AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Jeu 17 Mar - 22:24

J’ai les crocs !!!! Non, ce n’est pas vrai, je ne pense pas qu’à manger. Si Ez savait que je saute souvent mes repas du soir. Euhhhhh, je crois que là, je devrai m’inquiéter pour mon matricule. C’est qu’il ne rigole pas quand il s’y met. Enfin bref. Comme à mon habitude, les cours du matin sont terminés. J’ai encore dormis pendant mon seul cours en commun avec lui et le réveille était du genre : bave dégoulinante. Et qui m’a réveillé ? A votre avis ? Je ressemble en ce moment à un panda.  Même l’anticerne ne trompe personne. Bref, je sors mes écouteurs et les enfile. Il est temps quand même de me secouer. Direction le self.

Comme d’habitude, il y a du monde. Une longue et interminable file.
Petit à petit, j’arrive enfin à la cafète. Plusieurs plats sont proposés.  Pour ne pas changer, je prends un plats gras. L’hiver n’est pas fini et comme une baleine ou un phoque, faut bien s’engraisser. Ca porte chaud. Même si mon plateau est garni de calories à gogo et de matières grasses, je serai capable de manger deux heures plus tard de cheetos aux fromages et une canette d’energy Drink pour digérer tout ça. J’enlève un de mes écouteurs, paye la gentille dame et le remets de suite.

Je regarde autour de moi afin de trouver une place libre. Je pense soudainement à monter sur une chaise pour voir l’horizon et trouver une table déserte. Limite, je me sens comme un marin qui essaye de trouver la terre promise. Mais, non, rien dans ma rêverie. Je continue d’avancer, musique à fond évidemment.

Tout compte fait, il a fallu que j’aille à l’extrémité de la salle. Il pourrait avoir un incendie, j’ai de la chance d’être à côté de la porte de secours youhouuuuuuuu : première sortie. Je pensais enfin mon calvaire finis, je n’avais pas prévu ce qui allait suivre. Je ne sais même pas comment ça s’est produit. Mais gaffeuse comme je suis, j’ai dû glisser sur quelque chose. Je me vois encore basculer en arrière et mon plateau me glissant entre les mains.

Première pensée : Oh mein gott

Deuxième pensée : mon repas.

Une chose est sûre, j’ai fait une chute monumentale. J’ai mal aux fesses et aux mains. Je regarde mon hamburger avec un air misérable. Puis je vois le jeune homme qui a mon repas sur les cheveux. Sérieux ! Noël est déjà passer, pourquoi faut-il qu’il y ait des sapins vivants avec moi ? Out’ch pas cool ça. Je me relève aussi vite, oubliant ma honte.

- Pardon, pardon, pardon.

Mon accent allemand n’enlevait pas le timbre de ma gêne, de ma panique et franchement, je me sentais vraiment mal à l’aise pour lui. Tout de suite, je vidais mon sac à bandoulière sur la table vide afin de trouver tout ce qu’il fallait mouchoirs et lingettes.

- Je suis vraiment désolée, je paierai pour tes vêtements.

C’était la moindre des choses que je pouvais faire. Entre le choc, la surprise, le silence de la cafète puis les railleries, le brouhaha, les gens qui parlaient. J’étais statufiée. Je pris une bonne inspiration et retira déjà l’hamburger qui faisait office d’étoile sur le sapin de Noël vivant.



Dernière édition par Toni Stefan le Lun 25 Avr - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Sam 19 Mar - 0:28




POUR QUI TU TE PRENDS?

Toni & Noah


   Comme à mon habitude, j’avais été très à mon affaire en classe. Cela ne faisait que deux mois que nous avions recommencé après le temps des fêtes et je pétais déjà des scores dans la majorité de mes cours.  J’avais une bonne mémoire et donc mon temps d’étude à mon appartement était plutôt réserver à avoir du fun, soit seul ou accompagné. Seul, c’était souvent pour me défoncer et avec les dames… bah pas besoin de détails. Alors en classe je me concentrais pour écouter, prendre des bonnes notes et tout savoir du premier coup.

  La pause du midi arriva rapidement. J’étais bien heureux puisque mon cours de l’aprem n’était qu’anglais et ayant passé toute ma vie dans une ville anglophone, j’étais doué. C’était le seul cours où je pouvais me permettre d’arriver défoncé et ne pas vraiment écouter, c’était mon petit plaisir de la semaine. Je faisais vraiment des efforts pour arrêter tout cela. J’allais pas en cure de désintox parce que je croyais que ce n’était pas pour moi, je croyais pouvoir un arriver seul. Je réduisais peu à peu mes consommations, mais ce n’était pas toujours facile de se discipliner. Bref, à cette heure normalement j’allais manger et après je prenais ce dont j’avais besoin pour finir la journée. J’allai donc vers le self.  J’étais dans cette école depuis presque deux ans maintenant et je la connaissais comme le fond de ma poche. Je pouvais aller où je voulais les yeux fermés et c’est donc sans aucune hésitation que je marchai vers la cafette. Comme d’habitude, elle était bondée de monde. J’attendis patiemment en file jusqu’à ce que mon tour arrive. Je n’étais pas un gars spécialement patient, surtout lorsque j’avais faim, mais il fallait que je me contrôle. Je pouvais pas me mettre à frapper tous ceux qui se trouvaient devant moi dans la file, faut être civilisé dans la vie non?  Quand mon tour arriva, je regardai les choix et choisis deux sandwichs au poulet et un soda. Je mis le tout sur mon plateau, payai la dame de la cafette et me retournai pour chercher une place de libre. Je n’avais pas grand amis dans cette école, je n’étais là que pour finir mes études et partir pour ne plus jamais revoir les gens de cette université. Je n’étais pas des plus gros parleurs non plus alors des amis, je ne m’en faisais pas facilement, mais avec les filles la alors, je savais parler…

Bref, je n’avais personne avec qui manger et donc je partis à la recherche d’une place libre pour manger en paix. En avançant vers une place de libre que j’avais remarqué je me retrouvai face à un arc-en-ciel de couleur. En fait, c’était les cheveux d’une jeune femme, assez mignonne d’ailleurs. Et puis tout d’un coup elle bascula vers l’arrière, son plateau parti de ses mains et le contenu de son assiette arriva directement sur ma tête. De peur j’en avais lâché mon plateau qui s’était dirigé tout droit vers le sol. L’arc-en-ciel ambulant se releva rapidement en répétant plusieurs fois pardon. Moi, je serais les poings toujours sous le choc et complètement en colère. L’ancien moi aurait frappé et ce n’aurait pas été long. Gars, fille, chien, poisson… peu importe, j’aurais frappé, mais là je me retenais vraiment parce que je n’étais plus ce gars.  La jeune fille chercha dans son sac quelque chose pour nettoyer mes vêtements et elle me dit :

- Je suis vraiment désolée, je paierai pour tes vêtements

Toujours rouge de colère je ne disais rien alors qu’elle enlevait l’hamburger de sur ma tête. J’essayais vraiment de me contrôler, mais ce n’était pas des plus facile, déjà cette situation, mais en plus il fallait que tout le monde dans la cafète ait les yeux posés sur nous! Je finis par reprendre le contrôle de la situation et je repoussai d’une main la fille.

-Me touche pas.

Je ne savais pas si cet ordre était plus pour le fait que je voulais simplement pas qu’elle me touche après m’avoir fait ça ou si c’était plus pour la protéger parce que je ne savais pas ce que j’étais encore capable de faire à une fille. Au fond j’avais peut-être dit cela simplement pour la protéger de moi…

Il y avait toujours tous ses pairs d’yeux qui nous fixaient intensément et cela me rendait vraiment mal à l’aise. Je me penchai pour ramasser mon cabaret qui était toujours assez en ordre puisqu’il était tombé droit. Bon il y avait probablement le soda qui serait plus en état, mais je m’en foutais. Je voulais simplement partir d’ici au plus vite pour ne plus avoir tous ses regards sur nous. Je pris mon cabaret d’une main et agrippai le bras de la fille de l’autre. Je n’étais pas au courant de la force que j’appliquais sur celle-ci et sincèrement je m’en foutais. Je la trainai dans le fond de la pièce à l’abri de tous ses regards et une fois certain que plus personne nous regardait je desserrai mon emprise sur elle.

-C’est quoi ton problème de me foutre ta bouffe sur la tête, hein?

J’avais dit cela avec un peu d’agressivité dans la voix et j’espérais qu’elle l’avait ressenti parce que franchement, je n’étais pas du tout content!


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Dim 20 Mar - 21:52

Qui a dit que les garçons étaient comme des fleurs?


Out’ch… le geste fut très rapide et l’ordre tout aussi radicale.

- Me touche pas.

Le coquelicot devant ne rigolait pas. En générale quand des trucs aussi incompréhensibles m’arrivais, j’arrivais à m’en sortir. Mais lui, il était réellement furax. Bref, ce n’était vraiment pas de ma faute si j’avais glissé. Mes pauvres fesses souffraient encore du choc avec le sol.

Puis, je ne sais pourquoi, me voila entrain de partir. J’eus le temps d’agripper le pied de la table et de le suivre. Une petite musique retentit dans ma tête, je le ressentais ainsi parce que la situation était complètement incroyable et surdimensionnée.

Déjà d’une, le bourrin me faisait mal au bras alors que celui-ci avait par onde de choc drainer la douleur du poignet qui avait subi un atterrissage forcé, comme si j’étais Super-Woman. Relax lavax hein.

Et de deux, je n’avais pas envie qu’on pique mes affaires qui étaient étalées sur la table et que mon sac protégeait d'une chute non mortelle mais avec risque de dommage collatéral quand même. Alors tant pis, les chaises feront offices de petit cailloux car oui, le bruit des grincements des pieds de chaises et de la table résonnaient dans le self. Je m’en foutais royalement.

Puis à l’abris des regards indiscrets, il relâcha la pression. Je fis de même avec la table et massait directement mon bras en grimaçant. C’est alors qu’il s’adressa à moi avec une certaine agressivité.

- C’est quoi ton problème de me foutre ta bouffe sur la tête, hein?

- Et toi ? C’est quoi ton problème psychologique et poilu? Tu te prends pour King-Kong ?

Réponse tac au tac, évidemment j'ai pensé au gorille qui enlève une femme et qui grimpe sur une tour. Très cliché comme film.

Je suis très gentille, très marante mais je suis impulsive et je dis ce que je pense de façon très poétique. Ez et Mase ont vu pas mal de mes coups de sang et de gueule. Le "toi : femme soit belle et tais toi" n’était vraiment pas dans mes gènes.

Puis je scrutais son visage tel un examen au microscope d’une cellule sanguine. Pas besoin de me mettre sur la pointe des pieds, j’étais grande, du moins, j’avais des échasses. Teint blafard et colérique, le coquelicot devant moi n’avait vraiment pas son compte de sommeil. Il devrait surtout s’enlever le manche du balai qu’il avait mis dans un certain orifice et se déridait.

Je me remis dans une position normale et inspira profondément. Pas méchante pour un sou, j’allais vers mes affaires afin de les ranger. Puis, je stoppai mon geste et le regarda.

- Fais des chakras et pète un coup ! Je crois que je me suis excusée plus d’une fois car je ne l’ai vraiment pas fait exprès. Une personne vile ne se serait pas excusée comme je l’ai fait. Un vrai con t’aurait stoppé et t’en aurait foutu une directement. Ce n’est pas mon cas, mais si tu cherches un problème, tu me trouves.

J’étais très calme pour une fois. La pile électrique que je suis habituellement avait changé de comportement. Il n’était pas bon de réveiller mon côté obscur. Cependant, je n’étais pas rancunière pour un sous et je lui fis un magnifique sourire et regarda de nouveau ses vêtements. J’étais vraiment sincère pour le nettoyage. Après les excuses, c’était la moindre chose que je pouvais faire. Mais en avait-il vraiment conscience ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mar 22 Mar - 2:25




DÉSOLÉ, J'IMAGINE

Toni & Noah


- Et toi ? C’est quoi ton problème psychologique et poilu? Tu te prends pour King-Kong ?

Surpris, je reculai d’un pas. Alors elle en avait en dedans l’arc-en-ciel. J’avoue que j’y avais été un peu fort en la trainant comme ça, mais j’étais impulsif et j’y pouvais rien. La jeune demoiselle se mit à scruter mon visage de fond en comble et je n’appréciais vraiment pas. J’aimais pas qu’on me regarde de la sorte, je n’aimais simplement pas avoir l’attention sur moi. Je faisais tout pour passer inaperçu depuis deux ans et voilà que cette licorne ambulante venait tout gâcher. Je croisai mes bras toujours en la regardant sans dire un mot, je n’allais surement pas entrer dans son jeu. Si elle voulait y jouer, elle allait le faire seule parce que moi j’allais bientôt mettre les voiles.

La fille arrêta son examen et retourna à ses affaires pour tout ranger. Je n’avais même pas remarqué qu’elle avait fait tout un bazar et qu’elle avait du tout prendre illico presto pour ne pas tout perdre. Tout d’un coup, elle arrêta ses faits et gestes et elle se retourna vers moi. Ça y est, elle allait s’y remettre…pensais-je.

- Fais des chakras et pète un coup ! Je crois que je me suis excusée plus d’une fois car je ne l’ai vraiment pas fait exprès. Une personne vile ne se serait pas excusée comme je l’ai fait. Un vrai con t’aurait stoppé et t’en aurait foutu une directement. Ce n’est pas mon cas, mais si tu cherches un problème, tu me trouves.

Elle était calme et elle me souriait. J’acceptais ses excuses, mais j’étais rancunier alors je lui en voulais toujours, mais elle avait raison, ce n’était qu’un simple accident et j’avais vraiment trop réagit pour rien. Cela me faisait mal au cœur, mais je n’avais pas le choix de m’excuser aussi pour la violence avec laquelle je lui avais répondu. Je pris une profonde inspiration et finit par dire d’une voix très faible, presque en murmurant :

-Désolé, aussi…

Je ne me sentais pas à l’aise de dire cela, des frissons me parcouraient le corps et je n’avais qu’une envie, prendre mes jambes à mon coup et partir au plus vite. Mais là fille avait l’aire vraiment sincère et puis, si elle payait pour mes vêtements comme elle avait dit, je voulais bien. En plus elle était bien jolie, une boule de nerfs probablement, mais jolie. Je me mis à l’étudier à mon tour et en vint à la conclusion qu’elle serait un bon coup. Sauf que là, j’avais l’air d’un sapin de Noel et ce n’était vraiment pas très attirant, il fallait vraiment que je remédie à la situation.

Lorsque j’avais un but dans la tête, j’y parvenais sans problème et désormais mon but était de faire oublier à la demoiselle quel trou du cul j’avais été depuis les dernières minutes et franchement, je la voulais vraiment dans mon lit, une fille pleine d’énergie comme elle, ça ne peut pas être mauvais. En plus cela faisait un bon moment que je n’avais pas eu un bon coup, alors pourquoi ne pas tenter sa chance. Mais avant, je devais quand même avoir de bonnes manières envers elle, et si jamais elle m’envoyait balader, au moins on pourrait faire connaissance. Bref, je me perdais dans mes pensées ne sachant pas vraiment ce que je voulais avec cette fille. Je fis mon plus beau sourire et dit :

-Et si on repartait à zéro? Moi c’est Noah, toi?



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mar 22 Mar - 16:56

L'homme parfait est une connasse*

Je me suis toujours demandée sans oser leur demander ou avouer ce qui leur avait plus chez moi. Pourquoi ces types m’ont inclus dans leur duo pour devenir trio quand je suis arrivée dans leur bahut. Mathématiquement parlant 1+1=2,  2+1=3. Totalement aux antipodes tous les deux, ils se complétaient parfaitement.

Mais en me rajoutant c’était tout sauf discret. Le viking, le frigo et la punkie c’était tout sauf du discret. J’avais certainement dû mettre du piquant dans leur vie de mec ennuyeuse remplit de testostérone. Je dis ça mais je ne dis rien. J’étais bien avec eux et je ne demandais pas plus jusqu’à leur départ.

Je ne sais pas pourquoi le coquelicot m’intéressait. Peut-être à cause de Mase. Non de dieu ce mec, il m’en a fait voir. Ez était un ange entre guillemet à côté de lui. Faut-il que je mets ça sur l’intuition féminine ? En tout cas, je savais déchiffrer certain code chez le sexe opposé. A force de côtoyer deux spécimens hautement toxique et contagieux, j’étais immunisée. Alors ce cher étudiant devant mes yeux pouvait montrer qu’il était le mâle dominant ou l’alpha d’une meute de loup, quenini je n’étais pas du tout impressionnée. La seule chose dont j’ai eu peur, c’était sa violence vraiment extrême. J’essayais de l’analysais intérieurement. Je ne le jugeais pas nuance, bref, j’avais envie de le connaitre d’avantage et je crois que je ne l’ai jamais vu à Opal. Il était d’un autre salon.

Personnellement, je m’en carrais royal qu’il soit d’ici ou d’ailleurs. Comme tout le monde, Il allait au sanitaire, il mangeait et +++ bref, il était tout aussi humain que moi. C’est là qu’il s’excusa d’une voix très très faible. Je n’aurai pas eut une bonne oreille, je ne l’aurai pas entendu tellement c’était presque un murmure.

- Désolé, aussi…

Je le regardais de nouveau en souriant. Wouahhhhhhhhhh un mec qui s’excuse, c’est tellement rare de nos jours, ils sont tellement misogynes et machos qu’ils en oublient la politesse & la galanterie. Mon intérêt fut plus vivace. D’abord physiquement, ouai ok, pas mal le mec. Mais c’est tout. J’étais déjà mordu pour un autre qui m’a totalement chamboulé à mon emménagement. Je ne peux pas dire vraiment comment je fonctionne. C’est ma biologie qui marche, l’instinct, je suis féline dans un sens.

Je prends l’exemple de Mase. Oui, il m’intéressait fortement, tout en lui me faisait vibrer mais il a toujours vu en moi la petite sœur ou le pote de beuverie, jamais la jeune femme. Je ne sais même pas s’il a vu qu’il me plaisait. Quand je l’ai constaté, j’ai eu très mal.

Plusieurs jours sont passés sans que j’aille au lycée, le cœur a ses raisons que la raison ignore. C’est Ez qui m’a fait revenir dans le monde réel. Il n’a pas posé de question, tout comme Mase. Ils s’inquiétaient et ils n’ont jamais fait le rapprochement. Je suis revue en pensant à la vie de mon viking. J’ai préféré que notre relation entre Mase et moi reste tel quel. Mélanger amitié et amour ce n’était pas bon. J’ai préféré sacrifié mes sentiments afin que notre amitié reste seine. A côté, il y avait Ez, je ne voulais vraiment pas que c’est deux-là s’éloignent se disputent, s’engueulent et se battent. Ils étaient un binôme si solide et l’amitié entre deux mecs c’est sacré. Non il ne fallait pas les séparer. Je ne voulais pas que mon grizzli et mon ours blanc se battent.

Je vins vers le coquelicot et je le pris dans mes bras pour lui faire comprendre que tout était effacé.  Oui, je suis comme ça. Attention, pas confondre fille reconnaissante avec fille facile hein. C’était moi tout craché. Je ne pouvais pas résister devant un homme qui s’excuse parce qu’il s’est mal comporté. Ce n’était pas de la pitié mais de la reconnaissance. Je savais en mon fort intérieur qu’il avait dû prendre beaucoup sur lui et qu’il avait une grosse dose de courage, un mec qui s’excuse pour moi a de la valeur. Il sait se remettre en question même s’il ça le fait chier. D’ailleurs, il faisait tous les efforts pour.

-Et si on repartait à zéro? Moi c’est Noah, toi?

- Je n’ai pas de rancune Noah. Antonia, mais appelle moi Toni s’il te plait.

Enchantée, Je lui tendis la main pas dans le sens salutation mais dans le genre passe-moi ton portable. Il fallait à tout prix que j’ai son numéro de téléphone pour ses vêtements et pourquoi plus par la suite. Il était un tigre en cage qui ne demandait qu’une chose : qu’on le libère. Du moins c’était ce que je ressentais. De mon autre main, j’essayais de dégotter mon tel. Viiiiiiiiii, le sac d’une femme est un aéroport à cochonneries sans pareil.

*

Spoiler:
 


Dernière édition par Antonia "Toni" K. Stefan le Mer 23 Mar - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mar 22 Mar - 22:54




C'est pas une douche, mais c'est déjà ça!

Toni & Noah


Arc-en-ciel s’approcha de moi et me fit un énorme câlin. Tous mes muscles se raidirent tellement j’étais surpris. Je n’aimais pas être touché (sauf s’il était question de sex), mais autrement, tu ne me touchais pas, je ne te touchais pas c’était ma règle d’or. Je n’avais jamais vraiment été un enfant colleur et attentionné alors en tant qu’adulte je ne pouvais certainement ne pas l’être. Je tentais de la repousser, et ce même si j’aimais beaucoup son parfum. Je ramenai mes bras devant moi en la poussant doucement et je crois qu’elle avait compris mon signal puisqu’elle se recula lentement. J’avais un petit sourire de travers ne sachant pas trop comment réagir avec cette fille bipolaire. D’abord elle me lançait, son lunch sur la tête (ouais accident, je sais) après elle me faisait, la morale en m’insultant presque et finalement une marque d’affection. Je ne savais pas trop comment le prendre, mais elle m’intriguait au plus haut point. J’avais bien envie de la voir à l’œuvre au lit.

- Je n’ai pas de rancune Noah. Antonia, mais appelle-moi Toni s’il te plait.

Voilà enfin une phrase civilisée de sa part. Toni, c’était mignon. Sauf que j’aimais de loin l’arc-en-ciel ou la licorne ambulante, mais la sachant son nom désormais je ne pouvais plus me permettre de l’appeler comme cela. Toni me tendit la main, mais pas comme toute personne normale l’aurait fait. Non, elle attendait quelque chose de ma part. De son autre main, elle chercha quelque chose dans son sac et c’est là que je compris. Elle voulait mon numéro de portable. Alors, je n’étais pas le seul qui avait envie de découvrir des choses avec elle, si je comprenais bien les signes. Sauf que faisant comme si je ne comprenais pas pour jouer un peu avec elle, je la regardai faire, la main dans le sac et l’autre à l’avant comme une imbécile. Je souriais avec un sourire joueur tout en croisant mes bras le long de mon torse. Elle était vraiment mignonne. Après, j’avais vraiment envie de l’avoir dans mon lit, mais n’un autre j’avais pas envie d’être le «fuck boy» en service de l’UE. Ah et puis merde et après? On s’en fou!

Toni finit par trouver son portable dans son sac et elle me le tendit après l’avoir ouvert. Je le pris immédiatement et entrai mon numéro dans son portable. J’envoyai un sms à partir de son portable aux miens pour qu’elle puisse avoir mon numéro elle aussi. Je lui redonnai son téléphone en souriant.

-Surtout hésite pas, je suis un gars assez amusant, dis-je avec toujours un sourire joueur.

Je n’étais surtout pas dans mon meilleur état avec des vêtements tachés et de la bouffe dans les cheveux. Je devais absolument régler la situation. J’avais le temps en moins de dix minutes de retourner à ma chambre, rincer rapidement mes cheveux et me changer. Je regardai la demoiselle et lui dit :

-Je reviens, je vais aller enlever ses vêtements sales. Toi, bouge-pas, je reviens.

Sur ce je partis vers la sortie et allai dans ma chambre. J’enlevai mon t-shirt et mis ma tête sous le robinet dans la salle de bain. Je passai rapidement mes mains dans mes cheveux pour enlever toute trace de nourriture et je les essuyai tout aussi rapidement avec une serviette. Je pris un nouveau t-shirt dans ma penderie et observai mon reflet quelques instants dans le miroir. Alors là j’étais assez séduisant. Les cheveux mouillés me donnaient un air vraiment canon, bad boy ou je ne sais trop quoi, bref, elle allait craquer! Je retournai au pas de cours au self et je retrouvai Toni assise à une table. J’avais eu un peu peur qu’elle soit partie et je fus vraiment soulagé de la voir toujours présente. Je m’assis en face d’elle et lui sourit en passant ma main dans mes cheveux.

-Content que tu ne m’aies pas foutu un vent.



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mer 23 Mar - 11:54

Chasser le naturel, il revient au galop! Evitons quand même les catastrophes sous peine de voir sa vie réduite de moitié...


Encore un, mais ce n’est pas possible ! C’est quoi ses mecs qui n’aiment pas les câlins ? J’ai bien senti qu’il se statufié. J’avais eu du mal avec Ez et Mase. D’ailleurs, mon grand barbu préféré ne dit plus rien maintenant. Bien au contraire, il en rajoute et j’en suis toute heureuse. Je me dis que j’y arriverai avec Noah aussi. Faut vraiment sortir son balai…

Pour le moment, je ne vais pas trop le bousculer. Le pauvre. Respectons nos espaces vitaux. Je lui fis un petit sourire d’accord à l’amiable pour dire que j’avais compris.

Je jetais des coups d’œil furtifs pendant ma recherche. Bon ça l’amuse à voir son regard. Quel drôle de personnage. Bref, je dois dire qu’il a du charisme. Bah quoi, certains hommes l’ont d’autres pas du tout. Chez lui, tout était mystère surtout vis-à-vis de sa position. A croire qu’il aime croiser les bras.
Enfin, j’avais mon précieux sésame, plus je change de mobile et de sac et moins je le trouve. Faudrait qu’un jour je me fasse une thérapie sur mon bordel couvrez. J’en souris car oui l’image sur le divan risquerai plus en sieste qu’en confession.

Noah n’était pas décidé pour l’heure à me donner son portable et j’avais vraiment l’air d’une grue. Je relâchais mon bras qui était en suspens afin que la circulation se refasse. Par contre, il ne se gêna pas pour prendre le mien dès que je l’avais en possession et de prime, il s’envoyai un texto..Réaction typiquement masculine. De nouveau, je fis un petit sourire parce que sa réaction était marrante. Qui était il au juste ?

Mais Mais que vois je ? Un sourire. Limite, je me prends un parpaing dans la tronche visualisement parlant. Out’ch mes yeux.

-Surtout hésite pas, je suis un gars assez amusant, dis-je avec toujours un sourire joueur.

- Pas de problème. Et oui j’avais cru voir côté ton joueur. Ça t’a amusé que mon bras fasse la grue?

Je ne sais pas ce qui lui a pris. Il devait certainement être mal à l’aise. Il faut dire. tout le monde a sa propre personnalité, ses propres pensées. Enfin bref sa phrase me laissa un peu de cours sur le cou.

-Je reviens, je vais aller enlever ses vêtements sales. Toi, bouge-pas, je reviens.

- Hey ! Noah, tu sais que tu es mignon quand tu souris. J’ai failli perdre la vue. Je ne bouge pas.

je n'étais vraiment pas discrète mais je sourris quand même en le voyant partir.Je me sentais comme une conne mais il fallait que je réagisse. Je ne tiens pas du tout en place, je suis toujours en mouvement. Je rangeais toute mes affaires dans mon sac. Puis je remis en ordre le chemin du petit poucet. Même si la salle était presque vide, fallait que je range tout ce Bazard. Tranquillou, chaises et table furent à leur place.

Après ce petit rangement, mon ventre gargouilla. C’est vrai ! Je n’avais pas manger. J’avais faim. Au petit trop, j’y allais et je regardais ce qu’il restait. Pas grand-chose en fait. Je pris alors deux parts de pizzas végétariens, une pomme, une bouteille d’eau et je paya de nouveau.

Je m’assis proche de la sortie et tout en mangeant, je regardais ce qu’il se disait sur formspring. Puis, je reçu un sms. Bon, c’était Mr Bell qui me demandait de ne pas venir. Son fils était malade. J’avais donc trois heures à tuer avant d’aller au salon de Chris. Je devais potasser mes cours du matin. J'envoyais un texto à Ez. Il est en mode sérieux en ce moment, autant que j'en profite.

J’étais en train de boire une gorgée d’eau au goulot quand Noah revint et s’assis en face de moi. Encore un parpaing dans la tronche. Non parce que l’image du mec souriant et se passant les ses cheveux humide… Voilà quoi…

-Content que tu ne m’aies pas foutu un vent.

Je laissa tomber ma pomme et couvris instinctivement ma main devant ma bouche. Je me battais contre moi-même. Entre tout cracher sur lui et avaler correctement le liquide sans faire une fausse route, le choix fut très vite fait. Mes yeux étaient totalement grand ouvert serrant par la même occasion ma bouteille car ma respiration était totalement coupée. Pas une deuxième catastrophe s’ilvousplaitmerci.

Il me suffit de quelques secondes pour revenir en état dit « normal ». Je pris une grande inspiration, c’était juste, très juste et je repris ma pomme.

- J’ai dit que je ne bougeais pas. Je n’ai qu’une parole.

Je ne voulais pas le mettre mal à l’aise mais je le détaillai vraiment sur toute les coutures et frappa de la paume de ma main sur la table.

- Je réitère, tu es vraiment mignon quand tu souris.

Chasser le naturel et il revient au galop, je ne peux pas être une autre fille que je ne suis pas. Quand j’ai quelque chose à dire. Il faut que ça sorte. Néanmoins, j’allais pas rester bloquer sur son physique.

- Alors, tu m’as dit que tu étais amusant ? Dans quel sens ?

Pas très original... C'était la première chose que j'avais pensé. La truffe...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mer 23 Mar - 22:29




Tu es de plus en plus intéressante

Toni & Noah


La demoiselle laissa retomber sa pomme et mit sa main devant sa bouche. Quoi? Je m’étais fait chier dessus par un oiseau? J’étais assis en face d’elle et elle avait les yeux aussi grands que des melons. J’avais un peu peur de ce qu’elle allait faire, mais bien vite elle reprit le contrôle d’elle-même et elle reprit sa pomme.

- J’ai dit que je ne bougeais pas. Je n’ai qu’une parole

-Bien.

Je continuais toujours à sourire de façon attirante. Je savais que j’étais mignon et que je plaisais à bien des filles. Je savais aussi que je n’avais pas de crotte sur la tête et qu’elle était seulement sous le choc de me voir tout frais tout beau. Elle ne cessait de me regarder et j’aimais l’effet que je lui faisais. Normalement je n’aimais pas avoir l’attention, mais son attention à elle, je la voulais bien.  Surtout si je pouvais avoir l’attention de tout son corps alors là j’allais être servi. Elle frappa vivement sa paume sur la table et cela me fit ressortir de mes pensées.

- Je réitère, tu es vraiment mignon quand tu souris.

Je ne fis que sourire comme simple réponse, si elle aimait mon sourire, alors elle allait être comblée. Elle était mignonne sur la façon qu’elle agissait. Comme si tout ce qu’elle disait sortait d’une boîte à surprise. On ne savait jamais à quoi s’attendre avec elle. Une personnalité commençait à prendre place et j’aimais bien voir la façon dont je la voyais. Une opinion de quelqu’un pouvait changer tellement vite. La preuve, je suis certain que si je lui disais que j’étais un meurtrier elle prendrait ses jambes à son cou. Mais je ne le ferais pas voyons. Je voulais pas risquer de me retrouver en taule pour de bon cette fois. Parce que oui, j’y avais déjà fait quelques tours pour vol et bagarre, mais rien de bien bien extraordinaire jusque-là et je tenais à ce que ça reste ainsi. Bref, j’aimais voir la personnalité de Toni évoluer, je trouvais cela très intéressant et j’avais de plus en plus envie de la connaitre, ce bien sûr après avoir couché avec elle, ne nous détrompons pas là-dessus.

- Alors, tu m’as dit que tu étais amusant ? Dans quel sens ?

Je ris un peu. Pas le rire aux éclats ni même le rire du je-ris-pour-te-faire-plaisir, non. Le rire, qui veut dire oh, mais t’a rien compris ma jolie et celui qui se faisait en un seul souffle court. La réponse à laquelle elle s’attendait m’intriguait. Mais j’aimais bien surprendre les gens alors pourquoi pas.

-Oh, mais dans le sens que tu veux.

Encore une fois un sourire joueur se dessina sur mon visage. J’aimais bien taquiner les filles et surtout faire des petites phrases subtiles à double sens. Pour la taquiner, je pris sa pomme et croquai à grandes dents dedans. Lorsque ma bouchée fut terminée, pour ne pas parler la bouche pleine je lui dis :

-Tu me le devais, mon lunch c’est retrouvé par terre aussi.

Je continuais à manger sa pomme comme si de rien étais. En lui envoyant de regards rieurs.



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Jeu 24 Mar - 18:57

Cerveau en ébullition pour une rédemption


A voir l’expression de son visage, je voyais nettement les diverses facettes. Oui, j’examine et analyse beaucoup. Même si je suis très sociable, je ne donne pas ma confiance comme ça. Néanmoins, il était intriguant. Ok, on se retourne facilement derrière moi à cause de ma tenue ou de mes cheveux, mais je fais ce que je veux justement avec eux. Enfin bref, sa réponse me laissa un peu sur les dents. Encore un qui pense que son cerveau est en bas.

- Oh, mais dans le sens que tu veux.

- Rien de sexuel ! T’inquiète.!

Réponse tac au tac. Je partis dans mon monde exubérant, il y avait une tonne de chose amusante. Style danser sous la pluie à minuit et sauter sur les flaques d’eaux rien que pour éclabousser les passants et voir leur colère, mépris sur leur visage.
Question sexualité, comme je le dis toujours, la sexualité des mouches ne me regarde pas ! A part Ez et Mase, là par contre, je suis curieuse. Autant revenir à la discussion et dire ce qu’il me passe par la tête.

- Je ne sais pas. Bataille de polochon, euhhhh oublie. Hummmmmm faire tourner une bouteille et dire ou faire quelque chose, arfff, ça se joue à plusieurs, oublie…

Je dois dire que j’étais dans une voie sans issu et il m’avait piégé comme une sauterelle. Noah était un carnivore de chair fraîche. Là j’avais envie de lui mettre un sac de glace sur la tête et le refroidir. C’était assez amusant de visualiser la scène et derrière son rouge coquelicot envahit l’espace, bref le désenchantement. Sauf que je n’étais pas au bout de ma peine. Ma pomme, ma pommeeeee, il croque dedans !!! j’hallucine, s’il avait besoin de mon ADN, j’aurais dû lui cracher mon eau sur le visage tout à l’heure quand il s’est assis en face de moi.

-Tu me le devais, mon lunch c’est retrouvé par terre aussi.

- Désolée, c’est vrai. Je t’ai dit pour tes vêtements. Faut que je t’invite un soir!

J’étais vraiment pathétique à ce moment, mon cerveau se mit en route. Essayant de trouver une et une façon de me sortir de cette situation totalement inconfortable. Je savais que, ça allait être chaud. Il faut que je trouve un trou dans mon planning, voir m’arranger avec Chris. Voir faire un piquenique dans le salon commun. Puis une idée lumineuse sonna le glas de ma rédemption.

Je ne bosse pas le week-end, tu as quelque chose de prévu ?

Je me sentais soulager. Après faut voir si Noah était d’accord, s’il n’y avait rien de prévu aussi. Tout le monde ne gravite pas autour de moi. C’est moi, qui fait office de Lune ou satellite. Avec tout ça, j’étais revenue dans un état presque normal. Oui, la normalité et moi, ça fait deux.

Cette rencontre est tout sauf banal. J’avais d’autres questions à lui poser comme ses études, d’où il venait, s’il avait des loisirs. Faut dire que je ne connais pas encore grand monde ici mais ça va venir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mar 29 Mar - 22:01




Je veux bien sortir avec toi, et on verra!

Toni & Noah


- Désolée, c’est vrai. Je t’ai dit pour tes vêtements. Faut que je t’invite un soir!

Je continuais à manger sa pomme le sourire sur les lèvres. Ce n’allait clairement pas être assez pour me soutenir jusqu’à la fin de la journée, mais j’allais probablement avoir super faim après que j’ai pris ma dose quotidienne de drogue. Le manque commençait à se faire sentir dans mon système. Je n’avais pas été intoxiqué depuis 72 heures déjà et c’était là un de mes records personnels. J’avais bien honte de cela, mais je réduisais lentement mes doses parce que je voulais vraiment en finir avec toute cette histoire de drogue.  Mais c’était bien plus difficile qu’on pouvait bien le penser.

Je regardais la jeune fille devant moi. Elle était bien marrante à voir. Pas dans le sens son physique était rigolo, non dans le sens sa personnalité l’était. Elle semblait chercher un moyen de se sortir de cette situation qui à ses yeux devait sembler inconfortable mais aux miens, bien normale.

-Je ne bosse pas le week-end, tu as quelque chose de prévu ?

Je terminai de manger la pomme, et lui sourit.

-Nah, j’ai rien les week-ends. On pourra sortir si tu veux.

Après il fallait voir avec mes études. Je tenais vraiment à réussir au final dans la vie et j’étais quelqu’un d’assez studieux malgré toute cette histoire de drogue. Je passais la plus grande partie de mes fins de semaine à étudier seul dans ma chambre. Je n’étais plus vraiment sorteux. Je ne voulais pas attirer l’attention sur moi en faisant des conneries. Mais bon, sortir une fois de temps en temps surtout avec miss l’arc-en-ciel ne ferait probablement pas de mal.

-On pourrait aller prendre un verre toi et moi, ça te dit?

Un sourire en coin se dessina sur mes lèvres. J’avais bien trop d’idées à double sens pour une soirée comme celle-là. Peut-être qu’après avoir fait plus ample connaissance et après quelques verres elle pourrait finir dans mon lit, parce que c’était bien ce que je voulais, coucher avec elle. Je ne voulais pas par contre abuser d’elle alors il faudrait qu’elle soit d’accord, je n’allais pas la pousser, mais après c’était difficile de me résister.  

Je passai la main dans mes cheveux toujours humides en continuant à lui sourire. Je regardais son visage et la détaillait. Je me demandais quelle couleur était ses vrais cheveux. Elle serait probablement aussi mignonne avec ses cheveux naturels, mais ça ne lui donnerait pas un air fo-folle comme elle l’avait maintenant. Elle avait de jolis yeux aussi, mais ils attiraient bien moins l’attention.

-Alors, miss, tu étudies en quoi ici?

Je changeai de sujet pour ne pas la mettre trop mal à l’aise dû au fait que je la dévisageais presque. Mais j’étais curieux aussi. C’était bien de faire connaissance avec une fille avant de coucher avec elle, non?



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mer 30 Mar - 20:26


Arrête, tu vas me faire rougir!

Noah finissait ma pomme, convenance, convenance proute proute. Je ne me serai pas gênée pour lui répondre tout en mangeant. Le seul truc qui me dérangeait, c'était de regarder quelqu'un qui mangeait la bouche ouverte et entendre les bruits de mâchouillement qui vont avec. Les chips et autres snacks, c'était obligé mais une cuisse de poulet par exemple... Ca me stressais à un point, inimaginable, genre : donne mon ton gun que je le bute! Pourquoi tant de haine hein?

Puis il me sourit, je regardais ma pomme, il ne restait que la queue! La vache!! Un pommier va pousser dans son corps!! Je secouais ma tête de droite à gauche, faut vraiment que j'arrête de me faire des films en plein jour!
Je revins dans le vrai monde et lui souriais en retour.

-Nah, j’ai rien les week-ends. On pourra sortir si tu veux.

Mon sourire s'accentua un peu plus. Limite, je suis à la limite de faire une gigue autour de la table, de grimper dessus et hurler mon état euphorique par un ALLELUIA!

L'envie vraiment était trop trop forte, j'ai préféré largement me pincer la cuisse. Fallait quand même lui répondre avec un grand sourire. T'as déjà vu une licorne qui sourit? Bah imagine moi! No Comment!

- Super! dis je avec un grand enthousiasme.

- On pourrait aller prendre un verre toi et moi, ça te dit?

Fallait s'y attendre, je me relevais vivement sautillant comme une gamine trop heureuse d'aller à la chasse aux œuf de Pâques.

- Absolument! Parfaitement!

Sur le coup, je n'avais pas vu son sourire en coin. Je n'ai pas de troisième œil. Evidemment vu la situation grotesque dans lequel, je mettais encore mise, j'entrepris quelques chakras et revint à une quasi - normalité. Je me rasseyais, même si ma jambe tremblait. J'étais encore un peu trop euphorique et ça s'entendait.

- Et je t'invite au resto. Parce que voilà quoi. Tu n'as quasi rien mangé. Faut vraiment que je me fasse pardonner.

Toujours dans sa superbe de gosse ténébreux, Noah s'intéressa un peu plus à moi. J'avais bien remarqué qu'il me détaillait, fofolle mais pas bête la guêpe. Je souris de plus belle encore sous l'emballement. Je pourrai lui donner ma marque de dentifrice s'il me le demandait.

-Alors, miss, tu étudies en quoi ici?

Les questions qui tuent. Mon visage se décomposa rien qu'en pensant 'so-cio-lo-gie". La littérature, c'était beaucoup plus fun. Je toussota un peu.

- hum hum, Sociologie et littérature. Très intello non?

J'éclatais de rire parce que je n'étais pas du tout intello. Je mettais surtout inscrite ici pour rejoindre Ez et Mase. Ce n'est pas beau l'amour fraternel? Je suis grave. A mon tour, je lui demandais.

- Et toi? Quel année et quelles matières?

Conversation entre deux étudiants tout à fait normaux. Quoique, peut être pour lui, pas moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Lun 18 Avr - 2:50




Le manque

Toni & Noah


- Absolument! Parfaitement!

La demoiselle en face de moi paraissait bien trop heureuse. Elle avait un sourire qui lui montait jusqu’aux oreilles et des étoiles dans les yeux. Je venais de lui proposer qu’on aille prendre un verre elle et moi un de ces quatre. Bon, après j’espérais la saouler assez pour qu’elle veuille bien rentre dans mon lit, mais pas trop pour pas non plus qu’elle soit légume, je ne voudrais pas être accusé de viol… déjà que je l’avais déjà fait.  Toni fit un truc que je ne compris pas, surement pour ce calmer et elle revint à ce qui semblait être la normalité, parce qu’on sait jamais avec elle nah?

- Et je t'invite au resto. Parce que voilà quoi. Tu n'as quasi rien mangé. Faut vraiment que je me fasse pardonner.

Ah ouais, alors là une pomme ça allait certainement pas me tenir toute la journée. Il fallait bien que je mange autre chose. Bon après j’étais pas certain qu’elle veuille que nous allions manger maintenant au resto ou une autre fois. Il faudrait que je lui demande, mais dans les deux cas, je devais vraiment manger. Mais, ça, c’était bien sûr après avoir pris ma petite dose de drogues de la journée. Le manque commençait à se faire sentir en moi. J’avais un peu les shakes et mes idées s’embrouillaient. Je tentais de rester normal face à l’arc-en-ciel, mais c’était pas facile.

- hum hum, Sociologie et littérature. Très intello non?

Elle venait de répondre à ma question à savoir elle étudiait en quoi. Elle c’était mise à rire. Nah en effet elle n’avait pas l’aire des plus intellos de la gagne. Mais bon, regardez-moi, j’étais studieux, j’avais des notes assez bonnes et je n’avais pas du tout l’aire de ça. Je ris un peu à mon tour et la demoiselle enchaina :

- Et toi? Quelle année et quelles matières?

Je me concentrais vraiment fort pour ne pas perdre le fil de la conversation. Le manque était pire que quand on était high. Je secouai la tête et poursuivit la conversation en essayant d’être le plus normale possible. Quoiqu’entre nous deux, la normalité n’avait pas l’aire, de vouloir pointer le bout de son nez.

-Moi je suis en deuxième année de marketing, publicité, dis-je avec fierté.

Non, mais c’est vrai, j’en étais fier d’être à l’Université en Marketing. Je veux dire, je partais de tellement loin. J’étais sorti d’un gang de rue, qui faisait des vols, meurtres et tout, pour devenir un étudiant studieux et toujours le nez dans ses études. J’étais fier de moi.

J’essayais de me concentrer sur Toni pour ne pas penser au manque que je ressentais au plus profond de mon être. C’était certain que j’avais faim alors cela n’aidait vraiment pas. Je finis par dire avec un sourire un peu forcé au bout que quelques secondes :

-Je dois dire que je prendrais bien le resto, maintenant. Ta pomme était bonne, mais décidément pas assez.




love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Mer 20 Avr - 13:35


Quand la confirmation à ce que tu redoutais te tombe dessus.

Il y a parfois des doutes que tu n’aimeraIs pas qu’elles soient confirmées. Je prends le cas de Chris, mon cher patron photographe. Il est clean, mais ce ne fut pas facile pour lui après des années de bons et loyaux services au service de la pire des cochonneries. Je ne dis pas ça pour faire la morale hein. Moi-même, j’ai fait comme tout le monde, j’ai fumé mais ça s’arrête là, jamais touché à autre chose. Je crois que mon matricule en Allemagne aurait été direct par la case internat ultra strict, on s’en fout de combien ça coute, faut arrêter l’autodestruction, j’ai eu ma mauvaise phase rebelle, sale gamine, envoyer chier mes parents pour un oui et pour un non. Bref, mon cher patron a préféré arrêter ses conneries deux ans après mon arrivée. Evidemment, j’ai été en vacances forcé néanmoins, je venais le voir pendant les heures de visite et j’ai fièrement participé à sa guérison. Le miracle de ma bonne entente avec Chris c’est justement que j’étais présente à une période de sa vie alors qu’amis et famille l’avait laissé tomber quand il était au plus mal. Je ne voudrai plus renouveler ce genre d’expérience qui m’a assez marqué.

J’avais cru reconnaitre certains signe, un peu plutôt mais évidemment, cruelle réalité, le déni et ou la comédie avait très bien marché. Sauf que là, on tombe les masques. Ça se voyait comme le nez au milieu du visage que Noah avait un sérieux problème.

-Moi je suis en deuxième année de marketing, publicité

Mon air n’était plus fofolle, eh oui, quand je suis en mode sérieuse, c’est métamorphose. Première chose : glycémie, alcool et drogue, ça te bouffe le sucre d’où certains problèmes de concentration, de sueur froide, de petites tâches dans les yeux, les tremblements etc, il fallait un peu rééquilibré tout ça en attendant mieux ou pire. Il avait beau faire son fière vis-à-vis de son cursus, mais justement, c’était  un domaine de pression. Et certains tombaient ou retombaient dans un calvaire sans nom. Là je dois dire que je me fichais pas mal de son cursus, maison, passé, je voyais un être humain en train de souffrir d’un sérieux manque. De quel substance, j’en savais rien et je m’en cognais royal, mais la souffrance, je ne peux passer à côté. Puis il me répondit alors que je farfouillais dans mon sac.

-Je dois dire que je prendrais bien le resto, maintenant. Ta pomme était bonne, mais décidément pas assez.

Tout en sortant une canette de boisson énergisante et deux barres de céréales méga protéinées que je déposais sur la table bien en face de lui. Je le regardais droit dans les yeux et sans l’ombre d’un sourire, je déclara froidement.

- Je me débrouille avec mon patron pour ne pas aller bosser ce soir, le resto c’est pour tout à l’heure. On ira boire un verre un autre jour!

Quand je décide quelque chose, je n’y allais pas par quatre chemins. Le cas de Noah était préoccupant même si je ne le connaissais que depuis peu mais malgré l’incident de tout à l’heure, j’avais un bon feeling. Puis je me levai, mes cours allaient reprendre et je suppose qu’il avait ce qu’il fallait dans sa chambre.

- Un coup de main pour rejoindre ta chambre ? Et entre parenthèse fais pas ton mâle, tu n'es pas en mesure de négocier quoique se soit pour le moment.

J'étais implacable, s’il croyait se débarrasser de moi par un quelques contre gestes inappropriés, il ne connaissait pas mon côté obscure, j'ai été à la bonne école, même si je suis un poids plume, bref peine perdue, j’allais devenir la pire sangsue d’Enamor et s’il fallait que je tambourine à sa porte jusqu’à qu’il cède, sans l’ombre d’un doute je le ferai. D’ailleurs, j’ai toujours mon porte-voix dans ma chambre hihihi, j’en connais un qui aura des oreilles comme des choux fleurs, s’il ne se laissait pas faire : TOTALEMENT IMPREVISIBLE ET INCONTROLABLE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Jeu 21 Avr - 2:59




Quand la fo-folle fait place à l'autre

Toni & Noah


Alors que je venais de répondre à sa question, je vis le visage de Toni changer.  Son sourire s’effaça et toute la joie dans ses yeux disparut. Elle semblait vraiment un peu trop sérieuse et cela me mettait pour la première fois mal à l’aise. J’avais adopté son attitude fo-folle, mais là, c’était comme si une toute autre personne se trouvait devant moi. Comme pour changer de sujet je lui avais proposé d’aller au resto maintenant. Et comme toute réponse elle s’en pencher vers son sac et en faisant un vacarme épouvantable elle en sortit une boisson énergisante et deux barres tendres. Elle les mit sur la table avec force et je reculai un peu sur ma chaise. Mais qu’est-ce que j’avais dit pour la mettre dans tous ses états? J’avais simplement parlé que j’étais en marketing… Peut-être qu’elle avait eu un ex petit copain en marketing et qu’en disant cela je le lui avais rappelé? Bref, je détestais cette situation et j’en étais vraiment inconfortable. Elle me lança un de ses regards froids, j’avais vraiment une tout autre personne devant moi.

- Je me débrouille avec mon patron pour ne pas aller bosser ce soir, le resto c’est pour tout à l’heure. On ira boire un verre un autre jour!

Alors là, je jure que j’aurais pu prendre le malaise qui venait de s’installer, et l’enfermer dans un pot tellement il était présent. J’avais la bouche grande ouverte et j’étais sans mots. Qu’est-ce qu’elle avait à la fin. Tout cela m’en avait fait oublier le manque que je ressentais tout à l’heure et j’étais à présent cent pour cent de retour à ce qu’on pourrait appeler la normale chez moi.  Toni se leva de sa chaise alors que moi j’étais toujours figé dans la mienne.

- Un coup de main pour rejoindre ta chambre ? Et entre parenthèse fais pas ton mâle, tu n'es pas en mesure de négocier quoique se soit pour le moment.

Je la regardais toujours stupéfait. Je n’y comprenais vraiment plus rien. Et en quoi je n’étais pas en mesure de négocier? Ah les filles, je vous jure qu’avec elle on y comprenait jamais rien. D’ailleurs j’avais pensé un jour devenir au gars, parce que c’était moins compliqué qu’une fille, mais ça avait été juste une idée parce que je m’étais bien vite rendu compte que je ne pouvais pas changer de bord comme ça. Et après les filles étaient bien trop jolies pour que je tombe aux mecs.

Toni avait commencé à marcher en direction de la sortie. J’avais finalement défigé et je pris d’une main la boisson et les barres et me lançai à sa poursuite. Je lui agrippai le bras de ma main libre comme los des premières secondes de notre rencontre sauf que cette fois j’y avais mis moins de force.

-Toni, attends! Mais qu’est-ce qui se passe avec toi?

Je la fis tourner pour que nos regards se croisent. Je détestais parler à un dos de tête. Le sien était intéressant avec toutes ces couleurs, mais quand même j’aimais mieux voir son visage. Je pris à mon tour un regard sérieux et en même temps un peu inquiet parce que j’avais peur qu’il lui arrive quelque chose.

-Tu m’expliques? Parce que là franchement, je pige pas.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Jeu 21 Avr - 22:13


Veux tu un cerveau?

L'information a mis du temps à atterrir chez Noah au point qu'il resta scotché sur sa chaise, mais il reprit très vite sa contenance et parti à ma rencontre.

-Toni, attends! Mais qu’est-ce qui se passe avec toi?

*Imbécile de sombre crétin à la noix, t'as vraiment rien compris que j'avais remarqué ton problème. Tu croyais que j'étais idiote ou quoi?* pensai-je.

J'avais vraiment envie de lui foutre des baffes, sérieux c'est vrai. Puis je sentis sa main sur mon bras. Ce n'était pas pareil que tout à l'heure. Ce n'était pas un acte violent. Il me retourna tel une crêpe, ok, je suis légère et gracieuse comme une truite sur le gril d'un barbecue. Mon regard n'avait pas changé, il était toujours froid, l'étincelle de joie qui est en permanence affichée était éteint.

- Tu m’expliques? Parce que là franchement, je pige pas.

Dans ses yeux un mélange de mal être et d'inquiétude se reflétait. Néanmoins, c'est bien ce que je pensais, il n'avait pas comprit. Ahhhhh ces mecs : Egocentrique et fierté mal placé, j'vous jure. Je grattais ma tête afin de réfléchir à la meilleur option à prendre. Le gant de velours ou le gant de fer? Le gant de fer est la meilleur option pour ce genre d'individu, une tarte psychologique en pleine face et on essaye de recadrer tout ça tant bien que mal. Je retirai sa main d'un geste brusque et monta un peu sur la pointe des pieds tout en m'accrochant à ses épaules afin d'être pour une fois la plus discrète possible afin de ne pas lui foutre la honte de sa vie parmi les quelques étudiants qui étaient encore sur place. Mais ma voix, elle ne fléchissait pas et je lui chuchota à l'oreille.

- Je sais que tu te cames et que tu es en manque. Et n'essaye pas de nier, je ne te croirai pas. Un drogué est le number one des menteurs, tricheurs & voleurs.

Pourquoi prendre des gants sérieux? Je l'avais dis, ce que j'avais vécut avec Chris m'a profondément marqué sans parler d'autre chose, mais ça c'est une autre histoire. Noah était dans la merde, il ne savait pas ce que je pouvais faire, j'allais vraiment être la pire des sangsues. Déjà, fallait que j'appelle Chris pour lui demander des conseils après j'aviserai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Ven 22 Avr - 2:59




Je suis dans la merde...

Toni & Noah


Je ne comprenais vraiment pas à quel jeu elle jouait l’arc-en-ciel. Il n’y avait plus l’ombre de gentillesse sur son visage et je dois bien avouer que cela me faisait un peu peur. Mais voyons, qu’est-ce qui me prenait à moi tout d’un coup. Moi qui étais toujours si sur de moi-même! Là j’étais complètement désemparé. Toni avait, d’un geste brusque retirer ma main de son bras. Bien que j’aie pu l’empêcher étant certainement beaucoup plus fort qu’elle, je la laissai faire.  Elle se mit sur la pointe des pieds et s’accrocha à mes épaules. Oh elle allait m’embrasser! Haha elle était bonne. Je reculai vivement la tête avant de comprendre qu’elle allait me murmurer quelque chose à l’oreille. Oh les petits mots doux j’aimais ça.

- Je sais que tu te cames et que tu es en manque. Et n'essaye pas de nier, je ne te croirai pas. Un drogué est le number one des menteurs, tricheurs & voleurs.

Alors là, c’était pas que des mots doux. Je reculai d’un pas pour qu’elle s’éloigne de moi. Alors là, c’était Alerte Rouge. Comment avait-elle fait pour comprendre cela? Bon, après elle ne devait pas être si idiote que ça. J’étais en manque et ce devait être flagrant. Plus jamais je ne serai en sevrage, si ça se voit tant que ça! À fond la coke!

J’avais la bouche grande ouverte et je ne savais pas quoi dire. Nier? Me fâcher? Non me fâcher serait comme avouer qu’elle a raison. Y a pas à dire, elle venait de me cerner, plus que je ne la cernerai jamais, probablement. C’était une des choses dont j’avais le plus peur en me rapprochant des gens, qu’ils comprennent, qui je suis vraiment. Parce qu’une fois qu’ils commencent à me connaitre, ils savent tout. Les viols, le meurtre, toutes les conneries que j’ai pu faire.  Et là Toni venait de mettre à jour une partie de ma vie, une partie de moi que je voulais ne montrer à personne. Fumer quelques joints de temps en temps dans des fêtes, je n’avais aucun problème à ce qu’on le sache, mais savoir que j’étais un adict finit… Mais merde, j’aurais dû m’écouter et me tenir loin de tout le monde! Tout cela ne me donnait qu’une envie, me défoncer la face et faire des choses que j’allais probablement regretter. J’étais enragé! Tellement en colère que si je ne sortais pas immédiatement prendre l’air, j’allais faire du mal à Toni… et ce n’est pas ce que je voulais. Et là, c’était l’être impulsif qui prenait place. Je serai les poings et fronçai les sourcils.

-Je vois pas de quoi tu parles!

Sur ce, je sortis de la cafète en bousculant (sans vraiment le faire exprès) Toni au passage.  Une fois dans le corridor, je regardai autour de moi. Je devais me calmer! Je fermai les yeux, pris une grande inspiration. J’avais besoin de me défouler. Foutre mon poing dans le mur? Frapper quelqu’un qui passait par là… Nah c’était stupide, j’étais plus ce mec… m’enfin je croyais…
Je finis par m’accoter au mur et me laissai tomber sur le sol désemparé. Je tentais de ralentir ma respiration, mais j’avais vraiment l’aire de n’importe quoi…



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Ven 22 Avr - 11:38


Un problème = Une solution avec démonstration

Dans le mil! La flêchette avait touché sa cible et la réaction de Noah ne fut pas longue à attendre. Il recula d'un pas, l'étonnement se lisait sur son visage avec un mélange d'échec en même temps. Je ne sais pas ce qu'il se disait en lui même. Peut être se cognait il déjà la tête à coup de marteau. Son visage redevint celle que j'ai connu : rouge comme un coquelicot, ce n'était pas de la colère mais de la rage. Je dois bien avouer qu'il faisait peur à voir. Je ne suis pas invincible et mon courage à ses limites. Il serra de nouveau ses poings et fronça ses sourcils et là : il nia!

-Je vois pas de quoi tu parles!

Puis il prit la fuite en me bousculant assez fortement. Mon épaule me fit affreusement mal au point que j'en fis une grimace de douleur. Je fermai mes yeux et me massait l'endroit endolorit. J'attendis quelques secondes afin que cette putain de douleur s'arrêtent et rouvrit les yeux. Et je vis des yeux vers moi. Tssssss arrrrffffff. Action réaction.

- Bah quoi, vous n'avez jamais vu des personnes s'interposaient bande d'hypocrites.

Qu'est ce que ça me fait chier ses silences et ses regards, tous pourris jusqu'à la moelle. Enfin bref passons.

Que croyez vous que j'allais faire? Je suis chiante, collante, une emmerdeuse finie et sans borne mais laisser une personne dans la détresse, ce n'est pas moi. Je sais fuir bien sur mais pour de bonnes raisons, mais jamais, je ne pourrai fuir devant quelqu'un ou un animal au bord du précipice.

Tel un boulet de canon, je partis à sa poursuite et le trouva au pied du mur. Le voir dans cet état m'ému. Ca me faisait vraiment mal de le voir ainsi. Je séchais directement une larme qui était tombée fugacement et je m'accroupis en face de lui en enlevant mon sac pour ne pas être gêner.

Chose toute simple que je fis, je me penchais vers lui et l'entoura de mes bras. Je sais qu'il n'aime pas ça, je l'avais remarqué, mais je suis comme ça, je ne peux pas passer à côté de ça. Après une moitié d'aveu, le temps était venu au réconfort.

- Ca va aller Noah, je vais t'aider à décrocher. lui dis je dans un paisible chuchotement.

Mes mots étaient frêles, doux et compatissant. Je le serrai un peu plus dans mes bras. On ne peut pas sortir tout seul de cet engrenage. Il faut du courage, de la patience et surtout croire aux miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Ven 22 Avr - 19:38




Si jamais!

Toni & Noah


Je prenais de grandes inspirations et j’expirais lentement, je devais vraiment me calmer. Je fermai les yeux et lorsque je les rouvris, Toni me regardait. Elle m’avait suivi en dehors de la cafette. Il fallait que je me ressaisisse. Je n’étais pas une personne faible, je ne devais pas laisser paraitre ça.  La demoiselle s’approcha de moi. Non, t’n’approches pas, je me contrôle plus… je ne veux pas te faire de mal, pensais-je. Elle s’assit en face de moi et déposa son sac à côté. Je n’osais même pas la regarder dans les yeux. Et là, elle fit quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas; elle me prit dans ses bras. Du coup, mon corps se raidit. Je n’aimais pas qu’on me touche sans mon accord, surtout pas lorsque j’étais dans cet état! Je tentai d’abord de la repousser, mais elle tenait bon.  Je lâchai finalement prise et m’abandonner à son câlin. Je ne savais pas quel effet cette fille avait sur moi, mais normalement je n’aurais pas abandonné aussi vite!

- Ca va aller Noah, je vais t'aider à décrocher

Son ton de voix avait changé. Il n’était plus froid et sec comme tout à l’heure, non, il était doux et compatissant. À cet instant, je ne pus m’empêcher de constater que Toni dégageait une odeur agréable, surement son parfum. Bon, là je n’étais pas un « creep »qui sentait les gens, j’avais seulement respiré et je l’avais senti! Toni avait fini par se retirer et je vis qu’elle avait les yeux un peu vitreux. Avait-elle pleuré? Je ne savais plus trop quoi lui dire. Maintenant qu’elle savait un de mes secrets, c’était comme si toute une partie de moi s’était envolée, ou plutôt comme si elle avait été volée. J’avais l’impression qu’en sachant cela, Toni pouvait me manipuler comme elle le souhaitait, que j’étais complètement à sa merci. Bon, j’exagérais un peu, mais c’était comme cela que je me sentais. J’étais toujours en colère contre elle et un peu contre moi-même. Je n’avais pas su cacher toute cette histoire. Après, je me passais dans ma tête les pires scénarios qui pouvaient arriver. Que notre très charmante S ait accès à ses informations, qu’elle fasse des recherches sur moi et pouf, ma vie s’envolait et j’étais obligé d’a nouveau fuir. Sauf que je ne voulais plus fuir, j’étais bien ici à l’UE, je réussissais un peu à remettre ma vie en ordre depuis deux ans et je ne voulais pas perdre tout cela. Il n’y avait qu’une seule solution à tout cela, faire peur à Toni pour qu’elle ferme sa grande gueule! Je me levai d’un coup et la regardai.

-Je te jure que si tu parles de tout cela à qui que ce soit, tu vas le regretter, tu ne me connais pas et tu ne sais pas de quoi je suis capable.

J’avais les sourcils froncés et je parlais très sérieusement, il n’y avait pas la moindre ombre de taquinerie dans ma voix.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toni Stefan
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 577
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 24
Année/études : 3éme année

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Dim 24 Avr - 22:38


Le garçon manqué...

Je n'avais rien compris! Non mais vraiment rien compris. J'avais bien ressenti son abandon pendant que je le réconfortais. Puis, je m'étais retirée car je savais très bien qu'il n'aimait pas ce genre de contact. Respect et bla bla bla, je suis une bonne fille et je n'ai qu'une parole. Je sais, je suis tactile, j'ai même trouvé pire que moi et j'adore ça. Mais ses mots qui sont venus par la suite, m'a glacé le sang. Pas la peur, il me faut plus que ça. Donne ta main et on te prendra le bras, fais toi baiser, enfin de compte, tu te feras enculer. Bref, la douche froide voir même glaciale et givrante : le zéro absolu! Va te baigner en Arctique ou en Antarctique à poil et tu comprendras la signification.

-Je te jure que si tu parles de tout cela à qui que ce soit, tu vas le regretter, tu ne me connais pas et tu ne sais pas de quoi je suis capable.

Rien à foutre de ce qu'il est et de ce qu'il est capable. il ne me connait pas non plus et il ne sait pas non plus ce que je peux faire. Je l'ai regardé bêtement peut être trente secondes. Puis mon putain de caractère à pris le dessus. Surtout mon imagination où je lui foutais une putain de droite dans la gueule, puis un super coup de genoux dans ses parties et pour finir je l'assomme. K.O le Noah, victoire à Toni. Sauf que ce ne fut pas la réalité. Dans la réalité, je me suis relevée et pris mon sac. J'étais calme mais à l'intérieur de moi, ça bouillait. Mon regard avait changé lui aussi. Pas le regard froid de la cafète quand je l'ai avertis une fois. Non c'était pire, il était givrant, hautain et méprisant. J'étais énervée contre lui et lentement la moutarde montait au nez, la colère pointait le bout de son nez comme une saleté de cancer et là maldonne. Quand je vois rouge, je suis incapable de me contrôlais, j'ai même peur de moi-même. Surtout ne pas faire sortir ce côté là, je serrais les poings afin de redescendra la pression. La douleur me fis mal et je ne l'étais plus (entre vous et moi, je le suis rarement). La dernière fois que je me suis énervée ce fut en Allemagne quand Ez m'a annoncé son départ suivi de Mase, j'avais vraiment envie de les cogner. J'ai pris ça pour un abandon et je suis descendu bas mais très bas ensuite après leur départ.

Enfin bref, quand je propose mon aide ce n'est pas pour rien. Je donne sans rien demander en retour, je suis comme ça. Je n'ai qu'une parole et je ne suis surtout pas une putain de saloperie de connasse qui manipule son monde.

A l'homme... je vous jure! Toujours à se gonfler, se croyant le plus fort, jouant sur sa supériorité physique pour bien dominer, rabaissant la femme comme une merde afin de lui montrer qui est le maître. Femme : sexe faible? Et mon cul, c'est du poulet? Noah faisait parti de ce que je détestais le plus chez le sexe masculin. Et bien, il allait être servis avec la reine des chiantes et des emmerdeuses. Il va voir qui je suis, on pourra l'appeler Arthur après. Je n'ai pas grand chose à dire à part ceci.

- VA TE FAIRE FOUTRE! VA TE FAIRE ENCULER! ET VA ROTIR CHEZ HADES!!!!!

La messe est dite!!! Oui, je dis des jurons et alors? J'en ai pas finis, je lui lance un gros Fuck dans la gueule. Je suis énervée, faut pas me faire chier car je ne réponds plus de moi. S'il veut se la jouer mano à mano, no problem. Je l'ai déjà dit, j'ai été à bonne école. PUTAIN mais quel con, le roi des connards et junkie en prime. Pauvre petite chose, crève la gueule ouverte, je viendrai pisser, chier et vomir sur ta tombe ou pas! Pourquoi? Une merde ne vaut pas la peine qu'on s'occupe de lui. Ca ne sert strictement à rien, point final. Je sais d'avance que jamais, il ne sortira de la drogue. Il se prend pour le roi du monde. No Soucis.

J'ai besoin d'une clope, voir même mon paquet, je me casse, je me tire, je sèche les cours de l'après midi. Je ne le regarde même pas car il n'en vaut pas la peine. Ce mec n'est rien, c'est juste un putain de branleur à la con qui veut jouer les Dark. M'en fiche de lui, m'en fiche de sa vie, je vais aller boire un, deux, trois verres, m'arracher totalement la gueule et j'appellerai Ez qui a toujours été mon sauveur en espérant ne pas dégueuler sur ses pieds ou son tee-shirt. Je pleurerai toute les larmes de mon corps en me confiant comme je l'ai toujours fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uemontreal.forumgratuit.be/t943-bonjour-l-ue-et-merci-de-
Noah J. Hoffmann
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 24
Année/études : 2iem année en Marketing

MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   Lun 25 Avr - 5:03




Je suis qu'une merde!

Toni & Noah


Toni c’est relevée et tout en prenant son sac elle c’est mise devant moi. Elle me lançait des regards qui pouvaient traumatiser quelqu’un. Je vous jure que si un regard pouvait tuer, j’aurais été mort depuis déjà plusieurs minutes. Je me demandais à cet instant lequel de nous deux avait l’aire le plus enragée. Moi, rouge de colère ou la demoiselle avec des yeux tel des lames de couteau. Alors là on faisait vraiment un beau duo, c’était vraiment de toute beauté. Une personne qui passerait par la aurait pu gager sur lequel d’entre nous allait éclater en premier. Cela aurait été un bon jeu à jouer si j’avais été un observateur de la situation.  Mais malheureusement pour moi, j’étais au cœur de la querelle…

Pendant les secondes qui ont suivit, c’était la guerre des regards à savoir qui allait flancher.  Toni serrait les poings tout comme moi. La personne que j’étais il y a trois ou quatre ans de cela n’aurait pas hésiter une seule seconde avant de lui sauter dessus et de la tabasser presqu’a mort… je l’avais d’ailleurs fait plus d’une fois, avec des hommes, des ados, des femmes… bref avec tout ceux que je trouvais et à qui la seule raison que je trouvais pour les tabasser était que je n’aimais pas leur tête. Mais je n’étais plus cette personne, m’enfin, j’essayais de ne plus être cette personne. Mais le problème avec ça c’est que je savais que cette partie de moi était toujours présente au fond de moi et qu’elle pouvait ressortir à tout moment. C’était principalement pour cette raison que j’avais dit ce que j’avais dit à Toni, parce que je ne savais même pas moi-même de quoi j’étais toujours capable…

Le bref moment que nous avions passé à nous regarder comme ça avait parut tellement long. J’avais l’impression que ça faisait des heures que nous étions là à nous entretuer dans notre imagination. Ce fut finalement Toni qui s’exclama en premier…

-VA TE FAIRE FOUTRE! VA TE FAIRE ENCULER! ET VA ROTIR CHEZ HADES!!!!!

Ça avait été fort, cruel, Tough, brutal, rough… Je ne m’attendais pas à ce que quelque chose comme cela sorte de la bouche d’une jolie fille toute mince et frêle comme elle paraissait. Il y avait eu à cet instant mille et un scénario qui c’étaient passé dans ma tête. Il y avait celui où je m’emportais et la battais gratuitement. Il y avait aussi celui ou je la prenais dans mes bras (avec dans certaines versions un moment ou je l’embrassait, parce qu’un baiser ça fait toujours taire une fille) Il y avait aussi une autre version ou je l’envoyais promener à mon tour. Mais le temps que tous ses scénarios fassent le tour de ma tête, elle avait déjà tourné les talons et était partie tel une furie.  

J’étais en colère contre moi même cette fois. En colère de ne pas l’avoir retenue, en colère de ne pas m’être excusé, en colère de ne pas avoir simplement accepté son aide, en colère d’avoir perdu une amie…  Je tournai à mon tour les talons et fou de rage contre moi-même et certainement contre l’Univers entier je retournai à ma chambre. Dans les couloirs les gens me lancèrent des regards étranges. Je me mis même à crier des insultes à une fille qui m’avait simplement regardé pendant trop longtemps.  Je rentrai tel une tornade dans la section des chambres et je claquai la porte de ma chambre derrière moi lorsque j’y fus entré. Je m’accotai mon front contre la porte et je me mis donner des coups avec l’une de mes mains contre celle-ci.  Après plusieurs répétitions, ma main endolorie était tout aussi rouge que mon visage lorsque j’étais en colère et mes jointures saignaient.

Le pire dans toute cette histoire c’est que je ne lui en voulait pas à Toni, elle avait eu raison. J’étais qu’un trou du cul et je méritais ce qu’elle m’avait dit. C’était la première fois qu’une personne me faisait autant réagir. Normalement je m’en foutais des autres et de ce qu’ils pensaient de moi, mais je ne savais pas pourquoi mais Toni… c’était différent. Même si je ne l’avais rencontré que la journée même, je n’avais qu’une seule envie et c’était d’être tout le temps avec elle. Je ne voulais pas la perdre… J’avais besoin d’elle. Tout ce que je ressentais à ce moment me rendait fou, il y avait tant de haine, mais en même temps… de… nah j’étais même pas capable de le dire. Parce que ce que j’avais ressenti je ne l’avais jamais eu auparavant… Et je devais faire taire tout cela!

Je regardai autour de moi, cherchant des yeux mon sac contenant le stock que j’avais de besoin. Je le trouvai au pied de mon lit. Je me dirigeai vers celui-ci en tenant ma main meurtrie. Je sortis une poudre blanche tellement désirée et je fis ce que j’avais à faire…


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sapin de Noël façon humain [Noah et Toni]{Terminé }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Timothée Fontaine ⇉ Humain ⇉ Andrew Garfield [Terminé et Posté]
» Savannah Livingston ⇉ Fille Humain ⇉ Naomi Scott [Terminé et Posté]
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Yannick Noah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: Archives :: Archives :: Vieux rps-