AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voici ce qu'il se passera plus tard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Santana D. Lopez
"Arrogance et Vanité" - Présidente

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 25
Année/études : 5ème année en sport

MessageSujet: Voici ce qu'il se passera plus tard.   Dim 14 Déc - 11:58




Les phares de la voiture clignotent un instant, signe que l'auto se verrouille. Un frisson me parcourt de haut en bas alors que je passe les grandes grilles en fer.
J'enfonce un peu plus ma main libre dans la poche de mon sweat, l'autre retenant le bouquet d'iris. Violets, comme elle les préférait.
Il ne fait pas froid, il fait juste un peu frais, étant donné qu'il n'est que sept heures du matin, et que j'ai affreusement mal dormi dans l'avion. Mais c'est pas bien grave.
Je dépose le bouquet de fleurs au pied de la tombe. Nouveau frisson.

- J'vais très certainement passer pour une tarée, ou alors pour un remake d'un de ces films complètement nazes où la personne parle à la pierre tombale du défunt mais j'm'en fiche.

Je m'agenouille, soufflant un grand coup en regardant les dates. Elle est morte trop jeune putain.

- Tu sais maman, il s'en est passé, des choses, depuis deux ans. Je sais que tu ne seras pas spécialement fière de ce que je suis devenue. Tu aurais préféré que je continue le cheerleading. C'est vrai, c'était mon rêve. Mais mon rêve s'est éteint en même temps que toi.

Je baisse les yeux sur mes doigts.

- C'est grâce à toi, d'ailleurs, s'il a duré trois ans, vu que je comptais déjà tout arrêter à ma sortie de l'Université, quand j'ai appris qu'Adrian était décédé. Je l'aimais beaucoup. Ça a été mon premier et mon seul amour. Eh ouais, les gars, Santana Diabla Lopez est déjà tombée amoureuse ! Je dis plus haut, comme si je voulais que mes anciens camarades l'entendent. Ça craint, dans un sens, de tomber amoureuse du frère de sa meilleure amie, non ? Ouais bon là, on tombe dans le fleur bleue.

Je soupire, levant de nouveau les yeux.

- Tu m'as soutenue, c'est grâce à toi si j'ai continué, que j'ai réussi à rafler l'or tellement de fois qu'on allait concourir en international ! Mais des enculés ont décidé que ta vie devait s'arrêter. Enfoirés de merde, ils avaient pas le droit, tout ça c'est à cause de mon père !

J'essuie rapidement une larme.

- Je ne lui parle plus. Je sais ce que tu dirais. Que c'est pas sa faute. Mais ouvre les yeux, même si tu l'aimes, c'est sa faute, uniquement sa faute ! Et je n'arrive pas à lui pardonner. Il avait pas le droit.

Ma voix se casse, je me mords la lèvre.

- Après avoir tout lâché, je me suis installée à New-York. Là bas, je pourrais recommencer quelque chose de nouveau, loin du Canada, loin du Mexique et des emmerdes. J'ai rencontré un mec, il s'appelait Jason. Faut dire qu'à cette époque là, j'avais besoin de réconfort. Il m'a proposé de bosser pour lui. Il tenait un club.


Je jette un coup d'oeil circulaire. Personne. Bon aller.

- Il voulait que je travaille comme, eumh.

C'est chaud de dire ça dans un lieu public, même si j'en ai absolument pas honte, surtout face à sa mère.

- Comme strip-teaseuse et danseuse de pole dance. J'ai jamais dit ça aussi vite. J'ai pas tout de suite accepté, parce que c'est vraiment pas simple, comme sport. J'ai galéré. Mais tu me connais, j'suis déterminée et perfectionniste. Si j'ai décidé que j'y arriverais, j'y arriverai. Il m'a embauchée. J'étais la meilleure, sans me vanter, et de loin. Mais un jour, on s'est engueulés, avec Jason, parce que j'avais remballé un client. Mais j'suis pas une censuré, faut pas déconner, contrairement à ce que les gens peuvent penser. Bref. Je l'ai giflé, il m'a virée. Tant pis pour lui, il perdait son meilleur élément – ce qui a d'ailleurs causé sa perte un mois plus tard – et tant mieux pour moi, j'ai pu être engagée dans un club top.

J'esquisse un sourire.

- J'sais pas si j't'ai déjà parlé de lui, Damon Cole Howard. Un de mes meilleures potes, je l'adore. J'ai toujours été fière de mon p'tit Dam. Et y a de quoi, on parle de lui partout. Il est champion de gym. J'ai toujours su qu'il réussirait. Déjà parce qu'il a la gueule, faut pas se mentir, mais aussi parce qu'il a le talent, et surtout la volonté. C'est ça que j'ai perdu en même temps que toi, maman, la volonté. Bref. Tu dois te demander pourquoi je te parle de Dam ? Ouvre grand les oreilles. C'est lui le propriétaire du club où j'ai été engagée. J'crois que la première fois où je l'ai vu débarquer, j'ai failli me casser la gueule. Littéralement. J'ai même pas pu hurler, le prendre dans mes bras ou quoi, j'étais complètement paralysée. J'dois dire que j'avais jamais pensé le revoir dans ces conditions. J'veux dire. Dam est mon supérieur, mon su-pré-rieur. J'y crois toujours pas. Mon ami de toujours est mon patron. Dans un sens, c'est rien de grave. Mais j'ai jamais aimé ça, être inférieure. Surtout quand mon patron est un de mes meilleurs amis et qu'il est aussi... Ouais enfin y a certaines choses qu'on peut pas dire tout haut dans des endroits comme ici.

Je remets un ou deux mèches brunes derrière mon oreille, laissant s'écouler quelques secondes de silence.

- J'ai réussi quand même. J'ai pas la vie que j'avais pensé avoir, mais c'est tout aussi bien, crois-moi. J'ai un superbe appartement dans New-York. Et un chat. Ça m'arrive d'avoir de la compagnie le soir, mais rien de concret. C'est peut-être malheureux, à 26 ans, mais ça m'est égal, je suis comme ça. Et je suis parfaitement bien comme je suis.

Je me relève, essuyant mon pantalon avant d'inspirer un grand coup.

- Je t'aime maman, je t'aimerais toujours, et j'espère que tu es quand même fière de ta fille.

J'embrasse le bout de mes doigts, avant de les déposer sur le marbre. J'esquisse un faible sourire, avant de faire demi-tour pour rejoindre ma voiture.
Nous sommes le 8 octobre 2021, ça fait exactement deux ans que ma mère est décédée, tuée par des Italiens ennemis de mon père.

Je suis Santana Diabla Lopez. Enchantée également.

Je l'ai écrite à 4h du mat hu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voici ce qu'il se passera plus tard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LE COMPLOT NE PASSERA PAS
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» apres l' heure, c'est trop tard
» sarko ne passera pas !
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université Enamor :: Hors rp :: Détente :: Vos persos à travers le temps-