AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Jeu 21 Avr - 19:34

Aujourd'hui, premier soir de la rentrée, il aurait fallu se remettre au travail sérieusement. Mais bon... On pouvait pas non plus s'enfermer trop vite dans un rythme de travail acharné, fallait pas non plus pousser mémé dans les orties, du coup pour fêter la rentrée et faire le deuil sur nos conneries, bah on était sorti quoi. Enterrement de vie fêtard. Ou pas, on recommencerait dans une semaine, mais ça, fallait pas le préciser. Non non non, c'était notre dernière soirée avant les exams finaux. Ç'allait folklo, une petite soirée entre collègues de médecine. Bon, tout le monde connait la vrai définition d'une "petite soirée", nan?

Défoncééééé j'étais, au milieu de la boîte dans laquelle on avait trouvé refuge. Honnêtement, mes souvenirs s'effaçaient petit à petit, genre je n'avais aucun moyen de me rappeler ce que j'avais fait y'a dix minutes. Je n'étais pas sûr de n'être positif qu'à l'alcool; j'avais croisé mon regard dans le miroir des chiottes, bah mes pupilles étaient tellement éclatées que je voyais plus les iris de mes yeux. J'avais rarement été aussi mal depuis le premier week-end d'intégration.
Je déverrouillai tant bien que mal mon téléphone et essayait d'appeler Ezra. Il répondait pas ce méchant. D'un côté, vu l'heure, ça semblait logique, mais d'un autre, la logique m'avait quitté au moins six bonnes heures auparavant alors j'avais juste envie de chialer tellement j'étais au bout de ma vie. Gros fragile que j'étais. Alors oui, j'aurais pu appeler Toni mais vous avez cru quoi? J'allais me faire achever si je la réveillais pour venir ramasser à la petite cuillère ce qui restait de moi. Okay j'avoue, je l'avais appelée, simplement je m'en souvenais pas, et en plus, je lui avais laissé un message uhuh. J'allais juste aller prendre l'air, et attendre que ça passe. J'étais plus en état de lire le numéro de Sam -celui  qui conduit c'est celui qui boit pas- écrit sur mon bras et je saurais pas reconnaître lequel de mes potes avait tristement hérité de ce fardeau.
Dans tous les cas, fallait que je sorte, mais avant  ça, fallait surtout que j'aille vomir. Généralement, vomir c'est repartir, mais dans mon cas, c'était surtout pour éviter la pls. Fierté quand tu nous tiens. Une fois la bouche rincée à la vodka -bah oui, l'alcool ça désinfecte c'est bien connu-, je sortis fumer une clope. Bordel de merde, c'était dans ce genre de situation que je me mettais à penser qu'il fallait que j'achète des indus' pour aller en soirée putain. Bah vi, à cause de la redescente de la MDMA, plus l'alcoolémie qui frôlait des sommets, plus la fatigue... j'y arrivais pas. Je tremblais en plus. J'étais pitoyable. Je voulus rentrer donc, mais une gente demoiselle (Esfir) barrait mon chemin. Si l'alcool faisait de moi un bisounours, associé à la méth j'étais le pire des connards. Je relevai la tête et me mit à grogner quelque chose du genre.
"Bordel, mais casse-toi de là sale pute!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esfir S. Rosario
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Année/études : Communication/Publicité

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Jeu 21 Avr - 20:21


On s'en fout que l'école ait repris, je suis assez grande pour gérer études et sorties. Puis, à vrai dire, je suis douée dans ce que je fais, j'suis pas douée que dans le cul, faut pas croire les Moonstones révoltées. Vous et vos réparties de gosses frustrés. C'est joli, j'aime bien. Donc, me voilà encore en sortie, avec quelques unes de mes potes d'enfance, de bien bonnes grosses putasses que j'aime assez. Croyez que j'allais trouvé une Moonstone comme pote? Vous me connaissez toujours pas. Opal, laissez tomber. Pourquoi y'a que des cons ici ? Des cons inactifs, sans couilles, plantés dans un champ à rien foutre. C'est lamentable d'être comme ça.
On prend quelques verres, mais pas dans l'excès. Je tiens pas à puer l'alcool si je pecho, ce soir, j'ai envie d'être un peu plus classe. Puis si je chope quelqu'un qui a horreur de l'alcool et qu'est bien foutu, ça cassera direct. J'veux vraiment avoir du bon mâle, quel que soit le prix à payer, je saura me jouer d'un jeu. J'serai même prête à dépuceler des gogols. Non, allez. Ne se rabaissons pas à ce niveau. Pas des Moonstones, je me repète.
Je pars dehors prendre l'air, fumer un pet. Là je vois un mec complètement derch. Je l'observe, arcquant un sourcil. Ma lèvre se soulève un peu. Sa gueule, tu sais pas si t'as envie de rire ou d'être tout simplement dégoûtée. Le mec il a pris bien cher, là. Pauvre gosse. Je fini par pouffer, seule dans ma barbe et tire sur mon doudou. Je garde un oeil sur le gars.
J'vois qu'il veut se barrer. Il vient en ma direction, mais à mon avis ce mec est le dernier des cons, il arrive pas à passer. J'analyse la situation. Il a pour lui, 5 mètres de trottoir, et non, il me fonce dedans. Mais non seulement cette diarrhée ambulante me sort..
Bordel, mais casse-toi de là sale pute!

Ah ouais. Je le toise d'abord, tranquillement. Commencer en douceur, avec classe, terminer avec du piment, pourquoi pas. J'hausse les sourcils, comme par semblant étonnée de sa réaction. Qu'est-ce que ça me révolte ! Quelqu'un qui ose m'insulter de quelque chose, ou plutôt dévoiler, clâmer ma réelle identité sur tout les toits, n'est-ce pas. Putain, merde. Je pose ma main sur son épaule, le recule d'abord, sans gênes.

D'abord tu vas reculer le puant. T'as chié du rat mort ou quoi? Je le regarde, avec grand dégoût. Je fini par croiser les bras, je le regarde avec un sourire en coin. Les gens bourrés qui t'insultent, faut les prendre avec douceur, parce que c'est pas du vrai jeu quoi. Pas épuiser de l'énergie pour rien, même si je suis douée pour cuire des connards à la poêle. Ouais, je suis une pute et alors ? On va baiser ? Tellement, tellement dynamique. Je plisse les yeux, me mords la langue et reste amusée. Je tapote de mes doigts sur mon bras droit, complètement à fond dans le truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Jeu 21 Avr - 22:35

Bah oui, sur tout le trottoir, fallait que je tombe sur quelqu'un, genre y'avait un aimant dans nous. Et puis en plus, il fallait que la meuf sur laquelle je tombe n'ait pas la gentillesse de se pousser. De nos jours les gens, tous des conards. Genre déjà j'étais au bout de ma vie, en plus fallait qu'elle me casse le cul en me tenant la jambe pendant des heures? J'étais vraiment mal tombé! "D'abord tu vas reculer le puant. T'as chié du rat mort ou quoi?" Honnêtement, j'aurais carrément pu partir en vrille. D'où elle parlait aux gens qu'elle connaissait pas comme ça elle? Elle voulait se battre? Mais non, au  lieu de me braquer tout seul dans mon agressivité, je ne trouvai rien de mieux à faire que de lui rire au nez.
"Ça m'étonnerait, faudrait déjà que  j'en mange un. Je bouffe pas de cadavre. Et puis ça trimballe pas la peste ces saloperies? Fais gaffe à bien les faire cuire, tu vas pas faire long feu sinon. Tu t'imagine couverte de pustules dégueulasses. Ce serait dommage, t'es bonne." Je reculai d'un pas. Si elle voulait pas qu'on soit aussi proches, moi ça m'allait. Ou plutôt, je m'en battait les couilles. Près d'elle ou pas, j'étais toujours au bout de ma vie. "Ouais, je suis une pute et alors ? On va baiser ?" Ah, ça m'étonnait même pas. Y'avait qu'une pute pour parler aussi mal. Du coup fallait encore moins qu'elle chope la peste, elle pourrait plus travailler sinon. Mais bon, déjà j'allais prendre un abattage par Toni, si en plus j'allais aux putes, je prendrais un énoooorme abattage par Toni, un coup de hache dans la tête d'Ezra et me faire détruire par Mase. En plus, j'avais pas envie de la tromper moi, Toni. Du coup, sauf si je me faisais violer, pas moyen.
"Désolé chérie", ironisai-je. "Je ferais pas ta soirée, mais chui pas trop branché MST et puis merde! T'as pas autre chose à foutre que te faire tringler à tout va par la terre entière? Chais pas, fais un truc de ta vie, genre vas à la fac, fais des études et fais un truc cool après. Quoique, pute ça te va bien aussi..." Oui bah c'était pas très gentil de dire ça, mais c'était que la vérité! C'était pas ma faute si  elle avait la tête à être une chaudasse au lit.
Dans tous les cas, j'étais trop au bout de ma vie pour rester debout plus longtemps. Et vu qu'elle n'avait pas l'air chaud pour me laisser passer bah... Le sol n'attendait que moi. Je comprenais pas pourquoi n'empêche! Je lui avais pourtant demander si gentiment de se pousser. Je m'étalai en étoile de mer sur le sol et rigolai comme un con. Il était vachement confortable le sol mine de rien. Je fis un signe à la pute pour qu'elle s'assied à côté de moi. "Aller viens! Viens on est bien! T'as un prénom sinon la pute?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esfir S. Rosario
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Année/études : Communication/Publicité

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Sam 23 Avr - 18:32


Ça m'étonnerait, faudrait déjà que j'en mange un. Je bouffe pas de cadavre. Et puis ça trimballe pas la peste ces saloperies? Fais gaffe à bien les faire cuire, tu vas pas faire long feu sinon. Tu t'imagine couverte de pustules dégueulasses. Ce serait dommage, t'es bonne. Il recule. Je fini par croiser les bras et pouffe de rire. Mes lèvres vibrent, je soupire. Il nage dans le yahourt à la fraise bien dégueu. Il dit juste n'importe quoi, sa répartie laisse à désirer, s'il serait à Enamor, ce serait soit un Moonstone soit un Opal. C'est pas super dynamique tout ça. Claclicclok quoi. Désolé chérie. Je ferais pas ta soirée, mais chui pas trop branché MST et puis merde! T'as pas autre chose à foutre que te faire tringler à tout va par la terre entière? Chais pas, fais un truc de ta vie, genre vas à la fac, fais des études et fais un truc cool après. Quoique, pute ça te va bien aussi... Quel jeu d'acteur ! Que de bien beaux mots, bien liés ! Que de propos subtiles et malins ! Franchement, quel trou de chatte ce mec. Je laisse toujours mes bras croisés et perds mon sourire, le regarde de haut, détendue. On me le dit souvent, les gens ils croient que je fous rien de ma vie, mais si, je sais alterner deux métiers, moi. Sinon, je fais de la communication et publicité. Et toi? Je dis, tournant ma tête sur le côté, un sourire de peste dessiné sur mes lèvres.
Alors voilà, c'est bien pour ça qu'il faut pas employer de bonnes méthodes pour écraser ce genre de personne ! Ce mec s'étale parterre, tu sais pas trop pourquoi. Il est foncedé comme les chattes de Moonstones, il fait n'importe quoi. Je décroise mes bras, arcque un sourcil, mais fini par sourire malicieusement quand il commence enfin à se prêter au jeu. Aller viens! Viens on est bien! T'as un prénom sinon la pute? Je dessine une expression d'étonnement, voir même d'admiration ironique vis à vis de ce que venait de dire le mec bizarre et con. Magnifique. Quelle perle. Je ne salirai pas mon cul pour ta face de sushi, mais entre nous j'm'appelle Ysaline. Et toi ? T'es qui ? je dis, sur un ton de fille simple et enchantée. Tout n'est qu'ironie ici. Même mon identité. Jouons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Dim 24 Avr - 18:41

"Sinon, je fais de la communication et publicité. Et toi?" Ah ouais bah ça pour être communicante c'était plutôt son physique qui était communicant -désolé Toni, mais on va pas se mentir. Nan plus sérieusement, elle avait pas du tout la tête à faire de la comm. Encore de la pub, mais dans ma tête la fille en communication, elle avait un col roulé remonté jusqu'au menton, des énormes lunettes typées années 80 et des boutons partout sur la gueule. Absolument pas elle, même l'extrême opposé. Je secouai la tête de droite à gauche sur le sol en marmonnant "C'est cool". Sérieusement, c'était cool qu'elle fasse quelque chose, puisqu'après trente ans, pute ça paye plus trop. Dieu que j'étais altruiste ce soir. "Je ne salirai pas mon cul pour ta face de sushi, mais entre nous j'm'appelle Ysaline. Et toi ? T'es qui ?" Mais euh. Elle était très bien ma tête de sushi. Tss... elle connaissait rien à la vie elle. En plus elle s'appelait Ysaline, c'était quoi ce prénom tout pourri? Pas du tout un prénom de pute, mais le prénom d'une meuf en prépa maths-physique qui passait sa vie enfermée à bosser. Cette fille n'était pas du tout cohérente. Un vrai Picasso la gonzesse: bonne, en comm et qui s'appelle Ysaline. Y'avait une couille dans le potage les amis. En plus elle voulait même pas venir avec moi sur le sol. Elle loupait vraiment tout: il était gavé confortable ce putain de sol.
"Tu n'es pas très harmonieuse Ysaline." Lui fis-je remarquer en fronçant les sourcils. "Comme des pancakes sans sirop d'érable, ou un fraisier sans crème pâtissière. Il manque un détail dans le tableau." Ou alors j'étais juste beaucoup trop défoncé pour capter la logique des choses. Me rendre compte que j'étais vraiment con, ça ou la redescente de la méth', mais dans tous les cas j'avais vraiment envie de chialer. Je me redressai pour m'asseoir en tailleur sur le sol. "Je m'appelle Antoine." Bah vi, faut jamais donner son vrai prénom en soirée comme ça. Si dans une soirée entre potes, mais pas quand t'es complétement arraché au milieu de Montréal. Surtout pas quand Ysaline semblait pas nette à ce point. "Chui en médecine à la fac, pas loin." Je fis un vague geste dans une direction au pif. "C'est ça le pire, c'est que je sais parfaitement qu'à force de boire tous les soirs, je vais finir dans le coma à me vomir dessus à quarante ans, et qu'à cause de l'ecsta', deux minutes je chiale comme une fillette, parce que l'ecsta' c'est un stimulateur à dopamine et que quand elle arrête d'agir tu pleures parce que tu peux plus être joyeux si t'as plus de dopamine..." J'avais fini mon explication trèèès claire sur les effets de l'ecstasy en me retenant de chouiner comme un gosse. "Je suis pathétique, hein?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esfir S. Rosario
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Année/études : Communication/Publicité

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Dim 24 Avr - 18:57


C'est cool. Et il s'agite. Je le regarde, puis dépose mon regard sur les alentours. Je comtemple les rues, un peu dépourvue de paroles, il m'énerve ce mec. J'ai tellement envie de le baffer mais surtout de le pendre par les couilles. Coco, j'connais la drogue, mais ça n'excuse pas d'être con. Nan, t'es con tout court. C'est pas la défonce qui te fait ça. Quelle merde. Tu n'es pas très harmonieuse Ysaline. Il m'arrache mon regard, et il fronce ses sourcils avant d'enchaîner, Comme des pancakes sans sirop d'érable, ou un fraisier sans crème pâtissière. Il manque un détail dans le tableau. Je commence à vraiment rire, pas juste à pouffer. Bordel, ça, quelle perle. Un défoncé, un trou de chatte me sort un truc qu'il croit poétique. Mais quelle langue de poète ! Que c'est beau, tu m'as transportée ! Mon dieu, tu as découvert mon secret ! A quoi bon encore se cacher ? Grâce à toi, je vais prendre la confiance ! Je dis, jouant la tragédie. Vraiment, parfois y'a des pics d'amusement avec ce mec. Parfois il est chiant. Mais là c'était vraiment marrant. Moi j'suis jamais vexée. Je prends tout à la rigolade, je fonctionne comme ça, et le monde est tellement plus rose comme dirait un Moonstone. Rose à ma façon. La meilleure façon. Voilà qu'il daigne à se redresser, au moins j'aurai déjà moins la honte, parce qu'être à côté d'un sac à merde étalé sur le sol publique, c'est pas très glam. Je m'appelle Antoine. Honnêtement, j'en ai rien à ciré de comment il pourrait s'appeler, déjà que Antoine ça m'étonnerait, c'est pas un prénom d'Asiatique. Puis, vu comment il est défoncé, ça m'étonnerait qu'il sache son vrai prénom. Comme tu veux. Antoine. je lâche, comme si je parlais à un attardé.
Chui en médecine à la fac, pas loin. il essaie de montrer la direction vers laquelle sa fac est implantée. J'arrive à comprendre que c'est Enamor. Dans la règle des choses. Je le fixe, le regard hautain. C'est ça le pire, c'est que je sais parfaitement qu'à force de boire tous les soirs, je vais finir dans le coma à me vomir dessus à quarante ans, et qu'à cause de l'ecsta', deux minutes je chiale comme une fillette, parce que l'ecsta' c'est un stimulateur à dopamine et que quand elle arrête d'agir tu pleures parce que tu peux plus être joyeux si t'as plus de dopamine... Je suis pathétique, hein?
Je l'écoute à moitié. Ce type est perdu, il est juste con comme ses pieds. Y'a juste à rire. Mais parce qu'il m'enjoue, je m'assis près de lui. Je fixe les étoiles, prends un air philosophique, et réponds avec une intensité de femme passionnée, Mais tellement. Je pose bien ma voix, puis, me retourne vers lui. D'un regard faussement compatissant, je lui lance, Tu sais que tu peux changer ça, Antoine ? Que tu peux avoir une vie meilleure ? Je suis une salope, c'est pas récent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Dim 24 Avr - 21:30

"Mais quelle langue de poète ! Que c'est beau, tu m'as transportée ! Mon dieu, tu as découvert mon secret ! A quoi bon encore se cacher ? Grâce à toi, je vais prendre la confiance !" Là, elle devait se moquer de moi. J'avais jamais été poète moi, et c'était pas grâce à l'alcool et la drogues que ça risquait de changer. M'enfin... au point où j'en étais, je méritais sans doute qu'on se moque de moi. J'étais ridicule, à la limite du coma éthylique assis sur  le bitume dégueulasse d'une ville polluée. Je baissai la tête un peu plus tristounet encore. Elle m'eut l'air un peu dubitative quand je lui dis mon prénom. Fallait pas! Je mentais pas tant que ça dans le fond, c'était mon deuxième prénom, ça comptait, nan? Bref, qu'elle me croie ou pas, je m'en branlai.
Je la regardai du regard le plus vide de vie de l'univers quand elle s'assit. Elle avait fini par céder la petite. On résiste pas à l’attrait d'un bon sol. Bah ouais, le sol c'était quand même notre meilleur pote au fond, puisque lui sera toujours là pour nous rattraper si on tombe. Fidèle au poste, il restait mon plus loyal camarade. "Mais tellement." Bah vas-y enfonce moi je te dirait rien. Elle n'y arriverait pas, j'étais déjà au bas de ma vie. "Tu sais que tu peux changer ça, Antoine ? Que tu peux avoir une vie meilleure ?" Je lui éclatai de rire au nez sans pouvoir rien n'y faire. C'était quoi ce discours de mes deux?! Sérieux j'avais l'impression de réentendre ma mère le jour où elle avait appris que je n'aimais pas que les filles. Mouhahaha qu'est-ce que cette journée avait été drôle. Je contrôlai tant bien que mal mon fou rire et soupirai. "T'as trop d'espoir en la vie pupute. C'est intrinsèque, j'y peux rien. Je suis pourri et con, et ça changera pas. J'ai pas envie que ça change en plus, c'est plus marrant d'être un déchet que de rester immaculé comme ces petits Moonstones parfaits. Barf, je devrais pas parler d'eux comme ça, c'est censé être nos potos." Bah ouais, Moonstone c'était les coupains d'Opal, mais la perfection, ça existe pas quelque par. Elle devait rien comprendre à ce que je lui disais si elle était pas à Enamor. Mais bon, c'était possible qu'elle y soit. On connaissait pas tout le monde après tout, et je trainais pas trop trop avec les rouges.  "T'es où à la fac toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esfir S. Rosario
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Année/études : Communication/Publicité

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Dim 24 Avr - 21:51


Il m'éclate de rire à la tronche. Putain, que ce mec pue du clapet. Y'a sûrement un mélange de bouffe de fast food, de multiples alcools forts mais surtout d'un sale vomi vert. Il m'horripile, je grimace sous l'odeur nauséabonde et fini par scruter son visage. Qu'il est laid. Vraiment. T'as trop d'espoir en la vie pupute. C'est intrinsèque, j'y peux rien. Je suis pourri et con, et ça changera pas. J'ai pas envie que ça change en plus, c'est plus marrant d'être un déchet que de rester immaculé comme ces petits Moonstones parfaits. Barf, je devrais pas parler d'eux comme ça, c'est censé être nos potos. Wouuuw. Alors, là, c'est juste excellent. Je viens d'apprendre que ce mec est un Opal. Ca m'étonne, là oui, ça m'étonne. Enfin ça m'étonnait pas jusque maintenant. Limite, le gars a un inconscient qui lui refoule le fait qu'il déteste être sympa, aimer les moonstones toussa. C'est ça qui le pourrit : la gentilesse. Je souris malicieuse, balance ma tête en arrière contre le muret. Je croise mes doigts entre eux. Oh, c'est tellement. je soupire, prend un air hypocrite, J'en trouve pas les mots. Horrible ? Consternant ? je pouffe. Je rabaisse la tête vers lui décroise les doigts et dis d'une voix qui se veut évidente, Ce qui te rend pourrit et con c'est ta faiblesse d'être un mec qui est genre trop sympa. Bref, t'as qu'a prendre tes couilles en main et arrêter de souffrir et d'être méchant. je dis en haussant les mains, C'est bon, ta souffrance d'être un Opal va se terminer. T'as qu'à venir chez nous. On est bien. Je dis, la voix tonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro A. Kimura
"Quiétude et Simplicité"

avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 23
Année/études : 3° année de médecine

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Lun 25 Avr - 20:09

"Oh, c'est tellement. J'en trouve pas les mots. Horrible ? Consternant ? Ce qui te rend pourrit et con c'est ta faiblesse d'être un mec qui est genre trop sympa. Bref, t'as qu'a prendre tes couilles en main et arrêter de souffrir et d'être méchant. C'est bon, ta souffrance d'être un Opal va se terminer. T'as qu'à venir chez nous. On est bien." Olaaa! Déjà, on allait se calmer dessuite, parce qu'aux dernières nouvelles, sauf si t'étais un islamiste extrémiste terroriste libanais, être gentil n'était pas une faiblesse. C'était plutôt une ouverture sur le monde qui nous entourait. Ça, ou on vivrait dans un monde où Al Capone serait le people le plus populaire chez les midinettes de treize ans, et où la presse adulerait Kim Jong Eun pour le rayonnement international de son pays. Bref.
Et puis entre nous, j'avais pas forcément envie de changer de maison. J'étais bien chez les petits bleus sympathiques. C'était  un peu le pays des bisounours de par chez nous, mais on y était bien installés. Et puis y'avait Toni, et Ezra, et même à Moonstone j'avais une ex donc bon, même s'ils avaient tendance à se croire au dessus, j'allais pas changer de camp juste pour leur cracher à la gueule, même si "on est bien" reste un argument tout puissant. "J'en souffre pas d'être un bisounours!" m'exclamai-je en haussant un sourcil. Un bisounours ça voit tellement la vie  en rose que ça peut même pas souffrir. "Et puis déjà ma Toni elle va m'arracher la tête si elle apprend l'état dans lequel je suis, si en plus je lui dis que je me barre de par chez Garnet, je donne pas cher ma peau." J'avais déduit Garnet à voir comment elle avait l'air de porter Moonstone dans son cœur. A vrai dire, dans ma tête, le mec Garnet par excellence, c'était un mac entouré de putes, nageant dans la coke et l'alcool. Okay un peu comme moi, mais rajoutez moi des putes, et Toni elle allait m'achever à coup de pelle. "Je resterai à Opal pupute, p'être chui masochiste dans le fond."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esfir S. Rosario
"Arrogance et Vanité"

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 22
Année/études : Communication/Publicité

MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   Mer 11 Mai - 16:39


J'en souffre pas d'être un bisounours! il crie quasiment, hochant un sourcil. Mais quel con ce type, j'aime pas les gens comme ça, à la bisounours comme on dit, qui savent pas dire non. Putain, comment on peut se laisser écraser de la sorte ? C'est trop mon opposé, et je m'entend absolument pas avec mon opposé. Et puis déjà ma Toni elle va m'arracher la tête si elle apprend l'état dans lequel je suis, si en plus je lui dis que je me barre de par chez Garnet, je donne pas cher ma peau. Ben oui, il en l'illustration de ce qu'est un soumis (ou bisounours dans son langage). On a peur du regard des autres, de leur réaction, des représailles, toutes ces conneries là. Mais qu'est ce qu'on en a à battre? Je soupire, exaspérée et lève simplement les épaules. Je n'ai rien à ajouter, je n'ai jamais eu la volonté de jouer à la moralisatrice, surtout pas avec des cons comme les Moonstones et Opales, qui n'ont aucune ouverture d'esprit. Je resterai à Opal pupute, p'être chui masochiste dans le fond. Ah ouais par contre ça c'est plutôt marrant. Je croise les bras et souris en coin. Ca c'est pas mal du tout de réagir comme ça. Au moins, il a un petit truc en plus que les autres. A noter pour le. Hein ouais. Au moins t'es masochiste, au moins t'es pas rien. je dis, l'air satisfait et hautain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tendre la perche pour se faire battre [ Pv Esfir]
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» Un cadeau pour me faire pardonner ? [Sirillë]
» Tu m'as trahit pour un rêve, alors je vais faire battre ton coeur pour un cauchemars [PV Hazufel]
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: Archives :: Archives :: Vieux rps-