suffit pour pas grossir (merci maman pour ton métabolisme). Je passe devant les miroirs de la penderie d’une chambre et je souffle un coup, observant mon reflet. Mes fidèles tongs, un short, un crop top avec marqué « ALOHA » dessus parce que je suis une #touriste, et mes lunettes de soleil qui retiennent mes cheveux qui ont repoussé.

- BORDEL J’AI CHAUD. EZ T’ES OÙ ? je l’appelle d’un bout de la suite.

Je saute par-dessus le dossier du canapé, mais je me croûte à moitié sur l’immense assise.

- J’ai envie de me foutre en maillot et d’aller à la piscine, je fais en me redressant. OH MON DIEU Y A UN MINI BAR. EZ Y A DU CHAMPAGNE DE RICHE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra O. Feuerbach
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 24
Année/études : 3ème année de socio (redoublant)

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Jeu 16 Aoû - 16:40

J'avoue, j'ai fait la gueule. Pendant un bon moment. Mais faut me comprendre aussi, cette traitresse de Frankie nous a fait participer à un jeu concours organisé par Walmart. Peu importe le prix final, moi je reste fidèle à mon employeur, et il était donc évident que partir tous frais payés dans un hôtel de luxe au soleil par la concurrence, ça me foutait un peu les boules. Mais bon, maintenant qu'on y est, je me dis que j'ai bien fait de ne pas faire de caprices trop longtemps et d'accepter de venir. Parce que, bon, faut voir la gueule de la chambre quoi, le truc est plus grand que l'appart. Et puis cette vue aussi. J'avoue, j'ai fait la gueule, mais maintenant qu'on y est, chemise hawaïenne sur le dos et contrefaçon de Ray-Bans sur le nez, c'est comme si j'avais oublié ma passion pour Target.

Tandis que ma guenon préférée est partie à la recherche des meilleures activités du coin, Frankie et moi courons dans la chambre dans le but de découvrir les moindres trucs inutiles qu'on n'aura jamais à San Francisco. J'entends déjà la brune hurler à la vue de la douche à l'italienne et traverser la suite de pièce en pièce, sa cadence rythmée par le bruit incessant de ses tongs. Camping cinq étoiles ma gueule. Quant à moi, je galère à m'y retrouver et, surtout, je m'émerveille pour un rien. Genre je reste bloqué un moment sur le plafond qui n'a aucune trace de cadavre de moustique par exemple. Et du coup je déambule moi aussi, la mâchoire pendue en me disant que quand même, ils ont bien géré chez Walmart. Et puis, d'un coup, mes yeux pétillent, des papillons naissent dans mon ventre, des anges chantent au loin et un halo de lumière éclaire l'élément le plus majestueux de la suite. Frankie gueule "EZ T'ES OÙ ?", mais je ne l'entends qu'à peine sous les louanges qui m'attirent vers le Graal. JE SUIS LÀ, je crie à mon tour sans franchement penser au fait que l'endroit est immense et qu'elle va probablement pas me retrouver avec si peu d'indications.

Par chance, Frankie me retrouve et saute sur l'un des canapés, avant de remarquer le putain d'immense mini-bar avec "DU CHAMPAGNE DE RICHE" comme elle dit. Mais moi, je reste toujours bloqué sur l'électroménager étincelant de l'autre côté de la pièce principale. Mais y a encore mieux, regarde, je lance comme un gosse. Y A UN FRIGO, UN FRIGO FRANKIE, j'ajoute les yeux écarquillés. ET REGARDE COMME IL FONCTIONNE BIEN. IL FERME A CHAQUE FOIS ET Y A DE LA LUMIÈRE DEDANS ET TOUT. Et me voilà à jouer avec la porte du frigo, m'émerveillant sur la fonctionnalité de l'objet et sur sa capacité à réfrigérer tout ce qu'il contient. Ça parait normal pour une majorité de personnes. Mais pour des papananas en galère, ça vaut de l'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances Cooper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/11/2017
Age : 23
Année/études : études ? késséssé ?

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Sam 18 Aoû - 19:20

Comment vous dire qu’on est fous comme des lapins. Je cours depuis bien 5 minutes et pourtant je n’ai pas chaud. Et ça, je vous le donne en mille c’est grâce à… LA CLIM. Oui, la suite est climatisée, et il fait la température idéale. Ça change de San Francisco bordel. Oui parce que normalement l’appart est climatisé à la maison, mais disons qu’elle fonctionne une fois sur dix et que Michel (le propriétaire), est un gros relou qui en a strictement rien à secouer qu’on cuise comme des merguez par 45 degrés tandis que lui se prélasse dans sa piscine à Richmond. Ça s’appelle avoir du fric et être égoïste. J’ai bien tenté un numéro de charme une ou deux fois mais je crois que j’ai pas assez de seins pour lui plaire. Du coup c’est la cuisson vapeur.

J’adore la façon dont Ez me répond quand je gueule pour lui demander où il est. « JE SUIS LÀ » Mais là où ? Dans la première ou deuxième chambre ? Première ou deuxième salle de bain ? Balcon ? Salon ? Toilettes ? Sous le lit ? Derrière le canapé ? Qui n’a d’ailleurs rien à voir avec celui de la maison, on peut facilement dormir dessus. J’aurais dû inviter Face-de-bg. Pour qu’il vienne tester le canapé. Je crois que je vais pas m’engager sur cette voie-là je vais commencer à beaucoup trop parler.

Finalement je retrouve Ez, et alors que je m’extasie devant le mini-bar et le champagne, Gorillo semble bien plus intéressé par autre chose « Mais y a encore mieux, regarde » je fais un tour sur moi-même pour trouver de quoi Ez me parle. Et là je vois. « Y A UN FRIGO, UN FRIGO FRANKIE. ET REGARDE COMME IL FONCTIONNE BIEN. IL FERME A CHAQUE FOIS ET Y A DE LA LUMIÈRE DEDANS ET TOUT. » Oh mon dieu. Ça mes amis, c’est du frigo de compète. Il a l’air neuf, rutilant, brillant, magique. Les bras m’en tombent.

- Tu crois qu’y a moyen qu’on l’emmène en repartant ? On demande à se le faire livrer. Ça m’éviterait de devoir me trouver un daddy. Pas que les recherches soient relou mais bon, connaissant mon talent pour draguer ça va encore traîner, je raconte en passant une main sur l’acier brossé, et on aura jamais de nouveau frigo.

Ah oui non mais j’admets que je suis vraiment nulle quand faut faire du rentre-dedans. Surtout que bon, c’est pas comme si je voulais que Michel répare la clim. Là faut trouver un vieux qui soit un minimum canon parce que s’il faut que je donne de ma personne j’estime au moins que j’ai le droit de choisir ce que je veux. Et là me vient une idée, qui n’a aucun rapport avec ce que je viens de dire.

- EZ METS TOI À CÔTÉ DU FRIGO J’VAIS TE PRENDRE EN PHOTO AVEC LUI, je crie en sortant mon portable de la poche arrière de mon short.

Oui, c’est comme si c’était Chris Martin. Mais c’est un frigo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra O. Feuerbach
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 24
Année/études : 3ème année de socio (redoublant)

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Sam 18 Aoû - 21:24

Cette fraîcheur, cette luminosité, cette ergonomie, cette capacité de rangement, et puis cette légère tension à l'ouverture, signe d'une qualité oubliée depuis des années, cette enveloppe chromée sans même une rayure visible, si pure que je pourrais presque y voir mon reflet, et enfin la douceur de cette porte si lisse sur laquelle aucune rugosité due à l'ancienneté ne se fait ressentir. Si je devais tromper Ivy avec un objet électroménager, ce serait ce frigo. Il est parfait. "Tu crois qu’y a moyen qu’on l’emmène en repartant ? On demande à se le faire livrer. Ça m’éviterait de devoir me trouver un daddy. Pas que les recherches soient relou mais bon, connaissant mon talent pour draguer ça va encore traîner, et on aura jamais de nouveau frigo." Grave. Ce serait vraiment l'idéal. Je veux ce frigo dans notre appart. Bon, on est bien d'accord qu'il dénotera vachement avec le reste de la déco, mais on s'en fout. On veut de la fonctionnalité et de la facilité dans notre vie. Mais c'est vrai que la chasse au daddy de notre petite Kiefran n'est pas franchement fructueuse. Y en aurait bien eu un, mais il a pas l'air décidé à refaire notre intérieur pour l'instant faut croire. J'avoue tu fais pas d'effort pour te trouver un vieux riche t'es chiante, je fais en haussant les épaules. Mais vaz je veux qu'on le ramène en repartant ouais. Ça niquerait bien la réputation de Walmart en plus, "les gagnants du concours pillent et saccagent leur suite à Hawaï", j'ajoute en imaginant déjà les gros titres. Tant qu'à faire, si je peux faire d'une pierre deux coups eheh.

D'un coup, sans gros rapport, Frankie sort son téléphone de sa poche et se met à me gueuler dessus et à me demander de poser devant le frigo pour nous prendre en photo ensemble. Ni une ni deux, je réfléchis même pas à l'absurdité de la requête, et je me mets en position. Et quelle position : je donne tout. Penché à fond vers l'avant, je me cambre à mort et colle mon cul sur le frigo telle la pire des michtonneuses. Ajoutons à ça une bouche en cul de poule des plus élégantes et un V formé par mon index et mon majeur droits, la main gauche étant trop occupée à mettre ma poitrine inexistante en valeur. Ajoute le filtre chienne de Snapchat pour me lisser les pores, je demande enfin à Frankie d'une bonne voix de biatch sa mère. Honnêtement si Ivy débarque là, maintenant, je n'aurai plus aucune crédibilité. Enfin c'est pas comme si j'en avais déjà beaucoup. C'est aussi pour ça qu'elle m'aime, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy K. Cordanov
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 23
Année/études : 2ème année de Sciences

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Sam 18 Aoû - 22:54

Il y a encore 24 heures nous étions à San Francisco les valises bouclées, les bestioles en gardiennage et la serrure fermée à double tours direction l’aéroport. Si on m’avait dit qu’en jouant à un simple jeu dans un hypermarché Frankie nous aurait offert un séjour dans un hôtel cinq étoiles, croyez-moi, je vous aurai bien ri au nez. Vu les chanceux qu’on a dans cette coloc ça paraissait inimaginable et pourtant ! Nous voilà à Hawaï dans une des suites les plus luxueuse de l’île et dans laquelle il me tarde de me reposer parce que je vous jure, voyager avec deux enfants en bas-âge, c’est éprouvant. Oui je parle bien de Frances et Ezra qui on respectivement 23 et 27 ans. On se demandait d’où venaient les turbulences en avion, ne cherchez plus…

Quoiqu’il en soit nous arrivons entiers et en pleine forme sur le sol hawaïen, il est 10 heures du matin – enfin 9h57 mais j’arrondis… ah ? On s’en fou ? Ok -  ce qui nous laisse le temps de rejoindre notre hôtel, déposer nos bagages et aller se poser au restaurant pour récupérer du périple.

Arrivés à l’hôtel, on s’enregistre et je laisse Hono et Lulu monter nos valises dans la suite pendant que je me renseigne sur les activités à faire aux alentours. Mon premier moment de paix. Niveau activités pas mal de choses redondantes mais ça devrait nous occuper le temps du séjour qui malheureusement, n’est pas des plus longs. Jet-ski, plongée, cours de surf, survol en hélico c’est déjà inclus dans l’offre mais si on peut se dégoter deux-trois trucs sympas à côté comme le bénévolat dans un centre pour tortues blessées se serait cool, par exemple.

Forte de mes trouvailles, je gagne la suite pour retrouver les papananas mais, vous savez, ce sentiment qu’il y a un truc pas net qui va arriver, non ? Je l’ai au moment même ou ma main se pose sur la poignée de la porte. C’est trop calme, j’aime pas trop beaucoup ça. Je préfère quand c’est un peu trop plus moins calme. J’ouvre la porte doucement et là, c’est le drame. Je tombe nez à nez face à la situation la plus hilarante de toute mon existence. Ez en mode bitch qui se frotte contre le frigo et Frankie qui immortalise tout ça sur smartphone. Les bras m’en tombent. Eh Lilo et Stitch, vous branlez quoi là ? Hu. Je peine à tenir les flyers dans ma main tellement j’ai envie de rire. Pourquoi on a pas des caméras de surveillance à la place des yeux huhu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances Cooper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/11/2017
Age : 23
Année/études : études ? késséssé ?

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Dim 19 Aoû - 12:20

« J'avoue tu fais pas d'effort pour te trouver un vieux riche t'es chiante » qu’il me reproche. Non mais sans déconner, il a qu’à s’en trouver une, une vieille riche qui acceptera de nous racheter un frigo. Mais bon, le détail qu’il a et que je n’ai pas c’est Ivy. Du coup c’est moi qui m’y colle, à cette dure tâche de trouver un daddy. Et ça peut paraître simple quand t’es bonne et que tu sais pécho, mais c’est pas vraiment mon cas. Alors on fait ce qu’on peut avec mon apparence de crevette et ma non-subtilité. « Mais vaz je veux qu'on le ramène en repartant ouais. Ça niquerait bien la réputation de Walmart en plus, "les gagnants du concours pillent et saccagent leur suite à Hawaï’ » Il va jamais passer au-dessus c’est pas vrai. Walmart et Target, les nouveaux Kanye et Taylor. Il va pas s’en remettre. Ou alors il s’en remettra quand on sera dans la piscine en train de faire bronzer notre peau de Blanche-Neige.

- Bah écoute la prochaine fois je t’emmène avec moi et quand Ryry proposera une bière tu lui demanderas un frigo hein, je lui lance en lui donnant un coup dans l’épaule. Perso j’ai pas assez de fric pour me payer un avocat donc on va peut-être éviter de foutre le bordel, parce que demander un frigo ET un avocat, je crois que tu surestimes un peu mes compétences.

Puis suite à ma requête venue de nulle part, Ez court coller son cul contre le frigo, et je commence à me marrer comme une baleine. Franchement, c’est à mourir de rire. Je peine à rester stable, surtout avec sa duck face digne de Kylie Jenner quand elle avait pas encore de lèvres. « Ajoute le filtre chienne de Snapchat pour me lisser les pores » il ajoute sans quitter sa position de pétasse. Je suis à deux doigts de me pisser dessus bordel. J’ai du mal à lui coller sur la tronche, ce foutu filtre snapchat. Je mitraille Ez sous tous les angles, avec ce fameux filtre de chienne, que j’enregistre à chaque fois dans ma galerie.

- T’ES BONNE EZ, je lui dis en prenant une dernière photo.

« Eh Lilo et Stitch, vous branlez quoi là ? Hu. » Je me tourne vers Ivy, qui est à deux doigts d’exploser de rire. Et là, les gars, je me réserve le rôle de Stitch, parce que j’suis petite et mignonne, alors je pense que je suis bonne pour l’incarner. Mais ça c’est un autre problème. J’essuie le coin de mes yeux, parce que j’ai tellement ri que j’ai versé une petite larme.

- REGARDE CE FRIGO IVY ! Je glisse mon téléphone dans la poche arrière de mon short, m’avançant vers elle pour prendre sa main et la guider jusqu’au réfrigérateur. Observe cette couleur acier, cette brillance, aucune trace de doigts ou crotte de mouche, et cette porte qui ferme, je pousse Ez sans ménagement, Y A DE LA LUMIÈRE DEDANS !

Désolée mais notre frigo n’a pas tout ça. Alors oui on s’extasie devant un frigo. Je rattrape mon téléphone pour leur montrer les photos mais c’est à ce moment-là que je me souviens que je n’ai pas pensé à verrouiller mon portable. Et je crois que je passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel en moins de 30 secondes pour finir blanche.

- Alors euh, quel est le pire selon vous ? Que j’aie envoyé la photo à ma très chère soeur Madeleine la pieuse ou à Ryry-Face-de-bg ? je demande en me mordant les lèvres avant de reposer mon téléphone sur le meuble le plus proche. C’est pour savoir si je dois me soûler au Moët et Chandon ou me noyer dans la piscine loule.

Frankie la maladroite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra O. Feuerbach
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 875
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 24
Année/études : 3ème année de socio (redoublant)

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Mar 28 Aoû - 3:18

"Bah écoute la prochaine fois je t’emmène avec moi et quand Ryry proposera une bière tu lui demanderas un frigo hein. Perso j’ai pas assez de fric pour me payer un avocat donc on va peut-être éviter de foutre le bordel, parce que demander un frigo ET un avocat, je crois que tu surestimes un peu mes compétences." C'est pas faux. Mais parait que le gars roule en Jaguar, c'est qu'il peut se permettre de nous offrir des petits trucs à côté non ? Dans le doute on va éviter. Je tire juste la moue à l'idée qu'on pourra pas ramener ce frigo avec nous. Tant pis. On va en profiter un max pendant les quelques jours qu'on passe dans cet hôtel, et ensuite on retournera à notre petite vie simple et sans réfrigérateur digne de ce nom.

Hypé par le compliment de Frankie et ses récents talents de photographe, je donne encore plus de ma personne, lève les bras en l'air et me mets à twerker contre la porte du frigo au rythme de Anaconda qui tourne dans ma tête. J'ai jamais été aussi fabuleuse de ma vie.
Jusqu'au drame.

"Eh Lilo et Stitch, vous branlez quoi là ? Hu." Ivy vient d'entrer dans la chambre, à deux doigts d'exploser de rire. Et j'assume pas beaucoup. Je la regarde les yeux ronds, comme un lapin dans les phares d'une voiture, et me mords la lèvre inférieure pour retenir le fou rire à mon tour, mais c'est peine perdue. Je me rends vraiment compte de l'image que je renvoie à ma pauvre Ivy. Elle qui m'a connu à la base un minimum plus réservé et moins con, on est bien loin du bel ours brun ténébreux de Montréal. J'peux tout t'exp- J'ai même pas le temps de finir ma phrase que Frankie l'attrape par la main et lui présente le fameux objet de nos convoitises. En me poussant allègrement au passage, merci Francesca Marie Cooper.

Cela dit, durant toute la description de Frankie, mon regard fait des allers-retours entre le frigo et Ivy, et je hoche la tête régulièrement à écouter la brune énumérer le tout. Tout se passe pour le mieux, c'est comme si rien ne s'était passé.
C'était sans compter un autre drame.

Frankie sort son téléphone pour nous montrer son chef d'oeuvre, mais tire soudainement une tronche. Mais une tronche, j'vous jure. Ça sent pas bon. "Alors euh, quel est le pire selon vous ? Que j’aie envoyé la photo à ma très chère soeur Madeleine la pieuse ou à Ryry-Face-de-bg ? C’est pour savoir si je dois me soûler au Moët et Chandon ou me noyer dans la piscine loule." Ah bah génial. Je regarde Frankie, dépité, un sourire nerveux au coin des lèvres. Vraiment, je sors à peine, avant de soupirer longuement. Bah ouais, je sais pas quoi dire moi. Eh, au pire, ça sert à rien de dramatiser. Je connais ni l'un ni l'autre, c'est peut être ma gueule de biatch qu'ils recevront, mais c'est pas mon problème. Tu te démerdes, Francesca. Bah écoute, fais gaffe à toi parce que tu vas avoir de la concurrence à partir de maintenant avec face-de-bg vu ce qu'il va recevoir, je lâche en jouant des sourcils. Et pour ce qui est de choisir entre Moët et Chandon et piscine, les deux sont à disposition alors fais toi plaiz, j'ajoute pour passer au plus vite à autre chose et rappeler qu'on a la vie de riche pendant quelques jours. Mais tu me le paieras Frankie, sois en sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy K. Cordanov
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 23
Année/études : 2ème année de Sciences

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Dim 16 Sep - 11:43

Observons maintenant deux types de réactions. Tout d’abord Frankie qui de son instinct de suricate se tourne vers moi avec vivacité, faisant face à l’intrus que je représente. Puis Ez qui, s’apercevant avec honte de la scène qu’il vient de nous offrir, semble pencher la tête sur le côté en se mordant la lèvre tel un chiot qui vient de déchiqueter l’oreiller en macramé de tatie Odette et qui est à deux doigts de se prendre une rouste. Je vais pouvoir ouvrir une ferme pédagogique avec eux.

REGARDE CE FRIGO IVY ! Un suricate qui parle tiens. Frankie m’attrape le poignet pour m’emmener devant le frigo, envoyant Ez valdinguer à l’autre bout de la cuisine. Observe cette couleur acier, cette brillance, aucune trace de doigts ou crotte de mouche, et cette porte qui ferme. Y A DE LA LUMIÈRE DEDANS! J’en suis presque éblouie quand elle ouvre la porte. Oui. Ça fait longtemps qu’on a pas vu de lumière dans un frigo. C’est vrai, ça pourrait presque être du luxe pour nous. J’examine minutieusement l’intérieur de l’appareil, un SMEG pour être précise. Pas le plus dégueu des réfrigérateurs on est d’accord. Pas de mauvaises odeurs, pas de parois jaunies par le temps, pas de reste de salade dans le bac à légumes. Rien. C’est beau. Alors euh, quel est le pire selon vous ? Que j’aie envoyé la photo à ma très chère sœur Madeleine la pieuse ou à Ryry-face-de-bg ? C’est pour savoir si je dois me soûler au Moët et Chandon ou me noyer dans la piscine loule. Un petit blanc enveloppe notre groupe. Je regarde Ez, puis Frankie. J’hésite entre rire ou être sérieuse. Vraiment, commence l’ours de Munich avant de soupirer. Bah écoute, fais gaffe à toi parce que tu vas avoir de la concurrence à partir de maintenant avec face-de-bg vu ce qu’il va recevoir. Et pour ce qui est de choisir entre Moët et Chandon et piscine, les deux sont à disposition alors fais toi plaiz. J’hoche la tête. Je rejoins l’avis de Lilo, je réponds à mon tour m’appuyant sur son bras d’Ez pour le pousser hors de la cuisine, histoire que Frankie commence à paniquer et nous court après pour qu’on l’aide. Ces vacances commencent bien eheh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances Cooper

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 10/11/2017
Age : 23
Année/études : études ? késséssé ?

MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   Dim 16 Sep - 12:23

Ez était prêt à expliquer son twerk endiablé contre la porte du frigo mais je lui ai épargné cette dure épreuve. Oui, il devrait me remercier parce que je le pousse sans ménagement. Mais c’est pour montrer à Ivy ce magnifique frigo tout droit sorti d’un magasin de déco, ou de chez un cuisiniste. Je vous jure. Ce frigo devrait être exposé au MET, c’est dire. Et vu la tête qu’Ivy fait, je pense qu’elle est d’accord avec moi. Elle fait exactement la même tête qu’Ez et moi avant. Nous sommes émerveillés.

Aussi, Ez a l’air très heureux de savoir que sa tête de meuf en chaleur est arrivée chez Ryry et Madeleine. LOL. Evidemment, c’est une blague. Je préfère donc énumérer la liste de mes possibles morts avant qu’il décide de me foutre dans le frigo et de me faire passer mes vacances dans un environnement à 3 degrés. « Bah écoute, fais gaffe à toi parce que tu vas avoir de la concurrence à partir de maintenant avec face-de-bg vu ce qu'il va recevoir », qu’il dit en jouant des sourcils. Bon je finirai pas dans le frigo aujourd'hui on dirait.

- Oh bah ça c’est clair, je rivalise pas avec ton cul c’est une certitude, CardEz B, je réponds en imitant sa danse des poils du dessus des yeux.

« Et pour ce qui est de choisir entre Moët et Chandon et piscine, les deux sont à disposition alors fais toi plaiz. » Qu’est-ce que ça doit être compliqué d’avoir du pognon. Lol. Non, ça l’est pas. Le plus gros dilemme de ma mère, par exemple, c’était de savoir si elle préférait une crème au caviar ou à la bave d’escargot pour retrouver sa peau rebondie et effacer ses rides. Elle a testé les deux, et finalement elle ressemble toujours à un parchemin. Quel dommage. « Je rejoins l’avis de Lilo » appuie Ivy. OH ATTENDS, elle vient de confirmer que JE SUIS STITCH. Ok, je suis heureuse.

- JE SUIS STITCH, OWI, je fais en imitant la voix du petit bonhomme bleu. ATTENDS, vous allez où là ?

Oui, pendant que je m’extasiais ils en ont profité pour se casser. Abandon de Stitch, c’est vraiment moche. Je suis sûre c’est passible de quelques années de prison et d’une grosse amende.

- MAIS PARTEZ PAS SANS STITCH, je continue avec la voix du personnage, avant de partir en courant à leur recherche.

Sauf que dans une suite qui est plus grande que notre appartement, va les retrouver quoi. Surtout quand on s’appelle Frances. Je me prends les pieds dans le tapis du salon, et tombe sur le cul. Putain de tongs. Je couine comme un chiot avant de me relever. Ça faisait longtemps que je m’étais pas fait de bleu. A ce rythme je vais vraiment devenir Stitch, mais même physiquement. Enfin bon, avant qu’une autre paire de bras me pousse on va peut-être devoir attendre, mais j’en aurai au moins la couleur.

- BON LILO ET RAIPONCE MONTREZ-VOUS. IVY TU NOUS AS PAS DIT CE QUE T’AS TROUVÉ COMME ACTIVITÉ, je gueule tout en essayant de voir si je suis en train de devenir bleue sur le cul, relevant à moitié la jambière de mon short.

Heureusement, j’ai encore rien cassé. D’ailleurs où j’ai mis mon téléphone déjà ? Oui aucun rapport mais je viens de me rendre compte qu’il était plus dans ma poche. Bon, en plus d’avoir perdu mes potes j’ai perdu mon portable. Mais j’ai gagné un bleu sur le cul. On adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PAPANAVADROUILLE A HAWAII   

Revenir en haut Aller en bas
 

PAPANAVADROUILLE A HAWAII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» matt, lula & kina ❝ husband & wife ❞
» Topic série en vrac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: Travel the world :: Fais le tour du monde :: Amérique du Nord-