AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Lun 7 Mar - 9:14

Emménagement & Installation

Deux lits, deux armoires, deux chevets et deux bureaux avec deux chaises et une salle de bain/sanitaire, il y a un minimum de confort, c’est parfait. Je vois que le fond est déjà occupé. Ça me fera de la compagnie. Je ne sais pas à quoi ressemble ma colocataire et de plus c’est la première fois pour moi que je partage une chambre.

Je viens de me souvenir une chose, à part venir chez moi de temps à autre, Mase et Ez n’ont jamais vu ma chambre. Ma mère et mon père n’auront jamais voulu, ma mère un peu trop protectrice nous surveiller un peu trop près dans le salon. Elle s’est toujours méfiée d’Ez et considérée toujours Mase. Apparence, apparence quand tu juges trop vite sans raison apparente. Tout ça et loin derrière moi maintenant.

Il était temps pour moi de tout déballer, les cours commencent demain, il faut que je me hâte. Je commence par mes vêtements. Deux valises assez grosses et bien remplis, quelques cartons où se trouve des objets un peu encombrants et quelques tubes à poster. Je ne remercierai jamais assez M. Bell de m’avoir aidé. Quand je pense que j’avais un sac et une valise en partant, c’est que j’en ai collectionné des choses.

L’armoire est assez grande pour tout mettre. J’avais un peu peur que tout ne passe pas. A l’avenir, faudrait que je pense à en vendre quelques-uns pour faire de la place. Je prends la chaise et tel un chat je grimpe dessus afin de mettre mes valises en haut de l’armoire.

La plus grande partie s’est déroulé sans problème. Place aux cartons maintenant. Entre livres, bookfolio, photographies souvenirs (parents, Mr et Mme bell et leurs enfants, Ez, Mase et moi), mon ordi portable, deux lampes, mon appareil photo et mes CD, je me demande où, je vais pouvoir mettre tout ça. Déjà, il faudrait peut-être que je mets ma multiprise car cinq appareils – wouahhhhhhh, ça en fait des choses à brancher. C’est à ce moment, que je me rends compte que c’est un peu calme à mon goût. "Playlist, playlist viens à moiiiiiiiiiiiiiiii, Kansas, c’est parfait!"

Petit à petit, tout se met en forme, il ne manque plus que le lit et les posters. Oki, je suis fans de ses séries. Je craque littéralement, évidemment, il n’y a pas que ça, j’aime aussi d’autres séries qu’on ne trouve pas forcément. L’Amérique a quand même un haut taux de marché là-dessus, mais je me suis toujours dis qu’ailleurs, c’est peut-être bien aussi, donc, je dois bien l’avouer, je suis asiaaddict. Tant coréen, japonais ou taïwanais et idem en musique, j’écoute un peu de tout. Il faut savoir s’ouvrir au monde et parler de ce que l’on connaît.

Comme à mon habitude, j’ai toujours du mal avec ma couette, limite, je ressemble à une chenille dans son cocon. L’évidence même de rentrer dans la housse de couette afin de mettre ladite doudoune à l’intérieur. Enfin, c’est finis, il est temps pour moi, de regarder mail et autres réseaux sociaux. La com’, c’est la vie. Mes parents vont être content d’avoir de mes nouvelles…






Revenir en haut Aller en bas


Dernière édition par Toni Stefan le Jeu 14 Avr - 12:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Lun 21 Mar - 20:40

Aujourd'hui était, selon moi, un beau jour, et j'étais d'une humeur resplendissante! Le TP de neurologie avait été annulé à la dernière minute, alors j'avais réussi à me motiver seul pour faire de la physio. J'avais vraiment la motivation de faire les choses bien, quand soudain, il était arrivé, et il avait suffit à faire chavirer ma bonne volonté. Un simple message avait ruiné ma journée de révision en entière... Mais il était si beau, si simple, si tentateur et bien écrit: Viens on sort!, envoyé par un pote de la promo. J'avais succombé à ses charmes et avais rejoint  mon pote. Alors je sais, quatorze heure, ça fait tôt pour commencer à festoyer, mais bon... on est jamais trop bourré.
Pour ma défense, j'étais même pas bourré. Nan nan, loin de là, j'avais presque rien bu; je marchais à peu près droit, je tenais debout et je ne parlais pas encore à des fleurs. M'enfin, on n'avait pas bu grand chose, mais on avait jugé quand même plus stratégique de rentrer à pieds à la fac. Quelque part, si j'avais été assez lucide pour me dire que rentrer sans la voiture était mieux pour nous, c'était un peu que j'étais sobre... nan? Là n'était pas la question, et mon pote étant parti manger au ref, il ne me restait plus qu'aller me coucher; j'étais certes très joyeux, mais je n'avais pas faim, j'étais fatigué, et me mettre en révision en rentrant du bar était la pire idée de l'univers. C'était un coup à apprendre que le fémur était un os du bras.
Dodo donc, je voulais juste dormir, rentrer à la chambre et me pieuter jusqu'à demain matin. Seulement je ne risquai pas d'y arriver de sitôt, puisqu'au lieu de me diriger vers les dortoirs réservés à la gente masculine, je pris la direction de celui de nos amies les femmes. Côté pervers qui ressortait où une folle envie de me travestir, peu importait, puisque je ne remarquai même pas mon erreur de parcours. Tout heureux de ma décision, je me dirigeai d'un pas sautillant vers la chambre que je pensai être la mienne. J'avais l'air d'un abruti fini, un  peu gamin à danser comme ça, mais quelque part, que quelqu'un me voit ainsi, je  m'en battais les couilles. Objectivement, j'avais juste l'air d'un mec un peu trop content d'aller là où il allait.
J'arrivai face à la porte de ma chambre et, sans arriver à faire rentrer les clés dans la serrure, je désespérai et essayai juste d'ouvrir la porte. Avec un peu de chance, Ez serait là et la porte serait ouverte. Bonne pioche! Elle s'ouvrit! J'entrai d'un  pas joyeux dans la chambre en poussant un petit cri pas du tout viril de la victoire et tombai nez à nez avec... comment dire? Qu'était devenu Ezra? Genre il avait pris un peu de seins quand même... Enfin... à défaut de ne pas m'être rendu compte que ce n'était pas ma chambre, au moins je sus que cette fille aux cheveux bleus n'était pas mon coloc.

"Enchanté!"

A la voir posée ainsi sur le lit de mon coloc, petite musique sympathique en fond, j'en déduisais que cette jolie demoiselle à la chevelure de lionceau radioactif devait être sa copine. Le coquinou... Il me l'avait caché! Je m'approchai de la fille et posai une bise sur chacune de ses joues. Il avait bon gout le petit bucheron; elle était plutôt jolie, et sa couleur lui allait à merveille.

"T'es la copine de Ez? Il assumait pas ce fichu allemand! Maintenant je sais tout!"
Je secouai la tête d'un air convaincu. " C'est dommage, t'es plutôt belle et bonne, y'a pas de quoi cacher une relation  enfin..." Je relevai la tête d'un air paniqué et posai un doigt sur la bouche de la copine d'Ezra. "Chut! J'ai rien dit! Oublie ça, ou garde le pour toi! Si tu le dis à Ezra il va me casser la tête à coup de hache..."

Je m'assis en tailleur au pied du lit d'Ezra, regardant mes pieds comme un petit garçon pris en faute, en tournant mes index l'un autour de l'autre et secouant légèrement la tête de droite à gauche. Mon envie de dormir s'était envolée en fumée, remplacée par une folle envie d'en apprendre plus sur cette fille.

"T'as un prénom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Mar 22 Mar - 10:59

Tu t'appelleras Roswell

Finis le mail pour mes parents, je regardais le site de l’UE avec fascination. Tout m’intriguait, j’étais d’une curiosité presque maladive. A l’intérieur comme sur la toile, il y avait foule de chose à savoir. C’était limite du voyeurisme néanmoins c’était marrant. J’étais un peu fatiguée mais ce n’était pas grave. Il y avait un silence de mort dans les couloirs comme si personne ne vivait ici. Pas une chevelure courte ou longue, colorée ou décolorée à l’horizon. Bref, un grand moment de solitude.

Je finissais d’écouter ma playlist que j’en mettais une nouvelle sur mon ordi cette fois ci via youtube. Comment peut-on définir une personne qui est totalement amoureuse d’une certaine musique, je crois qu’on l’appelle fan. Ce genre de musique me relaxait même si j’écoutais un peu de tout. Passons. J’étais tranquille, allongée sur mon lit laissant le temps passé faisant une ré introspection de tout ce que j’avais vécu jusqu’à mon arrivé ici.

J’entendis un bruit de clé, n’étais ce pas normal ? Peut-être ma coloc, je vais faire enfin sa connaissance. Façon, la porte était ouverte donc no soucis. Un petit cri joyeux envahit ma chambre et qu’elle ne fut pas ma surprise quand il me détailla et moi de même.

"Enchanté!"

UH ? UH ? UH ? Pas le temps de réagir, le voilà qui me fait une bise sur chaque joue. J’en rougis presque.

"T'es la copine de Ez? Il assumait pas ce fichu allemand! Maintenant je sais tout!"

EZ, mon Ez, barbue et tatoué qui gratte de temps en temps sa gratte. Je pense qu’il ne doit pas y avoir des masses ici.

C’est bien lui, c’est bien lui dont il parle. Copine ? Dans quel sens ? Parce que voilà, même s’il est craquant et tout et tout, bah Ez, ça reste Ez mon grand poto, mon frère de cœur tout comme Mase. Je lui souris quand même à l’évocation de Bouba parce que par moment, c’est un ours mal lécher surtout au réveil.

" C'est dommage, t'es plutôt belle et bonne, y'a pas de quoi cacher une relation  enfin..."

C’est qu’il croit vraiment que je suis sa copine. Je commence à partir en fou rire. Non sérieux. Ce type décoloré m’emmène dans son propre monde. C’est un extra-terrestre ! J’essaye de garder à nouveau mon sérieux. Je dis bien essayer parce qu’un individu comme lui, ce n’est pas possible de garder son sérieux. Néanmoins, il pose sur mes lèvres son doigt d’un air paniqué.

"Chut! J'ai rien dit! Oublie ça, ou garde le pour toi! Si tu le dis à Ezra il va me casser la tête à coup de hache..."

J’explose littéralement de rire parce que je visualise très bien la scène. J’ai trop mal au ventre, trop mal aux joues. Ce mec décoloré est totalement à part. J’adore. Le plus tordant c’est sa réaction d’enfant en faute. Mais bon, par curiosité, il me demande mon prénom. Je vois bien par son regard qu’il a envie d’en apprendre plus sur moi. J’installe un petit silence afin de me remémoré tout ce qu’il m’a balancé. Un vrai moulin à parole.

"T'as un prénom?"

Je m’assis en tailleur en face de lui avec un regard amusé.

-Enchantée de même.
-Non.
-Merci des compliments.
-Je ne sais pas
-Toni.


Dans un accent qu’il connait bien, je m’amuse à lui rendre l’appareil en version courte accélérer. Je souris et lui réponds plus en détail.

-Idem, contente de voir un vivant dans ce bas monde. Je ne suis pas la copine d’Ez, je suis plus que ça.

Bah oui, je suis capable d’aller sur la lune rien que pour lui et Mase. Ma vie sans eux était totalement fade et triste en Allemagne.

-T’inquiète, je vais rien lui dire, quoique, par moment ma langue se délit facilement dès que je commence à l’ouvrir en sa présence. Tu as l’air de bien le connaître.

Il faut dire que je viens juste d’arriver. Qu’il est là depuis pas mal de temps maintenant. Donc, il a dû se faire des potes, des ami(e)s, des ennemis. Tout ce qui concerner Ezra et Mason, me touchais particulièrement et puis franchement, on ne pouvait que tomber sous leurs charmes, ils sont charismatiques. Peut-on dire qu’ils sont mes points faibles comme mes points forts ? Je dirai : Oui.

Je lui tends la main afin de faire les présentations officielles. Ce n’est pas encore l’heure des free hugh, des sautages de cou, des gros câlins ou des gros bisous sur la joue. Ce genre de truc est réservé à une élite spéciale.

- Appelle-moi Toni, Roswell.

Donner des surnoms comme ça d’entrer de jeu, c’est rare chez moi, très peu en ont un dès le début. Mais je sens qu’entre lui et moi, il y a quelque chose de magique. Puis il n’est pas moche, il a un look d’enfer, sans parler de ses origines asia, j’adhère totalement.

- Et toi, c’est quoi ton prénom ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Lun 28 Mar - 13:05

"Enchantée de même.
-Non.
-Merci des compliments.
-Je ne sais pas
-Toni."


MON DIEU NON! Pas elle aussi! Tu m'étonnes qu'elle soit la copine à Ezra avec un accent pareil! Pas moyen de le nier, cette fille était allemande et malgré son sourire d'ange et son joli minois, on sait tous ce que ça veut dire! C'était le début d'une nouvelle invasion et moi, pauvre japonais débile j'allais suivre ces saloperies de nordistes germaniques dans leur tentative de domination du monde. Les petits gars, le monde tournait mal...

"Idem, contente de voir un vivant dans ce bas monde. Je ne suis pas la copine d’Ez, je suis plus que ça."

Si j'avais machinalement répondu "Qu'est-ce que la vie dans le fond?", ce n'était pas ça qui m'avait choqué dans ses paroles. Nan nan nan mais oh! Comment ça plus que la copine de Ez? Il m'avait jamais rien dit sur cette fille, j'étais vexé limite là... Parce que plus, ça pouvait avoir beaucoup de signification... genre ils pouvaient être plein de truc: fiancés, frère et sœur, mariés, parents... J'étais tout perdu moi... Je la fixai avec des grands yeux tout remplis de l'incompréhension la plus totale!

"Va falloir que t'en dises un peu plus là parce que je comprends rien... Vous êtes mariés? J'avais jamais remarqué qu'il avait une alliance... je regarderai la prochaine fois! Je vous souhaite tout plein de belles choses! Mais pas d'enfant, ça fait trop de bruit!"

On y était! Malgré cet affreux sentiment de trahison que je ressentais à cause d'Ez, s'ils étaient mariés, fallait bien qu'ils en profitent nan? C'était mignon de voir la femme d'Ezra à la fac. Elle était peut-être venue ici parce qu'Ezra lui manquait trop... Que de romantisme!

"T’inquiète, je vais rien lui dire, quoique, par moment ma langue se délit facilement dès que je commence à l’ouvrir en sa présence. Tu as l’air de bien le connaître."


NEIN! Hors de question qu'elle en parle à Ezra! Genre il allait m'assassiner, me pendre avec les cordes de sa guitare! J'étais trop jeune pour mourir! Je me rapprochai brusquement d'elle et collai de nouveau mon doigt sur ses lèvres. No way qu'elle l'ouvre sur ce que je lui avais dit.

"Non non non non non!! Te plaît en parle pas Ezra! Je vais mourir je te dis! Est-ce que j'ai une tête à vouloir mourir étouffé dans une forêt scandinave? Nan moi madame je veux mourir vieux et aigri entouré de dix-huit chats gros et gras à plus de quatre-vingt ans! J'en ai vingt-et-un, plus que cinquante neuf et tu peux lui dire, mais pas avant!" Une fois avoir posé les règles à plat, je me calmai et repris, moins tendu. "Je le connais bien parce que c'est mon colocataire. Mais je savais pas qu'il était marié, ça me vexe qu'il me l'ait pas dit, ça me rend tout tristounet!"

J'attrapai juste son majeur et son annulaire pour lui serrer la main, suite à quoi je me mis à bouder. C'est vrai quoi! Genre je devais attendre l'arriver de sa femme pour apprendre qu'il était marié!

" Appelle-moi Toni, Roswell."


Alors déjà elle allait se calmer la femme d'Ezra! J'm'appelais pas Roswell wesh et puis Toni, c'était moi! Enfin je croyais... Ou alors, j'étais juste beaucoup trop bourré, je parlais tout seul et cette fille qui avait volé mon deuxième prénom n'était rien d'autre que ma conscience!

"Et toi, c’est quoi ton prénom ?"


Mais c'est qu'elle était débile ma conscience! Elle devait bien le connaître mon prénom si elle vivait dans ma tête! Je haussai un  sourcil, limite choqué d'être aussi bête dans ma tête.

"Bah... Hiro, nan?"

Peut-être elle-même n'avait pas conscience d'être ma conscience! Mon dieu la pauvre, elle était coincée dans ma tête depuis vingt et un ans?! Bah elle devait sacrément se faire chier parce que c'était plutôt vide là-haut... Cependant si je lui expliquais toute la vérité, peut-être pourrait-elle être libre et vivre enfin un doux amour avec mon colocataire! Pour cela, il fallait aussi lui trouver un corps pour qu'elle n'existe plus seulement en tant qu'être pensant, mais aussi en tant qu'être vivant, en tant qu'Homme. Je la pris par les épaules pour lui parler très sérieusement.

"Écoute Mini-moi! Je crois qu'en réalité, tu n'existes pas! Tu es ma conscience, et il faut qu'on trouve un moyen de te sortir de ma tête, pour que tu puisses te marier avec Ezra réellement! Il faut qu'on te libère de l'entrave qui nous enchaîne tout les deux ensemble! Pour moi ça n'aura aucune conséquence, parce que je suis déjà méga con, mais imagine tout ce que tu pourrais faire une fois que tu seras libre!"

Définitivement donc, j'avais trop bu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Mer 30 Mar - 22:28

Comment calmer un extra-terrestre en total panique avec crise de délirium?

Je souriais à chacune de ses réactions. Roswell était trop kawai. Il fallait vraiment que j'éclaircis tout ça car oh mein gott, les films ça y allaient. Je savais que j'avais plusieurs personnes dans la tête, mais lui, c'était l'apothéose.

"Va falloir que t'en dises un peu plus là parce que je comprends rien... Vous êtes mariés? J'avais jamais remarqué qu'il avait une alliance... je regarderai la prochaine fois! Je vous souhaite tout plein de belles choses! Mais pas d'enfant, ça fait trop de bruit!"

Rien que là, j'étais morte de rire une fois. Moi avec Ez! Mon grizzly chéwi. Imagine une licorne arc en ciel avec un ours brun mal léché. Ca fait quoi comme animaux fantastiques??? Une nouvelle classification dans le bestiaire pour J.K.Rowling? J'ose même pas imaginer tellement c'est glauque. Non, non non, Ez, c'est Ez. Pour rien au monde, je me vois avec lui. Limite ça serait de l'inceste!

Puis, il paniqua encore plus, s'approcha de nouveau de moi et me colla de nouveau son doigt sur mes lèvres. Mais que fait Ez pour faire peur à tout le monde comme ça? J'arrivais vraiment pas à imaginer. A côté, il ne m'a jamais fait une forte impression, c'est plutôt lui et Mase qui sont venus vers moi quand je suis arrivée à leur bahut. Je dérape, je reviens dans la réalité et loucha sur son doigt.

"Non non non non non!! Te plaît en parle pas Ezra! Je vais mourir je te dis! Est-ce que j'ai une tête à vouloir mourir étouffé dans une forêt scandinave? Nan moi madame je veux mourir vieux et aigri entouré de dix-huit chats gros et gras à plus de quatre-vingt ans! J'en ai vingt-et-un, plus que cinquante neuf et tu peux lui dire, mais pas avant!"

Je lui retirai son doigt, je ne pouvais plus me contrôler, c'était affreux. J'allais mourir pour la deuxième d'une crise de fous rire chronique et aigu. J'entourais mon ventre de mes deux bras et je riais à n'en plus finir, c'est quoi ces histoires de chats? De forêt scandinave? Puis il se calma, la suite était trognon surtout la fin.

"Je le connais bien parce que c'est mon colocataire. Mais je savais pas qu'il était marié, ça me vexe qu'il me l'ait pas dit, ça me rend tout tristounet!"

Ok, c'est son coloc, ça le fait! Mais bon, je ne pouvais pas m'empêcher de rire encore une fois. Fallait vraiment que je rétablisse la situation. Le pauvre croyait vraiment que j'étais l'épouse d'Ez. Ca me faisait de la peine dans un sens.

J'ai su qu'il était vraiment une personne venu d'ailleurs (Genre rencontre du troisième type) quand il me salua en prenant mon majeur et mon annulaire. Imaginez? Visualisez...

Hallo Houston, nous avons un problème... Parce que le clou du spectacle arrivait après qu'Hiro se présenta d'un air choqué. Pourquoi est il choqué? Ce n'est pas un crime de s'appelait Toni. Bon ok, je l'ai décrété quand j'étais gosse car Antonia, bah à l'école on s'est moqué de moi. Donc Toni, c'est fun et c'est très bien! Hiro me prit par les épaules et d'un air totalement et irrémédiablement sérieux me tua pour une dernière fois.

"Écoute Mini-moi! Je crois qu'en réalité, tu n'existes pas! Tu es ma conscience, et il faut qu'on trouve un moyen de te sortir de ma tête, pour que tu puisses te marier avec Ezra réellement! Il faut qu'on te libère de l'entrave qui nous enchaîne tout les deux ensemble! Pour moi ça n'aura aucune conséquence, parce que je suis déjà méga con, mais imagine tout ce que tu pourrais faire une fois que tu seras libre!"

Mais c'est quoi cet individu? Il est pire que moi. Si mini-moi, ça veut dire que... Je faisais des gros yeux d'étonnement. Mais bon, là c'était le pompom. Je suis bel et bien vivante. je veux bien qu'on me coupe un bras pour ne pas être la conscience d'aucun hommes sur terre pouarrrrkkkkkk. Le délire mariage Ez/Moi, c'est mort de chez mort, Hiro n'est vraiment pas bien dans sa tête. Et je vais lui prouver de ce pas que je ne suis pas l'épouse d'Ezra Otto Feuerbach. Comment calmer un mec en plein délirium? Question pour un champion!!!

Je mis mes mains sur son visage et l'embrassa. Attention! Pas le baiser du collégien mais le vrai french kiss. Puis je me retira doucement même si j'avais aimé ses lèvres. Finis les scènes de crises de fous rire, il fallait que je sois sérieuse au moins un minimum.

- Bon Hiro! Reprenons depuis le début si tu veux bien. Ca vas? Tu es calmé?
Alors Ez et moi, on se connait depuis le lycée. C'est mon meilleur pote, mon meilleur ami et aussi mon frère de cœur. Voilà pourquoi, je dis qu'il n'est pas mon copain mais bien plus que ça. Rentre bien ça dans ta tête que jamais jamais, je ne me marierai avec lui. Sacrilège de sacrilège. Inimaginable.


Puis je repensais au mini-moi...

-Toni est le diminutif d'Antonia et pour le reste c'est Kloé Stefan, maintenant tu sais tout concernant mon état civil.

Limite, je pourrai lui donner la taille de mon soutif mais je n'avais pas envie, mais pas envie de récolter et nettoyer organes, peaux et tout le tatouin d'un mec qui explose sous bombardement d'ondes. Je voyais le pauvre Roswell dans cet état malheureusement. Plus sereinement, je le regardais droit dans les yeux. J'étais complètement cinglée, ce mec me plaisait. Je n'avais pas ris comme ça depuis trop trop trop longtemps. Toni, bienvenue à l'UE, t'a vraiment un gros soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Sam 2 Avr - 16:38

Je n'avais qu'une seule question: POURQUOI?? J'étais pas contre moi... Des gens qui tombaient du ciel pour me refaire les fondations de la bouche, loin de là ça me dérangeait, mais cette fille, je la connaissais à peine enfin! Un peu de civilité! D'un côté, elle était plutôt jolie cette demoiselle... voir très belle, mais à quelle heure t'embrasses des inconnus, comme ça sur un coup de tête? J'étais tout perdu mon dieu, elle avait bouleversé tout ce qui se passait dans ma tête un un seul baiser! Du coup, elle devait pas avoir bouleversé grand chose entre nous... mais maintenant, mon système nerveux était globalement hors de fonctionnement. Elle m'avait donné à penser pour cent ans, mais je  n'y arrivais pas! Que pouvais-je bien penser de ça!?

"Bon Hiro! Reprenons depuis le début si tu veux bien. Ça vas? Tu es calmé?" Ouais bah calmé c'était un bien grand mot! Elle avait certes fait disjoncté tout mon cerveau, mais dès que je trouverais le bon bouton pour réactiver tous mes neurones déjà bien engourdis par l'alcool, j'allais devenir pire que jamais! "Alors Ez et moi, on se connait depuis le lycée. C'est mon meilleur pote, mon meilleur ami et aussi mon frère de cœur. Voilà pourquoi, je dis qu'il n'est pas mon copain mais bien plus que ça. Rentre bien ça dans ta tête que jamais jamais, je ne me marierai avec lui. Sacrilège de sacrilège. Inimaginable."

Essayant de me répéter intérieurement tout ce qu'elle venait de me dire pour éviter de me méprendre une fois de plus sur ses dires, je fis tourner mon index à côté de ma tête pour lui montrer que je réfléchissais. Du coup, si  j'avais bien compris, c'était la sœur d'Ezra! Mais c'était aussi sa meilleure amie? C'était possible d'apprécier sa sœur au point d'être ami avec? J'en savais rien moi, j'étais enfant unique après tout... Mais à la réflexion, Jun et Akira s'entendait très bien, même s'ils étaient frères! Donc après, qu'elle ne se marierait jamais avec, c'était normal, puisqu'elle était sa sœur. Ça, je pouvais encore comprendre. Mais de là à le faire rentrer dans ma tête, c'était une autre histoire! Je voulais bien essayer de faire rentrer ce qu'elle me disait dans mon cerveau de primate, mais je savais avec le temps qu'à l'intérieur de ma tête, y'avait un micro-climat qui faisait un courant d'air pas possible! Résultat des courses: tout ce qu'on me disait rentrait par une oreille mais ressortait aussitôt par l'autre! J'y  pouvais rien, on peut pas changer la météo! Et puis le néant était très bien tout seul là haut.

"Toni est le diminutif d'Antonia et pour le reste c'est Kloé Stefan, maintenant tu sais tout concernant mon état civil."


Antonia... Antoine... Voilà quand je disais mini-moi! Ou plutôt, vu qu'Antoine n'était que mon deuxième prénom, ce serait moi qui serait une mini-elle. Faudrait méditer ça, quand j'aurais le temps. Or, je n'avais pas le temps, puisque j'avais d'autres choses à penser. Genre, penser qu'elle allait un peu vite en affaire la petite! Je savais pas du tout tout sur son état civil! Par exemple, je savais pas si elle était mariée, puisque je savais juste qu'elle n'était pas mariée à mon coloc'. Et puis l'état civil, c'était juste de la paperasse! Je savais même pas si elle était née, ou si elle était morte! Trop de questions, trop de questions! Je n'étais clairement pas fait pour m'en poser autant. Perdu dans le trou noir de mes réflexions, je me laissai tomber en arrière en couinant.

"Je comprends rien à ce que tu diiiiiiiiis! Du coup t'es la sœur d'Ezra? Je sais pas, j'ai pas compris! C'est trop compliqué de réfléchir!"

Je plaquai mes mains sur mes yeux et fis rouler ma tête sur le sol en signe d'impuissance. Cette Antonia  m'avait achevé. J'étais mort, crise cardiaque du cerveau! Pouf! Plus de Hiro. J'irais aux Enfers, sans l'ombre d'un  doute! Mais au moins, on se ferait des putains de soirées. J'avais pas envie d'aller au Paradis pour jouer au Scrabble toute la journée et ne manger que du pain béni par le petit Jésus. Mais bon, aucune chance que le bon Dieu veuille de moi: j'étais un alcoolique paresseux et pervers, c'était bien trop de pêchers capitaux à pardonner pour me mettre une auréole sur la tête et me faire chanter des louanges. Espérant avoir rejoint mon poto Lucifer -Satan ou Hadès, ce que vous voulez, j'ouvris un œil et découvris... L'autre Toni. J'étais encore là? 'Fallait croire qu'elle avait pas un vrai Death note! Limite j'étais déçu, genre, j'avais pensé avoir rencontré un shinigami et tout, ç'aurait été vachement classe!
Je soupirai en me relevant avec difficulté. Oulalalala la Terre tremblait. P't'être Satan il était triste que je l'ai pas rejoint. Je tapotai le sol de la chambre avec compassion. "T'inquiète bro, j'arrive bientôt! Enfin... j'espère t'es plus à soixante ans près!" Je regardai ensuite Toni,  First of her name, Rightful Queen of the seven Kingdoms et tout le tralala -j'adoraiii Game of thrones, pour lui proposer de bouger.

"Ça te branche un café Daenerys? Faut que je me calme de toute façon, viens on va prendre l'air!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   Mar 5 Avr - 22:00

Repeat after me : Je ne suis pas seule dans ma tête.

Fallait vraiment qu’il assimile tout. C’était pas si difficile que ça non ? N’empêche que mon baiser a fait plus ou moins  son effet. Roswell est plus ou moins déconnecté, du moins pour le moment. Si Ez aurait été là, je pense qu’il se saurait écroulé de rire face à mon comportement. Il a l’habitude que je lui saute au cou, sur son dos, oui oui, je suis une fille qui aime les câlins, les bisous et les papouilles et le montre spontanément. Trop spontanément même. Combien, m’a-t-il fait la leçon. Même Mase. Je ne compte plus. Chassé le naturel, il revient au galop.

Donc voilà qu’Hiro cogitait, c’était déjà ça. Sauf que… NONNNNN ! Il se laisse tomber en arrière. Euh là, j’aurai pu avoir la goutte derrière le crâne, les mèches de cheveux en bataille, des yeux qui ressemblent à des barre et des gros ronds noirs en signe de désappointement total et le corbeau passant derrière moi faisant des couics couics couics avec plusieurs point de suspension, oui oui, c’était vraiment moi à cet instant présent.

"Je comprends rien à ce que tu diiiiiiiiis! Du coup t'es la sœur d'Ezra? Je sais pas, j'ai pas compris! C'est trop compliqué de réfléchir!"

Je peux tomber en arrière et y a que mon petit orteil qui bouge ? Assommer la fille, Kapout ! Je baisse ma tête spontanément en soupirant un gros ARFFFFFFF. Faut vraiment que lui dise que je suis fille unique ? Y a une différence entre frère de cœur et frère de sang nah ? Mais je n’étais pas au bout de mes peines. Si Si c’est vrai. Dans les méandres de son univers, Hiro plaqua ses mains sur ses yeux et roula sa tête sur le sol.

Sérieux, ici ça manque de frigo. Oui et pourquoi ? Bah dans le freezer tu mets des glaçons et dans le compartiment fraîcheur : des boissons. PAS D’ALCOOL ! C’est écris en Gros-Gras et Rouge sur le règlement… Passons, Roswell avait bien besoin, d’une tonne de glace sur le front et aussi de boisson gazeuse. Comment vaincre le mal par le mal ? Je veux un Mr FREEZE  et un GROS surtout Format XXL! Faut de la réanimation du cerveau ou je ne sais pas : de l’exorcisme.

Hiro soupira tout en se redressant avec difficulté, puis geste de désespoir, Hiro tapota du sol et euh… c’est moi ou sa pensée était un peu trop audible ? "T'inquiète bro, j'arrive bientôt! Enfin... j'espère t'es plus à soixante ans près!".

Ouai non, ouai non, Indéfectiblement Hiro était bien la rencontre du troisième type. Bon, va falloir que j’appelle Dean et Sam et faire la chasse aux démons. Il me faut du sel, beaucoup de sel, de l’eau bénite, quelques textes religieux aussi. Faut enlever le démon qui s’est emparé de lui. Faut que je l’enchaîne, faut que AHHHHH. Je secoue la tête, ça va plus moi. Arrête de divaguer Toni. Puis il me regarda et mon poster de GOT derrière moi.

"Ça te branche un café Daenerys? Faut que je me calme de toute façon, viens on va prendre l'air!"

Daenerys Targaryen, j’adore ce perso. D’ailleurs, y a pas qu’elle. Arya Stark, John Snow, Tyrion Lannister. Le décès de Khal Drago snif snif snif, dans la série : pureté de beauté viril un peu comme Ez sauf que je n’ai jamais couché avec nah mais oh !!!!! Ca y 'est je déraille complètement. Je chamboule ma tête de nouveau. Faut vraiment arrêter de partir en vrille comme ça.

Je luis souris avec un grand S. et me remets debout. Je prends mon Samsung au cas où, j’aurai un texto d’Ez.

- Ouai trèèèèèèèès bonne idée, un café long se sera parfait Roswell même un double. Et aussi manger parce que sans l’air de rien, je crois que ça nous fera du bien à tous les deux. Tu connais un truc sympa pas très loin ?

C’est surtout que j’avais faim et puis surtout, lors de mon baiser, j’avais très bien senti l’odeur de l’alcool certes pas la même que la mienne quand je suis trop bourrée, arrachée des quatre pattes jusqu'à m’écrouler et à dormir directement sur le sol hein. Et découchée avec Ez chez Mase. Si vous n’avez jamais fait la fête de la bière à Munich, vous avez tout raté.

Suite ici : Peu importe le sens du huit, je suis bourré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]
» Dévouée comme une fille envers sa mère
» Liste des métiers de l'Endroit et de l'Envers
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: Archives :: Archives :: Vieux rps-