AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Personnellement, je plains celles qui s'appellent Sephora, j'imagine pas leur tête quand elles voient un panneau "Portes ouvertes chez Sephora" hu. J'vous épargnerai tous mes jeux de mots salaces, hem. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ava D. Rivers
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 412
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 23
Année/études : 4ème année en langues

MessageSujet: « Personnellement, je plains celles qui s'appellent Sephora, j'imagine pas leur tête quand elles voient un panneau "Portes ouvertes chez Sephora" hu. J'vous épargnerai tous mes jeux de mots salaces, hem. »   Mar 11 Nov - 12:16

Ava Destiny Rivers
PRÉNOM(S) NOM ; Ava Destiny Dawn Rivers
SURNOM(S) ; Ava c'est bien assez court, vous trouvez pas ? Sinon certains m'appellent Dest.
ÂGE ; 19 ans.
DATE & LIEU DE NAISSANCE ; 4 août 1994 à Johannesburg, Afrique du Sud.
STATUT AMOUREUX; en couple avec  :bigsheep:.
ORIENTATION SEXUELLE ; hétéro, jusqu'à preuve du contraire.
ÉTUDES ;
GROUPE ; Modeuse, siouplé.
SIGNES DISTINCTIFS ; mes cheveux roses, déjà, y a pas grand monde qui ressemble à un sucre d'orge par ici, il me semble, et puis, j'suis tatouée, principalement sur les bras, mais on détaillera ça peut-être une autre fois ? Enfin c'est comme vous voulez, moi j'peux vous faire la description complète de tous, mais, ouais, ok, j'me tais.
VILAIN SECRET ? ; Ava est moitié sourde, elle n'entend plus du tout de l'oreille droite. A quoi c'est dû ? Une fois, lorsque sa mère est rentrée complètement shootée, elle a giflé la petite Ava, pour aucune raison réellement valable, avouons-le. La jeune fille a basculé et est tombée on-ne-sait-trop-comment, toujours est-il que quelque chose est allé percer son tympan droit, un couteau, une pointe probablement.
PERSONNALITÉ SUR TON AVATAR ; Demi Lovato, ma soeur m'a tannée hu, et pis j'admire ses cheveux. Et de toute façon, 'mieux vaut rire que pleurer' lui va à merveille, qui pouvais-je choisir d'autre ?
           
         
♣ Votre caractère :::
« Mieux vaut rire que pleurer. »

    Ava s'y tient comme personne. Elle positive. Toujours. Pour elle, il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions. Elle voit toujours le bon côté des choses. De toute façon, on avance pas en regardant derrière soi, pas vrai ?

    L’Américaine est dotée d'une patience d'ange. Disons qu'elle encaisse et qu'elle attend que ça passe. Enfin. Vient toujours un moment où ça pète, évidemment. Mais Ava, même quand ça pète, justement, elle reste calme. Et c'est certainement ce qu'il y a de plus terrifiant, à vrai dire. Elle reste affreusement froid. Seuls ses yeux s'assombrissent. Inutile de vous dire qu'il ne vaut mieux pas abuser de sa patience, hein, mais ça vous devez vous en douter.

    La franchise est aussi une de ses plus grandes qualités, même si elle peut lui faire défaut. Parce que la franchise mêlée à, disons, la non-réflexion parfois évidente de la brunette, ça peut détoner. Oui parce qu'Ava n'est pas adepte de la méthode « tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler ». Elle est spontanée, voilà. Un peu trop, ouais, même. « Cette veste me va bien ? - Tu rigoles, on dirait une baleine dans un body taille 32, ça te fait de ces putains de bourrelets, mon dieu ! » Spontanée, on l'avait dit, et franche.

    Ava est le genre de personne à qui on donnerait le bon Dieu sans confession, dit-on, au premier sourire. Sauf que bon. Certes Ava est gentille, Ava est drôle, Ava est souriante, Ava est accueillante, Ava est patiente, mais qu'est-ce qu'Ava est moqueuse. Elle est pas foncièrement mauvaise, mais elle est moqueuse. On peut pas avoir que des qualités, hein.
    C'est aussi une personne vers qui on va facilement, ce qui n'est pas forcément voulu de son côté. Disons qu'elle préfère être seule que mal accompagnée. Elle peut se montrer un peu solitaire sur les bords, effectivement.

    La brunette aime sortir, on va pas se le cacher, mais elle ne pousse jamais ça à l'excès. Elle ne finira pas bourrée, et certainement pas défoncée. C'est une chose qu'elle n'a jamais touchée et qu'elle ne touchera jamais. Ava fume seulement une ou deux cigarettes quand elle a besoin d'évacuer un peu le stress, ou quelque chose comme ça. Mais elle n'y est pas accro, loin de là.
         
         
♣ Votre histoire :::
20 août 2014


    Après que les services sociaux nous aient enlevées à notre mère et placées en famille d'accueil, mes sœurs et moi avions le droit à un suivi psychologique. Ils se sont vite rendus compte qu'on allait bien, alors les visites se sont espacées, jusqu'à ce qu'on ait plus qu'un rendez-vous par an. Et aujourd'hui, nous avons le droit à un nouveau psy car la nôtre est absente. Chiant, pas vrai ? J'espère qu'y aura du café.

    - Ava ?

    Je lève les yeux vers Elen, la secrétaire. J'suis l'aînée, donc je passe en premier, normal, dans un sens. J'adresse un sourire à Elen et me lève, mes dirigeant vers la porte qui vient de s'ouvrir, j'entre dans la pièce.

    - Ava Destiny Dawn Rivers, 19 ans, née le 4 août 1995 à Johannesburg, lit-on.
    - C'est bien moi. Excusez juste, je m'assois dans le fauteuil et non dans le divan, j'aime pas les divans, je fais en m'asseyant alors que la chaise en face du bureau pivote.

    Un jeune homme. Pas trop jeune pour être psy, d'ailleurs ? A vrai dire, je sais pas. Mais il fait vraiment jeune. Il est mignon. Recentrons-nous.

    - Dîtes-moi tout.
       - Vous avez pas lu le dossier ? Y a tout dedans.
       - J'aimerais l'entendre de votre bouche.


    Il me stresse à me fixer comme ça, là. Vous savez à qui il me fait penser ? Au mec sado-maso dans 50 Nuances de Grey. Attendez, croyez pas que j'lis ce genre de trucs hard, hein.

    - J'ai eu une enfance normale, banale quoi. Mon père travaillait comme mécanicien et ma mère était femme au foyer. Ils s'entendaient bien jusqu'à ce qu'ils divorcent, normal vous me direz, ouais, normal. Je ne sais toujours pas pourquoi ils ont divorcé d'un coup, comme ça. Bref. Ma mère est allée habiter chez sa mère à Salem, dans l'Oregon. Ma mère est américaine, d'origine, vous savez. Elle nous a toutes emmenées avec elle. Oui, j'ai 3 petites sœurs. Harmony a 14 ans, et Lara et Elena ont 12 ans toutes les deux. Donc oui, ma mère a obtenu notre garde. J'avais 10 ans, à l'époque. Donc Harmo en avait 5, et Lara et Elena en avaient 3. Ça date n'empêche. On est restées chez ma grand-mère pendant 4 ans. Puis ma mère a décidé d’emménager aux alentours de Las Vegas. Ça a été le début de la fin pour elle. Et pour notre vie auprès d'elle. Au départ tout se passait bien, c'était cool. Et puis un jour, sans nous en rendre compte, notre mère a commencé à plonger. Mais quand je dis plonger, c'est plonger dans toutes ces merdes de ce siècle. Vous savez, les drogues dures. C'est pour ça, tous les gamins qui font ça pour s'amuser ça me dépasse. Mais genre, totalement. Ils trouvent ça cool. Mais j'sais pas si ils savent qu'une fois qu'ils sont dedans, c'est pour toujours. Ça leur détruit le cerveau. Non, en fait ça leur détruit la vie. J'les trouve cons, très honnêtement, j'vais pas le cacher, hein. Si ma mère aurait – avait, pardon, filmé sa vie, je leur aurais montré. Sa descente aux enfers. Parce qu'ils pensent qu'à eux, à ce moment là. Ils pensent pas à tous les autres, qui tiennent à eux, qui les aiment. C'est de l'égoïsme, ouais. Enfin je m'écarte du sujet principal. Vous avez du café ?

    Il désigne du menton une tasse sur la table basse devant moi. Il veut pas dire quelque chose ? Non mais parce que c'est angoissant, là. La psy d'avant elle causait, au moins, elle nous observait pas comme des cobayes dans une cage qui cherchent les noisettes dans la gamelle quoi. Cherchez pas, niveau comparaison j'suis originale. Je tends la main pour attraper la tasse et la porter à mes lèvres, buvant quelques gorgées avant de la reposer.

    - Donc j'en étais où ? Ah oui, la descente aux enfers de ma mère. Au départ c'était bien. Mais après on la voyait quasiment plus à la maison. Du coup c'est moi qui m'occupait de mes petites sœurs, et Harmo m'aidait de temps en temps. Ça me dérangeait pas spécialement. Notre mère était supposée travailler dans une grosse boîte, donc elle devait être très prise par le boulot. Puis on était de plus en plus absentes à l'école, parce qu'on oubliait, on avait plus la notion du temps, enfin un tas de choses du genre. Bref. Les services sociaux sont venus à la maison. Y avait pas notre mère, du coup ils ont essayé de la joindre à sa supposée boîte. Mais personne connaissait de Daniella. Du coup, eh ben. Enfin. C'est là qu'ils ont découvert qu'elle vendait de la merde. Et qu'elle-même était dopée à ça. J'vous passe beaucoup de détails, je sais, mais c'est que je sais plus trop. J'ai voulu oublié un peu, vous voyez. Enfin bref. Et du coup ils lui ont retiré notre garde. Mais ma mère était tellement mal que ça lui a rien fait de spécial. Ça a fait beaucoup souffrir Elena et Lara. Enfin. Et après ils nous ont ramené à l'Est des Etats-Unis, à Philadelphie pour tout vous dire, on a été placées dans une famille, les Hamton. Ils sont adorables, vraiment. Patricia est géniale, et Mark est vraiment excellent. Je les adore. J'avais 16 ans, quand on a été placées. Et puis. Ouais. Si vous voulez tout savoir, j'pars du principe que si je devais pleurer pour tout ce qui m'est arrivé, je serais morte de chagrin. Alors moi je préfère sourire, rire. Et croyez-moi, c'est beaucoup mieux comme ça. C'est ma devise. Mieux vaut rire que pleurer. Et si les gens faisaient comme ça, j'vous assure que le monde serait plus beau. Enfin, faudrait-il encore supprimer tous les cons. Mais sinon, ces gens verraient la vie d'un autre œil. C'est ce que j'ai appris à faire. Et aujourd'hui, je vais bien. Ça n'a jamais été mieux. Je dis pas que je n'aurais pas aimé avoir une famille soudée, unie, et la vie d'une fille de riche, ça aurait été beaucoup plus simple. Mais c'est pas de ma faute, j'veux dire. J'dois pas me sentir coupable et me lamenter sur ma vie, parce que c'est pas à cause de moi. Enfin, voilà. Et je laisse le passé où il est. Certes, y a des événements que je pourrai jamais effacer. Je peux pas les ignorer, mais je n'y fais pas attention. Je vis le moment présent, je me soucie peu du futur – un minimum quand même – et j'ignore du mieux que je peux le passé. Et ça me convient parfaitement. Pourquoi vous me fixez comme ça ? Le rose de mes cheveux vous plaît pas ou bien ?
         
DERRIÈRE L’ÉCRAN ?
PRÉNOM/SURNOM ; Moi.
AGE ; 154 ans, j'suis jeune n'est-ce pas ?
T'AS CONNU LE FO OÙ ; Paraît qu'j'en suis l'admine en chef, d'autres questions ?
TON AVIS SUR LE FORUM ; Je l'aime. Vivement que les membres, le graphisme, et tout et tout viennent, j'suis impatiente.
UNE DERNIÈRE CHOSE ; Je fais ce personnage en hommage à ma petite chiasse de soeur. Enfin j'en avais bien envie aussi, allez pas croire qu'j'suis une soumise hein.
CODE ; Validé, la prochaine fois on se limitera au jus d'orange ~
         
         

         
   
 
©️ LEEYUMONKEY
         

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« Personnellement, je plains celles qui s'appellent Sephora, j'imagine pas leur tête quand elles voient un panneau "Portes ouvertes chez Sephora" hu. J'vous épargnerai tous mes jeux de mots salaces, hem. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeux de mots - On ne demande qu'a en rire
» NU recrute... des jeux des mots.
» Petit questionnaire made by Maemi %D
» (05/07 - 00:01) Alerte au Malibu (non je ne fais pas de mauvais jeux de mots) [Anaïs]
» Chuck Norris et jeux de mots & Death Note

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: Partie personnage :: Inscriptions :: Les validés :: Filles-